Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Master Classes de Jean-Laurent Cochet
La Pépinière Théâtre  (Paris)  16 mai 2011

Pour cette avant-dernière Master Classe de la saison 2010-2011, Jean-Laurent Cochet annonce un programme placé sous le signe de l'éclectisme et de la nouveauté. La soirée début avec le retour aux fondamentaux, c'est-à-dire les Fables de La Fontaine qui constituent la base de son enseignement de l'art dramatique.

Il rappelle que La Fontaine est un "génie incontrôlable" dont la lecture des fables est source de découverte permanente notamment par la connaissance de l'âme humaine qu'elles recèlent dans un registre qu'il situe entre Confucius et George Haldas. Il délivre également au public un conseil et une recette de jouvence : faire du fablier son livre de chevet et lire une fable par jour.

Le plus jeune de ses élèves, Maximilien Solves, 16 ans au compteur, qui se révèle particulièrement précoce, ouvre le feu avec "Les animaux malades de la peste" en suivant les préceptes prônés et dispensés par le Maître.

Suivront deux déclinaisons différentes avec la manière pince-sans rire de Benoît Chauvin, et celle pétulante de Anthony Henrot pour deux fables sans doute moins connues du public respectivement "Les vautours et les pigeons" et "Le loup et le renard dans le puits".

Quant à Sylvain Mossot, élève déjà aguerri qui a été choisi par Francis Huster pour jouer le rôle du Commandeur dans le "Dom Juan" de Molière qu'il va mettre en scène et jouer dans les prochains festivals d'été, il s'attaque à la fable "La matrone d'Ephèse" particulièrement ardue non seulement en raison de sa longueur - Jean-Laurent Cochet indique à ce propos qu'elle a donné lieu, sous le titre de "L'école des veuves" et la plume de Jean Cocteau, à une transposition théâtrale qui avait été pour Arletty - mais également du vocabulaire utilisé qui comprend moult archaïsmes.

Ensuite, Jean-Laurent Cochet invite le public à suivre une nouvelle "rubrique" dans cette Master Classe qui consiste à présenter des scènes en version originale, en l'occurrence en anglais, qui permettent d'entendre différemment le jeu des comédiens.

Des élèves confirmés s'attellent à cet exercice : Franck Cicurel tout à fait fascinant dans la célèbrissime scène "To be or not to be" du "Hamlet" de Shakespeare et Vincent Simon et Laurence Fischer, tous deux particulièrement justes et convaincants, dans une scène de "Un tramway nommé désir" de Tennessee Williams. Par ailleurs, Michaela Morton, qui a vécu aux Etats-Unis et est parfaitement bilingue, dans le rôle de Viola, donne un extrait réussi de "La nuit des rois" de Shakespeare.

Retour au théâtre français avec le monologue du soldat mort extrait de "Une fille pour du vent" écrite par l'un des grands auteurs affectionnés par Jean-Laurent Cochet, André Obey, sur la tragédie d'Iphigénie et qui constitue une scène de travail particulièrement ardue. Elle est merveilleusement interprétée, dixit le Maître lui-même ce qui n'est pas rien, par Sam Richez, jeune comédien éprouvé que le public a pu découvrir dans "Aimer" de Paul Géraldy présenté cette saison à l'Espace Comédia dans une mise en scène de Pierre Delavène et qui sera dès le 7 juin prochain sur la scène de la pépinière Opéra dans "Tu m'as sauvé la vie" la pièce de Sacha Guitry mise en scène et interprété par Jean-Laurent Cochet qui y retrouvera le comédien Jean-Pierre Castaldi qui fut son premier élève lors de l'ouverture de son cours après son départ de la Comédie Française.

Autre exercice pratiqué aux cours mais qui constitue une rareté pour les Master Classe, celui que Jean-Laurent Cochet appelle "le changement de sexe" et qui consiste à faire interpréter un rôle masculin par une femme et vice-versa. Et ce soir, le "Ruy Blas" de Victor Hugo aura les traits de Estelle Georget qui assure la partition avec talent.

Quittons l'Espagne du 17ème siècle pour l'Italie du 20ème avec Federico Santacroce et Rebecca Saada, cette dernière figurant également dans la distribution de "Tu m'as sauvé la vie", qui ont adapté pour la scène un extrait du chef d'oeuvre de Federico Fellini qu'est "La strada". Rebecca Saada particulièrement à l'aise dans le registre de la comédie et du comique prouve ici sa pertinence dans celui de l'émotion.

L'heure tourne irrémédiablement et pour couronner cette soirée Romain Trichereau et Marina Cristalle, comédienne et assistante du Maître, tous deux excellents, embarquent les spectateurs pour une croisière théâtrale avec une scène "Sur mon beau navire", délicieuse comédie de Jean Sarment que Jean-Laurent Cochet appelle "notre deuxième Musset".

Enfin, bouclant la boucle, Romain Trichereau, resté sur scène, clôt la soirée avec la fameuse fable "Le corbeau et le renard" qu'il personnalise de manière désopilante.

Décidément, Jean-Laurent Cochet a bien raison en évoquant en prologue à cette Master Classe les ressources inépuisables de La Fontaine.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de la Master Classe du 7 mars 2011
L'entretien de avril 2011 avec Jean-Laurent Cochet
L'entretien de mars 2011 avec Jean-Laurent Cochet
La chronique de la Master Classe du15 novembre 2010
La chronique de la Master Classe du 25 octobre 2010
La chronique de la Master Classe du 13 septembre 2010

En savoir plus :

Le site officiel des Cours Jean-Laurent Cochet


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 novembre 2020 : Culture Globale

Ca y est vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous rendre dans les librairies, disquaires et autres lieux de culture chers à nos coeurs, alors FONCEZ ! si vous avez besoin d'un prétexte : On n'a jamais été aussi proche de Noël !

Du côté de la musique :

"I know that you know" de Eau Rouge
"In town" de Switch Trio
"May our chambers be full" de Emma Ruth Rundle & Thou
"The messenger" de Hélène Grimaud
"Songs" de Patrick Messina & Fabrizio Chiovetta
"Star feminine band" de Star Feminine Band
"Signs" de Vaiteani
"Stay" de Valerie June
"Grand plongeoir" de Yves Marie Bellot
"Selectorama" Le nouveau mix (S2M4) de Listen In Bed
"De là" de Clarys
et toujours :
"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Les Géants de la montagne" de Luigi Pirandello
"Très chère Mathilde" de Israel Horovitz
"Une des dernières soirées de carnaval" de Carlo Goldoni
"Un amour de jeunesse" de Ivan Calbérac
"La Vérité" de Florian Zeller
"Ils se sont aimés" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"La croisière ça use" de Emmanuelle Hamett
"Cyrano m'était conté" de Sotha
et un air d'opéra avec "Miranda" d'après Shakespeare et Purcell

Expositions :

en virtuel :
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Cristo et Jeanne Claude" au Centre Pompidou
"Jim Dine - A day longer" à la Galerie Templon

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Pierre Soulages" à l'espace culturel départemental Lympia à Nice
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"La vitrine Gallé" au Musée des Arts et Métiers
et les collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Caché" de Michael Haneke
"Au loin s'en vont les nuages" de Aki Kaurismaki
"Une valse dans les allées" de Thomas Stuber
"La Lune de Jupiter" de Kornel Mundruczo
"L'enfant d'en-haut" de Ursula Meier
"Le beau monde" de Julie Lopes Curval

Lecture avec :

"L'intériorité dans la peinture" de Pierre Soulages & Anne-Camille Charliat
"Coco de Paris" de France de Griessen
"Considérations sur le homard tome 2" de David Foster Wallace
"Intuitions" de Paul Cleave
"Les aveux" de John Wainwright
"Les ratés de l'aventure" de Titayna
"Un été de neige et de cendres" de Guinevere Glasfurd
et toujours :
"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=