Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dans la nuit de la Hammer
Musée d'Orsay   Du 11 au 27 mars 2011

Inventeurs du roman gothique, avec Ann Radcliffe ("Le confessionnal des pénitents noirs") et M.G. Lewis ("Le Moine"), les Anglais ont ensuite créé les plus grands mythes fantastiques : Frankenstein (Mary Shelley), Dracula (Bram Stocker), Dr Jekyll et Mr Hyde (Robert Louis Stevenson), L’Homme invisible (H.G. Wells).

Quant au plus célèbre des détectives londoniens, Sherlock Holmes, ses aventures se déroulent souvent dans un climat mystérieux, onirique, comme en témoigne le célèbre "Le Chien des Baskerville".

On aurait donc pu logiquement penser que le cinéma britannique se serait copieusement nourri du meilleur de sa littérature populaire.

Or, avant les années 1950, il n’en a rien été et les héros anglais ont fait surtout les beaux jours d’Hollywood qui a codifié et rendu universels les mythes de Frankenstein, avec Boris Karloff en monstre émouvant, et de Dracula, avec Bela Lugosi en prince des ténèbres.

Quant la Hammer Films relève enfin le défi, les "monstres" n’ont plus la cote de l’autre côté de l’Atlantique et les vieilles gloires du genre, comme Lugosi ou Lon Chaney Jr, ne s’agitent plus que dans des productions de plus en plus médiocres, produites avec des bouts de ficelles.

Pour réussir son coup, la Hammer Films en revient à des productions soignées, en couleur, et tournant ainsi le dos au néo-expressionnisme en noir et blanc des films de James Whale. Elle s’appuie sur quelques réalisateurs (Terence Fisher) ou directeurs de la photographie (Freddie Francis) qui soignent les atmosphères, cherchant à créer un vrai sentiment de peur. On crie davantage que dans les productions américaines, on y voit plus de sang, un beau sang bien rouge et les dents des vampires s’enfoncent dans des épaules plus dénudées alors que les monstres plus pervers n’hésitent pas à lorgner des gorges déjà bien décolletées.

Comme on le verra dans cette rétrospective, il y a un véritable style Hammer, un travail de studio cohérent qui ne néglige ni les décors ni les ambiances musicales. On y retrouve aussi une équipe d’acteurs expressifs mais jamais dans l’outrance. L’équipe Peter Cushing-Christopher Lee fait merveille.

Il ne faudra pas rater "Dracula, prince des ténèbres", une des meilleures œuvres de Terence Fisher dans laquelle Christopher Lee crée un Dracula inoubliable et parfaitement antithétique des compositions de Bela Lugosi. Quant à Peter Cushing, il excelle en savant, plus ou moins raisonnable, et l’on ne ratera pas ses premières compositions du Docteur Frankenstein, dans "The Curse of Frankenstein" ou "The Revenge of Frankenstein".

Parmi les films présentés, il ne faudra pas rater "Dr Jekyll et Sister Hyde" de Roy Ward Baker, "The Plagues of the zombies" et "The Reptile" ("La Femme reptile"), deux des meilleurs films de John Gilling, l’autre auteur-maison de la Hammer avec Terence Fisher.

Mais il n’est peut-être pas judicieux de faire des hiérarchies dans le cinéma de genre. En une quinzaine d’années d’intense activité, la Hammer a enrichi le cinéma de films désormais intemporels qui doivent se regarder aujourd’hui sans arrière-pensées, et même sans pensées du tout, comme des moments de pure distraction qui ne feront pas tache dans l’auditorium d’un musée prestigieux.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=