Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yvonne, princesse de Bourgogne
Théâtre Romain Rolland  (Villejuif)  novembre 2011

Comédie dramatique de Witold Gombrovicz, mise en scène de Anne Barbot, avec Aurélie Babled, Cédric Colas, Daniel Collados, Benoit Dallongeville, Alexandre Delawarde, Audrey Lamarque, David Lejard-Ruffet, Fanny Santer, Benoît Seguin et Marie-Céline Tuvache.

"Introduite à la Cour royale comme fiancée du prince, Yvonne y devient un facteur de décomposition. La présence muette, apeurée, de ses multiples carences, révèle à chacun ses propres failles, ses propres vices, ses propres saletés" Ainsi Witold Gombrowicz présente-t-il "Yvonne, princesse de Bourgogne", pièce sur le désir et le dégoût dans laquelle se retrouvent ses thématiques récurrentes tenant à l’anarchie illimitée de la forme et à l'immaturité.

Comme tout corps étranger qui s'introduit dans une cellule, le corps mou d'Yvonne, la laide, muette et idiote de surcroît, doit être phagocyté ou détruit. Car Yvonne, la niquedouille, la poupée de chiffon, porte néanmoins en elle une énergie vitale qui agit de manière subliminale comme une force dérangeante et perturbante précipitant le royaume de Bourgogne dans le chaos.

Pas de droit à l'erreur avec l'oeuvre de Gombrowicz : l'épure ascétique ou la démesure burlesque semble être la seule alternative possible. En annonçant dans sa note d'intention l'hybridation de la commedia dell'arte et du théâtre No, Anne Barbot ose un pari hardi qu'elle tient de manière époustouflante en navigant sans fausse note entre le grotesque, le burlesque et le tragique harmonieusement soutenus et valorisés par un vrai parti pris esthétique de fort belle facture.

Sous les lumières en clair-obscur de Fabrice Bihet, les personnages masqués - de magnifiques masques en T de Yngvild Aspeli - apparaissent sur le plateau nu comme sortis du néant et les singuliers costumes d'inspiration élisabethaine de Bruno Marchini évoquent les mascarades maniéristes du 17ème siècle tels qu'ils sont filmés par Peter Greenaway dans "Meurtre dans un jardin anglais" mais en couleurs désaturées avec une palette chromatique qui joue sur les contrastes du blanc et du noir et du gris et du blanc cassé.

Face à la Cour normée et masquée, seule Yvonne, superbement incarnée par Fanny Santer, s'avance à visage découvert. La combinaison de la bouffonnerie et de la codification gestuelle dote les personnages masqués d'une apparence d'automate qui se dérègle pour finir, affolé, par se dérégler et virer à la folie meurtrière.

Tous les comédiens réussissent de belles compositions par la maîtrise de la gestuelle et un jeu choral qui fait de ce spectacle une exceptionnelle réussite.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=