Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Emilie Simon
Franky Knight  (Barclay / Universal)  décembre 2011

Emilie Simon n’est plus une inconnue dans le paysage de la musique française. Du haut de ses 33 ans, elle cumule déjà trois Victoires de la musique qui ont récompensé deux de ses albums électroniques et la bande originale du film La Marche de l’empereur.

Son nouvel opus, Francky Knight, se démarque musicalement des précédents et tiendra pour toujours une place particulière dans sa discographie puisqu’il est dédié à son ancien compagnon, François Chevalier, décédé en septembre 2009.

L’album s’ouvre sur une véritable lettre d’amour : "Mon chevalier". La mélodie semble assez épurée mais, très vite, des cuivres viennent s’ajouter pour accompagner la prière de la jeune chanteuse. Cette première chanson, dont les paroles semblent s’envoler comme des bulles de savon, donne le ton : le sujet est grave mais le larmoyant ne sera pas de mise. Pour preuve, "Call it love" qui suit immédiatement ; un morceau tout droit issu des années 50, au texte presque simpliste (l’anglais permet cela !) et au timbre sensuel qui donne envie de se déhancher, de se laisser aller. Mêmes sensations à l’écoute de "Francky’s princess" qui incite clairement à danser. Le son électronique est celui des boîtes de nuit et contraste totalement avec les paroles très douloureuses ("Tell me why I’m still here when you’re not / I try so hard but I miss you so").

A l’évidence, Emilie Simon n’a pas souhaité laisser gagner les larmes. Ses chansons frôlent la souffrance mais ne s’y accrochent pas. Lorsqu’elle chante en français, les mélodies se font organiques, presqu’acoustiques ("Bel amour" - "Sous les étoiles") laissant la place aux mots, leur rendant toute leur puissance. La voix, souvent sensuelle, s’élève parfois dans des notes plus aigues et l’on croit entendre des cris de rébellion, de révolte contre cette morte si prématurée qui a enlevé l’être aimé. Mais toujours les cuivres reviennent, apportant de la chaleur à ces textes qui disent le manque, les lourds souvenirs ("Holy Pool Souvenirs"), l’infini de l’absence.

Et puis, au bout de ce journal intime musical, il y a l’espoir révélé dans "Walking with you". Le piano, le synthétiseur, les chœurs et la voix de la jeune chanteuse donnent vie à une chanson énergique. Paroles et musique se rejoignent pour démontrer toute sa détermination à avancer malgré tout, main dans la main avec le souvenir de celui qu’elle a aimé. L’album se clôt par une déclaration répétée à l’infini et sans pause : "Jet’aimejet’aimejet’aime". C’est un des morceaux les plus riches musicalement, où Emilie laisse s’envoler sa voix, comme si elle voulait profiter une dernière fois de cet album pour dire son amour à son compagnon.

Franky Knight est un opus romantique, mélancolique, pudique - parfois surprenant par ses rythmes entrainants. On en retiendra des textes (en anglais et en français) touchants, douloureux - jamais sinistres - des mélodies organiques et chaleureuses, une voix sensuelle, criant parfois la peine et la solitude. Et on louera la délicatesse d’Emilie Simon qui aurait pu se satisfaire de chansons tragiques pour expier son deuil et qui a su, au contraire, nous offrir un album émouvant et apaisant.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Emilie Simon
La chronique de l'album Vegetal de Emilie Simon
La chronique de l'album The big machine de Emilie Simon
Emilie Simon en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2004 (samedi)
Emilie Simon en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (dimanche)
Emilie Simon en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (samedi)
Emilie Simon en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mercredi 14)
Emilie Simon en concert au Festival Rock en Seine 2014 (samedi 23 août 2014)
Emilie Simon en concert au Festival Rock en Seine 2014

En savoir plus :
Le site officiel de Emilie Simon
Le Myspace de Emilie Simon


Nathalie Clément         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-01-19 :
Listen in Bed - Vinyle, Suite No 2 (émission 8)
Bombay Bicycle Club - Everything Else Has Gone Wrong
Burkingyouth - Fire EP
Andriamad - Jaimalé EP
Abel Orion - Late Night Music EP
Okidoki - When Oki meets Doki EP
Ensemble Consonance - François Bazola - Dolci Affeti
Emmanuel Tugny - Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)
GRIO - GRand Impérial Orchestra - Music Is Our Mistress
Nova Twins - Who are the girls ?

• Edition du 2020-01-12 :
Larme Blanche - Demain est mort
Pierre Vassiliu - En Voyages
Livingstone - Turn Bizarre
David Bressat - True Colors
Lina Tur Bonet & Dani Espasa - Bach, Händel : an Imaginary Meeting
Babx - André Minvielle - Thomas de Pourquery - Nougaro
Tiger & the Homertons - Shadow in the dark EP
Petosaure - Le Musc EP
Kvelertak - Splid
Tiste Cool - Caïpiranha
Listen in Bed - My Favourite Things (Mix #8)
 

• Archives :
Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandler - Le rêve et la terre : Debussy - Ginastera
Dirty Bootz - Broken Toy
Nitaï Hershkovits - Lemon the moon
Gottfried von der Goltz - Telemann : Frankfurt Sonatas
Ensemble Gilles Binchois - Voix du Ciel
Listen in Bed - Emily The One (Mix #7)
Freiburger Barockorchester, Gottfried von der Goltz - Mozart: Youth Symphonies
David Giguère - Constance
François Chaplin, Marcela Roggeri - Années Folles, Crazy Paris !
Chris LeHache - Né !
Super Parquet - Super Parquet
Gemma - EP
Rod Barthet - Ascendant Johnny Cash
Vanessa Benelli Mosell - Maurice Ravel : Concerto in G
Geoffroy Couteau - Brahms : Intégrale de l'oeuvre pour piano seul
John Nelson, Orchestre Philharmonique de Strasbourg - Berlioz La Damnation de Faust
MC Pampille - Sur le banc de touche
Pikku - 5, 3, 2, 1
Camille Bénâtre - Après le Soir
Adam Wood - Hello Again EP
Pleasure Principle - Pleasure Principle
Xavier Roumagnac Eklectik Band - 78 tours
Listen in Bed - Plastic Ono Utero (émission 7)
Dave Liebman - Joe Lovano - Greg Osby - Street Talk : Saxophone Summit
41ème Rencontres Trans Musicales de Rennes - Les Trans 2019 - Ben Shemie - Tau - Art Melody - Shht - Los Bitchos - Shortparis - Go Go Machine Orchestra - Megative - Edgar - Sun - Acid Arab - Wunderbar - Mush - Yin Yin - San Salvador
Molto Morbidi - I Don't Know What I'm Doing EP
Sun - Brutal Pop EP
My Imaginary Loves - Aside
Midnight Colors - Midnight Colors
Marcel et son orchestre - Hits Hits Hits Hourra
- les derniers albums (5883)
- les derniers articles (140)
- les derniers concerts (2320)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1084)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=