Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Brita Baumann - Les Cadouin #2
Théâtre 13  (Paris)  mars 2011

Documentaire théâtral et musical écrit par Gaëtan Pau et Quentin Defalt, mise en scène de Quentin Defalt, avec Juliette Coulon, Valentine Erlich, Olivier Faliez, Charlotte Laemmel, Emmanuelle Marquis et Gaëtan Peau.

"Brita Baumann" est une jeune allemande envoyée en séjour linguistique en France. Elle va partager la vie d'une famille bretonne, les Cadouin. Clan décrépit, dynastie dégénérée, les Cadouin forment à la scène un groupe qui va de foire en fête municipale, de bal populaire en guinguette, armé de spots kitschs et d'une motivation toute relative.

Le plateau du Théâtre 13 est divisé en deux espaces sur lesquels se défont les vies des protagonistes. A gauche, une cuisine à peine tridimensionnelle, photographie d'un intérieur quelconque figé dans un morne ennui de meubles en pin, pièce sans goût - pas même mauvais - dont seules sortent des chaises sur lesquelles les Cadouins s'entassent tant bien que mal.

Ouverte sur le public, cette cuisine figure paradoxalement toute l'étroitesse grouillante et malsaine d'une tribu désunie autour de la passion du père Cadouin pour la variété mielleuse et le succès.

Brita Baumann écrit la nuit des lettres de jeune fille en proie aux doutes adolescents. Le reste du temps, elle est invariablement assise, passive, spectatrice de la déliquescence d'une culture française où Patrick Sébastien prime désormais sur Victor Hugo.

Contrairement à la salle dont elle partage l'incrédulité, Brita n'a pas la chance de rire aux reprises improbables des Cadouin, scènes tordantes où la troupe s'évertue à jouer sur des photographies d'instruments en taille réelle des chansons fades.

Sous les éclairages criards, les chorégraphies vulgaires s'enchaînent, magnifiquement ratées par Violaine, la nouvelle compagne du père Cadouin. Les personnages des productions de la Compagnie Teknaï portent un maquillage de masque mortuaire qui accentue la déréalisation induite par le décor et l'hilarité du public.

Cette touche de morbidité associée à un kitsch assumé créent une danse macabre désopilant auquel succombe un public conquis par une esthétique sombre, un humour assassin et un univers proche de ceux des Deschiens.

 

Amandine Agic         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=