Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Louvre à cheval
Jean Rochefort & Edwart Vignot  (Editions Place des Victoires)  novembre 2011

Entre cette moustache souriante qu’est Jean Rochefort et les chevaux, une longue histoire d’amour façon "je t’aime - moi non plus". Sa dernière expérience avec l’équidé s’est révélé un désastre en forme de disques bloqués et d’interdiction de monter… Mais sa passion reste intacte, depuis un bail que la convenance me refuse à vous révéler (oui, parce que ça lui fait un certain âge au bonhomme).

Accompagné d’Edwart Vignot, un autre passionné de chevaux, historien de l’art de son état, ils composent Le Louvre à Cheval, une sorte d’anthologie du cheval dans les arts, et à travers les arts, le cheval dans l’histoire, dans les petites histoires, des anecdotes aux grandes batailles. Oui, parce que, quoiqu’on en pense, les chevaux sont le symbole d’une puissance, et pas seulement parce qu’on domine les piétons en étant perché sur leur croupe. C’est aussi parce que les rois, les seigneurs, les puissants ont conquis le monde à cheval (même maintenant, ne nomme-t-on pas les puissances automobiles à grands coups de chevaux dans les moteurs ?)

Ensemble, Jean Rochefort et Edwart Vignot parcourent les kilomètres de Louvre pour nous, créant une collection de chevaux, dans un bon gros livre d’images commentées, avec la reluire dorée (ça fait super classe dans une bibliothèque et même quand ça traine sur la table ou dans le canapé, un volume avec une tranche en or ne soulève pas de remarque désagréable sur ma façon de ranger les livres).

Chaque œuvre est présentée sur une double page, une belle photo couleur à droite. Sur la page de gauche, un titre, un auteur, un commentaire, et une explication. Simple et à la fois très documenté et efficace. Comme quoi, pas la peine d’en faire des caisses pour être agréable.

Je n’irai pas jusqu’à dire que le livre est un cours d’équitation, parce que le seul que j’ai eu ressemblait à "appuie sur tes talons", "tire pas si fort, ça va lui faire mal", "détends-toi", "je t’avais bien dit d’appuyer sur les talons", mon cheval était une petite jument espiègle appelée Java qui faisait exprès de s’attarder sur le bord pour brouter de l’herbe, se laisser distancer par le groupe, et le rattraper en piquant un petit galop, je suis sûre qu’elle en rigole encore avec ses copines. Mais elle s’est excusée quand j’ai sauté et que je lui ai filé un coup de genou en remontant sur elle.

Le livre ressemble à une conversation que Jean Rochefort pourrait nous faire en visitant le Louvre avec lui. Il nous montrerait cette peinture de Poussin en disant "voyez comme le cheval tente de s’extirper du lit de la rivière, le genou antérieur gauche touche le sol, ce qui pourrait entrainer une boiterie, synonyme à l’époque d’un futur improbable". Edwart Vignot ajouterait "Poussin élabore ses croquis avec une économie de moyen qui pousse l’artiste vers l’essentiel". Et de nous entrainer vers une sculpture, une peinture, un dessin, un lavis, une aquarelle, une tapisserie, un marbre, un bronze, un ivoire…  de Géricault aux anonymes… pour montrer, décrire, expliquer, avec une passion qui transparait dans chaque souffle.

220 pages pour 220 œuvres, entrecoupées d’anecdotes, de légendes et d’histoires, l’ouvrage révèle à quel point le cheval est étroitement lié à l’homme, qu’il l’aide ou qu’il le sublime. Jean Rochefort et Edwart Vignot forment une sacré belle paire de passionnés, entrainant quiconque plonge un œil dans le livre à un beau moment dans les allées du musée labyrinthique le plus connu de France et d’ailleurs. A offrir et à s’offrir.

 

Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2022-10-02 :
Un bon indien est un indien mort - Stephen Graham Jones
L'inconnue de Vienne - Robert Goddard
Mordew - Alex Pheby
Napalm en son coeur - Pol Guasch

• Edition du 2022-09-25 :
La guerre de Cent Ans - Amable Sablon du Corail
D'où vient l'amour - Yann Queffélec
Les masques éphémères - Donna Leon
 

• Archives :
Le tumulte - Sélim Nassib
Un profond sommeil - Tiffany Quay Tyson
Le coeur ne cède pas - Grégoire Bouillier
Le cartographe des absences - Mia Couto
Combattre en dictature - Jean-Luc Leleu
Hideo Kojima, aux frontières du jeu - Erwan Desbois
Les enfants endormis - Anthony Passeron
Poids plume - Mick Kitson
Mon acrobate - Cécile Pivot
Cocoaïans - Gauz'
High energy rock'n'roll - Jean-Charles Desgroux
Riambel - Priya Hein
L'air était tout en feu - Camille Pascal
Hommes - Emmanuelle Richard
Tenir sa langue - Polina Panassenko
Où es-tu, monde admirable - Sally Rooney
Real Life - Brandon Taylor
Rien ne dure vraiment longtemps - Matthieu Seel
Rentrée littéraire d'automne 2022 - Sélection littéraire
Lanceurs d'alerte - Flore Talamon - Bruno Loth
Le monde sans fin - Jean-Marc Jancovici & Christophe Blain
The Unstable Boys - Nick Kent
Le maître et l'assassin - Sophie Bonnet
La saignée - Cédric Sire
Méfiez-vous des anges - Olivier Bal
Labyrinthes - Franck Thilliez
Dans les brumes de Capelans - Olivier Norek
Lucia - Bernard Minier
Goering, "l'homme de fer" - François Kersaudy
Monterey - Barlen Pyamootoo
- les derniers articles (12)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (31)
- les derniers livres (2497)
- les derniers spectacles (1)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=