Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival La Route du Rock 2004 (vendredi)
Brigitte Fontaine - Now it's overhead - Beta Band - The Kills - dEUS - LCD Soundsystem - RJD2  (Saint Malo)  13 août 2004

Début de festival incertain mais l'averse est de courte durée. Peu de conférences de presse aujourd'hui à part dEUS et, en guest surprise, Brigitte Fontaine, la Reine des Kékés en personne qui a quitté son bord de mer pour venir patauger dans la gadoue malouine.

Moment ô combien drôle et roboratif car la reine, venue présenter son nouvel album Rue Saint Louis en l'île, n'a pas sa langue dans sa poche !

>> La conférence de presse de Brigitte Fontaine

Nous attendons ensuite patiemment le début des concerts en découvrant le site du Fort Saint Père, toujours plus étendu et plus fréquenté mais qui s'avérera au final trop exigu pour contenir un flux grossissant de festivaliers lors des concerts phares.

Le premier groupe qui a donc la difficile tâche d'ouvrir les hostilités devant un public encore clairsemé sera Now it's Overhead.

Et entre nous ce n'est pas un choix judicieux pour se mettre en jambe. Ce juvénile (sont-ils même majeurs ?) groupe anglais, dont le chanteur aux boucles rousses se complaît à nous montrer sa guitare revêtu de jean, propose une soupe réchauffée de brit pop insipide.

Si sur les premières mesures, elle est vaguement entraînante et permet de se détendre un peu les guibolles en attendant le Beta Band, elle lasse assez vite et se transforme en musique d’ambiance pendant que les festivaliers achètent leurs jetons pour se payer des bières et des sandwichs.... mais surtout de la bière semble-t-il (jetons rouges la bière, jetons blancs la bouffe) ...

Tout le monde sait que c'est la dernière tournée pour le Beta Band avant leur séparation après presque une décennie de bons et loyaux services dans le monde de la pop anglaise bricolo décalée.

Nous attendons donc leur prestation avec une certaine impatience et un petit pincement au coeur avec cette triste impression d'assister à une page qui se tourne.

Même si le concert n'a rien de spectaculaire, si ce n'est le look toujours aussi déjanté des musiciens, le son est excellent et les titres s'enchaînent sans fioriture.


Si le dernier album Heroes to Zeros est bien représenté, nous aurons aussi droit à un concentré de leurs meilleurs titres au rang desquels le désormais célèbre "Squares" tiré de l'album Hot shots II.

Vous savez cette musique qui a fait les beaux jours des produits laitiers et qui ressemble étrangement au "Glory Box" de Portishead.

La nuit est complètement tombée maintenant sur le festival et ce n'est pas sans une certaine impatience que l'on attend l'arrivée des Kills qui justement nous confiaient préférer jouer la nuit que le jour, surtout dans des festivals en plein air.

VV et Hotel arrivent donc sur scène sous les acclamations du public, VV sous un grand chapeau façon Bardot année 69 et Hotel fidèle à lui même, à la scène comme à la ville.

Le dandy punk anglais fait hurler la guitare tandis que VV sous son chapeau, qui volera bien vite, s'échauffe doucement.

On perçoit d'ailleurs la charge émotionnelle, sensuelle même, quand elle tourne en rond sur la scène comme une lionne en cage.

Encore plus brut que l'album mais au détriment de la mélodie, les Kills électrisent le festival pour ne pas dire l’érotisent lorsque dans un duel au corps à corps, à peine séparé par la guitare, VV et Hotel s'effleurent de façon très suggestive.

Le final sera d'ailleurs à l'avenant quand Hotel à genoux maniera sa guitare face à VV allongée sur la scène.

Malheureusement la guitare finira pas se débrancher ce qui gâchera un peu la sortie du groupe le plus sulfureux du festival, n'en déplaisent aux fans de Peaches.

Cependant malgré cela, le duo est dans son univers et ne communique pas de manière festive avec le public à tel point que l'on a un peu l'impression d'assister à leur concert à l'insu de leur plein gré, un peu comme derrière un miroir sans tain où le duo ne se rendrait pas compte de notre présence, même si Hotel chausse de superbes lunettes de ski (ou de métallurgiste ?) tandis que sous son chapeau VV prend la pause l'espace d'un morceau.

Un bon concert au final mais dont nous attendions plus ne serait ce que pas rapport à leur prestation parisienne même si "Black Rooster" et "Fuck the People" restent quand même assez impressionnants.

Sans doute que l'esprit festival en plein air, moins intimiste qu'une salle classique, se prête moins à ce genre de prestation.

>> La conférence de presse des Kills

Tom Barman et ses compères de dEUS eux ne sont impressionnés ni par la taille de la scène ni par le public agglutiné qui les attend de pied ferme (plus de 9 000 personnes d'après les organisateurs de la Route du Rock étaient présentes ce vendredi).

Nous étions plus ou moins sans (bonnes) nouvelles de dEUS depuis The Ideal Crash, superbe et très personnel album à l'issue duquel l'avenir de dEUS était pour le moins incertain. Mais la diaspora de dEUS n'a pas eu raison d'eux et c'est avec 4 titres nouveaux, à paraître sur leur prochain album que le groupe arrive donc sur scène.

En grande forme les dEUS donc pour un concert en forme de best of. Que des classiques (trop pour les puristes) assortis, donc, de quelques nouveaux titres.

Nouveaux titres dont nous avons pu constater l'efficacité et qui mettent l'eau à la bouche.

En effet, la relative noirceur de The Ideal Crash semble bien loin et ce sont des morceaux très rock n roll que nous ont offert les dEUS.

Si le son estampillé dEUS reste très présent le groupe semble élargir néanmoins son champ de vision et la collaboration récente de Tom Barman avec 2 membres de Sixteen Horsepower pour le projet "Short stories" de Lilium est peut être à rapprocher du son des titres très rock entendus ce soir. Un son dense, puissant et mélodique.

"Theme from Turnpike" en intro aurait suffit à notre bonheur, mais la suite est du même acabit et dEUS réussit non seulement le meilleur concert de la soirée mais assurément un des meilleurs du festival et redonne du même coup le sourire à ses indéfectibles fans qui attendent désormais l'album avec impatience !


>> La conférence de presse de dEUS avec Tom Barman


La nuit est tombée sur le fort depuis bien longtemps quand l'équipe des LCD Soundsystem arrive sur la scène.

Du clavier, beaucoup de percussions, de la guitare, un chant très spécial : c'est à un étrange melting pot auquel les festivaliers assistent ébahis.

Et c'est finalement au son des mixes de RJD2 que les noctambules pourront danser sous les étoiles jusqu'au bout de la nuit.

 

A lire aussi sur Froggy's delight :

Le samedi à la Route du Rock
Le dimanche à la Route du Rock

La chronique de l'album Rue Saint Louis en l'île de Brigitte Fontaine
La chronique de l'album Libido de Brigitte Fontaine
La chronique de l'album J'ai l'honneur d'être de Brigitte Fontaine
Brigitte Fontaine en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (vendredi)
La conférence de presse de Brigitte Fontaine (août 2004)
La chronique de l'album Dark light Daybreak de Now it's overhead
La chronique de l'album Keep on your mean side de The Kills
La chronique de l'album No wow de The Kills
La chronique de l'album Midnight Boom ! de The Kills
La chronique de l'album Blood Pressures de The Kills
La chronique de l'album Ash & Ice de The Kills
The Kills en concert à La Cigale (7 juin 2003)
The Kills en concert au Festival Les Inrockuptibles 2003
The Kills en concert à La Cigale (3 juin 2005)
The Kills en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005
The Kills en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (vendredi)
The Kills en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (samedi)
The Kills en concert à la Salle des Fêtes de Ramonville (30 mai 2005)
The Kills en concert au Festival International de Benicassim 2005 (vendredi)
The Kills en concert au Festival International Benicàssim 2008
The Kills en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
The Kills en concert au Festival La Route du Rock 2009 (samedi)
The Kills en concert au Festival La Route du Rock 2009 (samedi) - 2ème
The Kills en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du vendredi
The Kills en concert au Festival La Route du Rock #21 (samedi 13 août 2011)
The Kills en concert au Festival Rock en Seine 2011 (vendredi 26 août 2011)
The Kills en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - vendredi
The Kills en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
The Kills en concert au Festival Beauregard #8 (édition 2016) - samedi 2 juillet
The Kills en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Vendredi 25 août
La conférence de presse de The Kills (août 2004)
La chronique de l'album Pocket Revolution de dEUS
Une 2ème chronique de l'album Pocket Revolution de dEUS
La chronique de l'album Vantage Point de dEUS
La chronique de l'album Keep You Close de dEUS
La chronique de l'album Best of Selected Songs 1994-2014 de dEUS
Articles : dEUS : Gallerie photos - Festival la Route du Rock 2004
dEUS en concert à La Cigale (5 novembre 2004)
dEUS en concert au Grand Rex (3 novembre 2005)
dEUS en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (samedi)
dEUS en concert au Festival Art Rock 2006 (Samedi)
dEUS en concert au Festival Art Rock 2006 (Samedi) - 2ème
dEUS en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (vendredi)
dEUS en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (vendredi)
dEUS en concert au Festival FNAC Indétendances 2006
dEUS en concert au Festival International de Benicassim 2006 (dimanche)
dEUS en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
dEUS en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Vendredi
dEUS en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition
dEUS en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du samedi
dEUS en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition - Samedi
La conférence de presse de Tom Barman - dEUS (août 2004)
L'interview de dEUS (23 avril 2008)
La chronique de l'album eponyme de LCD Soundsystem
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du samedi - Chew Lips - K'Nann - Viva and the Diva - Plan B - Quadricolor
LCD Soundsystem en concert au Festival International de Benicassim 2005 (dimanche)
LCD Soundsystem en concert au Festival La Route du Rock 2007 (vendredi)
LCD Soundsystem en concert au Festival Rock en Seine 2010 (samedi 28 août 2010)
LCD Soundsystem en concert au Festival Les Inrocks Black XS 2010 (Jour 6
La chronique de l'album The third hand de RJD2


crédit photos : Fred & Froggy


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 24 mai 2020 : Culture pour tous !

Toujours pas de festival, de théâtre, de concert, et autres ouvertures de lieux de réjouissances diverses sinon quelques passe droits pour les amis de Manu. En espérant que tout rentre dans l'ordre et que l'on retrouve le plaisir du spectacle vivant bientôt. Soyez prudents, sortez couverts et restez curieux !

Du côté de la musique :

Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac
et toujours :
"Chante-nuit" de Facteurs Chevaux
"9 songs" de Pierre
"Sex education" de Ezra Furman
"Cage meet Satie" de Anne de Fornel et Jay Gottlieb
Interview de Batist & the 73' réalisé à l'occasion de son live Twitch dont des extraits accompagnent cette entretien
"Hundred fifty roses" de Dune & Crayon
"F.A. Cult" de Hermetic Delight
"Love is everywhere" de Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce
"Hum-Ma" de Les Enfants d'Icare
"Spirals" de Sébastien Forrestier

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"Frida jambe de bois" de Pascal Rinaldi en vidéo
le diptyque Arne Lygre mis en scène par Stéphane Braunschweig :
"Je disparais" en vidéo
"Rien de moi" en vidéo
des comédies :
"Alors on s'aime"
"L'Appel de Londres"
"Hier est un autre jour"
du divertissement :
"On ne choisit pas sa famille"
"Double mixte"
du vaudeville avec "Le Système Ribadier"
du côté des humoristes :
"François Rollin - Colères"
"La Teuf des Chevaliers du fiel"
"Franck Duboscq - Il était une fois"
Au Théâtre ce soir :
"Le canard à l'orange"
"Le prête-nom"
"Deux hommes dans une valise"
des classiques par la Comédie française :
"Le Petit-Maître corrigé" de Marivaux
"Cyrano de Bergerac" d"Edmond Rostand
et aller à l'opéra pour :
"Fortunio" d'André Messager
"Falstaff" de Verdi

Expositions avec :

les visites commentées par les commissaires d'expositions qui se sont tenues au Musée Jacquemart-André :
"Hammershøi, le maître de la peinture danoise" en vidéo
et "La collection Alana - Chefs-d'oeuvre de la peinture italienne"
partir en province pour découvrir en images le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg
et le Musée des Beaux-Arts de Nancy
puis en Europe en Espagne le Musée national Thyssen-Bornemisza à Madrid
en Allemagne au Städel Museum à Francfort
ailleurs au Brésil à la Pinacothèque de Sao Paulo
et au Japon au Ohara Museum of Art à Kurashiki
avant de revenir dans l'Hexagone pour une déambulation virtuelle dans le Petit Palais

Cinéma at home avec :

du drame : "Aime ton père" de Jacob Berger
de l'espionnage : "Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
du thriller : "The Unseen" de Geoff Redknap
du thriller fantastique avec "La Neuvième Porte" de Roman Polanski
du divertissement :
"Cassos" de Philippe Carrèse
"Promotion canapé" de Didier Kaminka
"Les Frères Pétard" de Hervé Palud
de glorieux péplums italiens avec Steve Reeves :
"Les Travaux d'Hercule' de Pietro Francisci en VO
"La Bataille de Marathon" de Jacques Tourneur, Mario Bava et Bruno Vailati en VF
du western :
"L'Homme aux colts d'or" d'Edward Dmytryk
"Chino" de John Sturges
au Ciné Club, du cinéma français des années 30 :
"Mister Flow" de Robert Siodmak
"La Banque Némo" de Marguerite Viel
"Les amours de minuit" d'Augusto Genina et Marc Allégret
"Ces messieurs de la santé" de Pierre Colombier
et des films récents en DVD :
"Deux" de Filippo Meneghetti
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"La Dernière vie de Simon" de Léo Karmann

Lecture avec :

"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan
et toujours :
"Là où chantent les écrevisses" de Delia Owens
"Les lumières de Tel Aviv" de Alexandra Schwartzbrod
"Faites moi plaisir" de Mary Gaitskill
"La chaîne" de Adrian McKinty
"Incident au fond de la galaxie" de Etgar Keret

Froggeek's Delight :

Des lives jeux vidéo (mais aussi des concerts) tout au long de la semaine sur la chaine Twitch. Rejoignez la chaine et cliquez sur SUIVRE pour ne rien rater de nos diffusions.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 24 mai 2020 : Culture pour tous !
- 17 mai 2020 : le joli mois de mai
- 10 mai 2020 : Sortez Masqués !
- 3 mai 2020 : Déconfi...ture
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=