Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Belleville Tokyo
Elise Girard   (juin 2011) 

Réalisé par Elise Girard. France. Drame. Durée : 1h15. (Sortie le 1er juin 2011). Avec Valérie Donzelli, Jérémie Elkaïm, Philippe Nahon, Jean-Christophe Bouvet et Dominique Cabrera.

Ce ne sera pas faire injure à Élise Girard d’écrire que son film, "Belleville Tokyo", est aussi celui de Valérie Donzelli et de Jérémie Elkaïm qui y poursuivent par d’autres moyens leur travail en commun, dont on a pu apprécier "La Reine des pommes" l’an passé et dont on appréciera bientôt, après son triomphe à Cannes,"“La Guerre est déclarée".

Pour ceux qui sont nostalgiques d’un cinéma art et essai qui savait s’affranchir des acquis de la Nouvelle Vague et ne pas en décalquer les principes, le surgissement de Valérie Donzelli est une bonne nouvelle. On l’a connu, au début de ce nouveau siècle, débutant dans "Les Âmes Câlines", le second long métrage de Thomas Bardinet, qui une fois de plus, s’avérait un fin découvreur de talents. Les années qui ont suivi, via les épreuves personnelles qu’elle a traversées, lui ont donné une solidité fragile, un aplomb dans ses choix dont elle récolte aujourd’hui les fruits pré-glorieux.

Ainsi, son association avec Élise Girard, grande connaisseuse des exploitants mythiques de salles mythiques telle la doublette Jean-Max Causse-Jean-Marie Rodon, créateurs des cinémas Action, ou Roger Diamantis, l’âme du Saint-André-des-Arts, est judicieuse : elle démontre une volonté de s’emparer d’une cinéphilie pas fumeuse du tout, de s’occuper autant du contenu que de la trivialité du contenant et de préférer les sentiments à l’intellect, l’enchaînement des événements à leur fabrication.

On sera donc heureux de voir la paire Philippe Nahon-Jean-Christophe Bouvet incarner un mélange fusionnel de Causse-Rodon mâtiné de Diamantis et contre-ponctuer de leur truculence le récit d’un amour en déliquescence au moment même où l’enfant apparaît.

"Belleville Tokyo" est un film de beaux paradoxes : son économie de moyens n’en fait pas un film pauvre. Au contraire, elle est revendiquée et stylisée par la photo sans chichis de Renato Berta et la musique simple et juste de Bertrand Burgalat.

La cruauté du sentiment amoureux, la béance qui s’ouvre quand il s’efface, la souffrance d’être mère et mal aimée, voilà quelques propositions concrètes d’Élise Girard qui n’hésite pas à tout dire sans pathos et en un temps record.

Dans un cinéma qui aime s’étaler, cette brièveté est une qualité rare : Girard se prive ainsi de l’excès de paroles tout en se permettant d’alterner plaisamment le vide et le dense.

"Belleville Tokyo" doit être vu comme un film personnel, c’est-à-dire quelque chose d’autre que ce cinéma d’auteur calibré et appris de plus en plus studieusement dans les écoles de cinéma.

Souhaitons que les protagonistes du film retiennent cette distinction et restent longtemps dans ce cinéma personnel dont "Belleville Tokyo" est un exemple stimulant qu’on a tout simplement du plaisir à voir.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 12 Novembre 2023 : Un bon temps pour la culture

On reste au sec et on fait le plein de nouveautés cette semaine encore avec du théâtre, des livres, du cinéma et de la musique, sans oublier la TV de Froggy's Delight

Du côté de la musique :

"Inconsistent people" de Blank\\
"Sugar man" de Cobi
"Stev'in my mind" de Fabrice Martinez
"Stared at from a distance" de Feldup
Gervaise en concert au FGO Barbara
Coup de projecteur sur Marine Thibault, The Twin Souls, Ditter, -BAT- et Sleater Kinney
"All nighter" de Sang Froid
"New horizons" de The Redshift Empire
"L'oeuvre pour violoncelle et piano" de Xavier Phillips & Cédric Tiberghien
Nouvel épisode du podcast Le Morceau Caché : "Syncope, partie 2"

et toujours :
"Syncope (partie 1) Entretien avec Sean Kirkpatrick (Swell)" la 7eme émission de notre podcast Le Morceau Caché à écouter partout ou presque
"Vendetta" de Brune
"Jacket" de Dirty Cloud
"Maybe we're not kids anymore" de Gurl
"Half awake, half asleep" de Howlin' Jaws
"Songs for no one" de Les Attitudes Spectrales
"Astral rape" de ASET
Que nous réserve le festival Hellfest 2024 ?
"Oddity" de Nature Morte
du nouveau du côté de chez Dead Chic, Hoorsees, Mass Hystéria, Alfs et Greyborn

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :

"Farces et nouvelles de Tchekhov" au Théâtre Le Lucernaire
"Si tu t'en vas" au Théâtre de la Reine Blanche
"Méduses" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Madame Marguerite" au Théâtre Essaïon
"Fly me to the moon" au Studio Hébertot
les reprises :
"Le Horla" à la Folie Théâtre
"Arsène Lupin" au Théâtre Le Lucernairet
"Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Cinéma avec :

"Ricardo et la peinture" de Barbet Schroeder (voir aussi le livre de François Place)
"A l'intérieur" de Vasilis Katsoupis

Lecture avec :

"L'enfant, le peintre et la mer" de François Place (qui fait écho au film de Barbet Schroeder)
"Jour J, bataille de Normandie" de Beoit Rondeau
et toujours :
"Choses dites" de Nancy Huston
"L'une ou l'autre" de Oyinkan Braithwaite
"La maison de la faim" de Dambudzo Marechera
"Les dernières pages" de Robert Goddard
"Métisse, et alors ?" de Patricia Houéfa-Grange
"Yoko Ono" de Julia Kerninon

Un peu de jeu vidéo avec "Cocoon" sur PC et Consoles

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 18 février 2024 : Au soleil ou sous la pluie
- 11 février 2024 : A la saint valentin, offre toi un truc bien
- 4 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?
- 28 janvier 2024 : Adieu galettes, bonjour les crêpes
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=