Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La permission de minuit
Delphine Gleize  mars 2011

Réalisé par Delphine Gleize. France. Drame. Durée : 1h50. (Sortie 2 mars2011) Avec Vincent Lindon, Emmanuelle Devos, Quentin Challal, Caroline Proust, Nathalie Boutefeu et Laurent Capelluto.

Pour apprécier à sa juste valeur ce film émouvant, il faudra à bien des spectateurs potentiels ou virtuels du courage pour avoir envie de devenir des spectateurs réels.

Car deux écueils majeurs pourraient paraître rédhibitoires aux plus bienveillants : le sujet et l’acteur principal.

Depuis quelque temps, que l’on peut dater au succès de la trithérapie pour ceux qui en souffrent, le sida n’est plus le thème compassionnel majeur. Du coup,c’est le cancer qui a pris le relais sur les écrans, comme l’ont prouvé récemment "Biutiful" d’Alejandro Gonzales Uxbal avec Javier Bardem, d’Anne Le Ny, "Ceux qui restent" d’Anne Le Ny ou "Le bruit des glaçons" de Bertrand Blier.

Mais si le sida pouvait à tort ou à raison être une maladie pour des populations bien identifiées ou parfois stigmatisées, le cancer touche tout le monde. Traiter du sujet, c’est provoquer chez le spectateur une évidente identification et une exigence, celle de ne pas être voyeur de ce qui peut lui advenir.

En lisant le résumé du scénario de "La permission de minuit", on peut légitimement émettre une crainte : pourra-t-on supporter d’être témoin de la vie en pointillé d’un "enfant-lune", obligé la plupart du temps de se cacher d’une lumière qui le tue peu à peu dans une tenue de "cosmonaute" ? Ne sera-t-on pas démuni comme son médecin qui souffre intensément de ne pouvoir le soigner ?

Surtout, et c’est là la seconde crainte majeur, si le chirurgien est joué par un jeune quinquagénaire désormais préposé à toutes les causes nobles et désespérées : Vincent Lindon.

Après avoir sauvé sa petite entreprise, appris à nager à un sans-papier, le voilà auprès d’un adolescent cancéreux et attachant.

Portant entièrement le film sur ses épaules avec son jeu rentré et tout dans ce regard profond qu’on connaît par cœur, Lindon contentera forcément ses admirateurs. Mais il faut assurer à ceux qui ne le sont pas qu’il mouille tellement sa chemise chirurgicale, qu’il prend tellement sur lui le fardeau de l’enfant malade qu’il retournera les plus cruels de ses contempteurs qui ironisent toujours sur sa nervosité faciale.

Le couple qu’il forme avec le jeune Quentin Challal est un vrai moment de vérité cinématographique et l’on peut féliciter la réalisatrice, Delphine Gleize, d’avoir réussi cet amalgame miraculeux entre un acteur au-delà du chevronné et un novice dont c’est la première apparition à l’écran.

Grâce à ces deux acteurs, on ne regrettera pas les larmes que l’on va verser à coup sûr et Delphine Gleize réussira à enlever des têtes les plus dures l’idée de tout voyeurisme.

Comme on dit, donc : "La permission de minuit" est un beau film, nécessaire, qui laissera des traces chez tous les spectateurs de bonne volonté, ceux qui auront le petit courage d’aller voir le grand courage de ces enfants malades.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=