Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Prodigy
World's on fire  (Take Me To The Hospital / PIAS)  mai 2011

Ce n'est pas toujours aisé d'aborder le premier album live d'un groupe. On peut le voir comme une sorte de best of, comme le témoignage d'une tournée, comme un état des lieux à une date donnée. Dans le cas d'un groupe comme The Prodigy, qui a vingt années d'existence au compteur, c'est d'abord l'aspect compilation de morceaux connus qu'on retient. Il faut rappeler qu'au milieu des années 90, le trio a sorti un certain nombre de singles absolument marquants et témoins de l'époque.

Mais World's on fire est aussi l'enregistrement du plus gros concert jamais donné par le groupe, au National Bowling de Milton Keynes, devant 65.000 personnes en 2010. Dans la tracklist, sept chansons sont extraites de l'album de 2009, Invaders must die, trois de Fat of the land sorti en 1997, deux de l'album de 1994 Music for the jilted generation et cinq de leur premier effort daté de 1992, Experience. L'album sorti en 2004, sans Maxim, ni Keith Flint au chant, est donc laissé entièrement de côté. Et même si Invaders must die n'est pas un grand disque, les singles tenaient la route sur scène.

En concert, il faut bien reconnaître que si Liam Howlett est le cerveau du groupe, ce sont Maxim et Keith qui vont au charbon, sautent, invectivent, le public et font le show. Malheureusement, la quarantaine passée, il semble évident qu'ils ont du mal à tenir la distance, et qu'ils se retrouvent parfois vite à bout de souffle. Le proto-punk Maxim est aujourd'hui moins effrayant que Crusty le clown dans les Simpsons.

Mais le gros problème de ce disque est avant tout le mixage. The Prodigy est un groupe de scène qui tient d'abord grâce à son light show et à ses grosses basses. Or, on se retrouve avec un disque qui reste collé les pieds dans la boue. On a beau écouter des chansons qui sont faites pour danser, on n'a même pas envie de marquer le rythme en tapant du pied ou en secouant la tête. Le mixage donne une impression de platitude complète, alors que sur la tournée Invaders, The Prodigy a montré son efficacité dans nombre de festivals.

Quant à regarder le dvd, on a l'impression d'avoir affaire à un cadreur atteint de parkinson. Le son n'est pas meilleur et l'image devient vite fatigante. C'est donc plutôt finalement comme un témoignage de la tournée qui a suivi la reformation du groupe qu'il faut considérer ce cd/dvd. A moins d'avoir assisté à ce concert-là, mieux vaut se réécouter Fat of the land, le mètre-étalon de la production discographique de The Prodigy, se souvenir des concerts, que se précipiter sur cet objet finalement dispensable.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Invaders Must Die de The Prodigy
La chronique de l'album The day is my enemy de The Prodigy
La chronique de l'album No Tourists de The Prodigy
Articles : Playlist des 30 sons Froggy's Delight - Idles - Shame - The Last Detail - Gruff Rhys - Soft Moon - Father John Misty
The Prodigy en concert à Paléo Festival #34 (2009)
The Prodigy en concert au Festival International de Benicàssim #16 (samedi 17 juillet 2010)
The Prodigy en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
The Prodigy en concert au Festival Rock en Seine 2014 (samedi 23 août 2014)
The Prodigy en concert au Festival Rock en Seine 2014
The Prodigy en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2015 - Du jeudi au dimanche

En savoir plus :
Le site officiel de The Prodigy
Le Soundcloud de The Prodigy
Le Myspace de The Prodigy
Le Facebook de The Prodigy


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# La Mare Aux Grenouilles #13

Treizième édition de la MAG, la Mare Aux Grenouilles, notre nouvelle émission façon talk show où il est question de musique, lecture, cinéma, exposition, jeu vidéo et chaîne YouTube entre autres. C'est à revoir ici et voici le sommaire et les liens vers les sujets que nous avons abordés.

T-Shirt Aggravator 2 (Influenza Records & SK Records, avril 2018)

Le Bandcamp de T-Shirt
Le Soundcloud de T-Shirt
Le Facebook de T-Shirt
Le clip de "Dates And Numbers"

Quatuor Ardeo XIII (Klarthe Records, septembre 2020)

Le site officiel du Quatuor Ardeo
Le Facebook du Quatuor Ardeo
La chronique de "XIII"

Ninja Cyborg The Sunny Road EP(Music Unit, juillet 2020)

Le site officiel de Ninja Cyborg
Le Bandcamp de Ninja Cyborg
Le Soundcloud de Ninja Cyborg
Le Facebook de Ninja Cyborg
Le clip de "The Sunny Road"

Helluvah Lonely Riots (Dead Bees Records & Jarane Records, octobre 2020)

Le site officiel de Helluvah
Le Bandcamp de Helluvah
Le Soundcloud de Helluvah
Le Facebook de Helluvah
La chronique de "Echo Valley EP"
Le clip de "Soleil noir"

R.wan La gouache (Poupaprod, octobre 2020)

Le site officiel de R.wan
Le Soundcloud de R.wan
Le Facebook de R.wan
Le clip de "Contrepitre"

Metz Atlas Vending (Sub Pop Records, octobre 2020)

Le site officiel de Metz
Le Bandcamp de Metz
Le Soundcloud de Metz
Le Facebook de Metz
Le clip de "A boat to drown"

Suzanne Rault-Balet Des Frelons dans le Coeur (L'Iconoclaste, octobre 2020)

Suzanne Rault-Balet sur le site des éditions L'Iconoclaste

John Lang & Guillaume Albin Les Sbires du donjon de Naheulbeuk, tome 2 (Clair de Lune, octobre 2020)

Le site officiel de Donjon de Naheulbeuk
Le site officiel du jeu de rôle Donjon de Naheulbeuk
La vidéo de "A l'aventure compagnon"

Among Us InnerSloth (iOS, Microsoft Windows, Android, juin 2018)

Le site officiel de Among Us
Le Facebook de Among Us
Le trailer de "Among Us"

Phasmophobia Kinetic Games (Microsoft Windows, octobre 2020)

Le site officiel de Phasmophobia
Le trailer de Phasmophobia

Yves Klein, l'infini bleu Atelier des lumières (Paris, 28 février 2020 au 3 janvier 2021)

Le site officiel de l'exposition
La chronique de "Yves Klein, l'infini bleu"
Le teaser de l'exposition

Giorgio Diritti Je voulais me cacher (novembre 2020)

La bande annonce du film "Je voulais me cacher"

Marine Hebert HyperOblique (YouTube, avril 2020)

Le site officiel de HyperOblique
La chaîne YouTube de HyperOblique
La présentation de HyperOblique
Les 4 derniers journaux
- 22 novembre 2020 : Le Froggy's Nouveau
- La Mare Aux Grenouilles #15
- 15 novembre 2020 : Novembre à Paris
- 8 novembre 2020 : Fake Empire
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=