Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ce qu'il restera de nous
Vincent Macaigne  (février 2012) 

Réalisé par Vincent Macaigne. France. Drame. 40 minutes. (Sortie 29 février 2012). Avec Thibault Lacroix, Laure Calamy et Anthony Paliotti.

Il y a quelques semaines, on avait découvert Vincent Macaigne dans une station balnéaire picarde, en acteur faussement lourd et lymphatique dans "Un monde sans femmes" de Guillaume Brac.

On le retrouve cette semaine réalisateur couvert de prix au Festival de Clermont-Ferrand, le Cannes duc court-métrage, avec un moyen métrage qui va sortir comme un grand film au MK2 Beaubourg, à l’instar du film de Sophie Letourneur, "Le Marin Masqué".

Si "Un Monde sans femmes" et "Le Marin Masqué", œuvres faussement légères, se rattachent à la tradition Rozier-Rohmer du meilleur cinéma hexagonal, "Ce qu’il restera de nous" opère, quant à lui, un singulier retour à l’autre grande voie royale du cinéma personnel à la française : celle de la noirceur et de l’inquiétude, chère aux Eustache, aux Garrel et aux Pialat.

Oui, c’est dans la cour des très grands qu’il s’installe aussitôt, dans la lignée de ceux qui ne font pas de différence entre cinéma et théâtre, voire avec tous les autres arts et notamment la peinture.

En quarante minutes, Macaigne plonge en effet dans un univers dont chaque seconde est un cri. Tout sera si vite posé pour le spectateur embarqué dans cette nef de folie et de rancœur qu’il lui faudra un cœur bien accroché pour ne pas sombrer dans l’océan des sentiments vomis par le trio mise en scène par Vincent Macaigne.

Un homme a brûlé sa Clio comme Néron a brûlé Rome et la redessine au pastel. Il n’a pas le talent que son frère a gâché pour devenir un médiocre cadre et un piètre amant. Les voilà tous les deux livrés àl’après de la mort d’un père injuste. qui laisse tout à l’un, l’écorché, l’alcoolique sentencieux, et rien à l’autre, le soumis, le "lèche-cul". . Coulent alors l’eau qui purifie et le flot des mots qui font mal. Tout le monde est nu dans cette catharsis, dans ce moment de colère inouï qui emporte toute possibilité d’amour.

Cinéma largement improvisé, laissant aux acteurs le soin de fixer leurs propres limites, "Ce qu’il restera de nous" culmine dans une scène d’hystérie dans laquelle la femme du frère "qui fait des stages chez l’Oréal", le visage entièrement couvert du rouge à lèvres de la honte, crie ses griefs à l’être trop aimé.

Rarement on aura vu quelqu’un se livrer aussi fort et aussi loin que Laure Calamy, qui laisse pantois dans sa performance totale, une performance de comédienne en scène sur l’écran. C’est cela tout le secret et toute la question de "Ce qu’il restera de nous" : où commence le cinéma, où finit le théâtre ?

L’encore fraîche naïveté cinématographique de Vincent Macaigne, homme de théâtre déjà rompu, lui permet de ne pas résoudre l’équation, de reculer le moment du choix. On espère pour lui qu’il saura ne pas trancher. Ce serait alors la preuve qu’il aura transformé l’essai gagnant qu’est ce moyen métrage d’une force saisissante

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2022-07-31 :
Costa Brava, Lebanon - Mounia Aki  
 

• Archives :
Des filles pour l'armée - Valerio Zurlini  
Occhiali neri - Dario Argento   
Peter von Kant - François Ozon   
The Sadness - Rob Jabbaz  
L'Esprit sacré - Chema García Ibarra
Todos os Mortos - Caetano Gotardo et Marco Dutra
Jungle rouge - Juan José Lozano et Zoltan Horvath   
Swing - Tony Gatlif    
All eyes off me - Hadas Ben Aroya  
Les Femmes des autres - Damiano Damiani   
Maître Contout - Mémoire de la Guyane - Xavier Gayan   
Années20 - Elisabeth Vogler   
Et je l'aime à la fureur - André Bonzel   
Un vrai crime d'amour - Luigi Comencini   
Employé-Patron - Manuel Nieto Zas   
The Batman - Matt Reeves
Azuro - Matthieu Rozé  
La vie de famille - Jacques doillon
Deux sous d'espoir - Renato Castellani  
Crush - Luis Prieto   
Tropique de la violence - Manuel Schapira    
L'Empire du silence - Thierry Michel   
Ma nuit - Antoinette Boulat   
Rien à foutre - Emmanuel Marre et Julie Lecoustre    
Ali & Ava - Clio Barnard   
Viens je t'emmène - Alain Guiraudie   
La Légende du roi crabe - Alessio Rigo de Righi et Matteo Zoppis   
Dunk ou Die - Nicolas de Virieu   
Nous - Alice Diop   
Riders of Justice - Anders Thomas Jensen  sortie VOD  
- les derniers articles (2)
- les derniers cineclub (6)
- les derniers concerts (19)
- les derniers expos (1)
- les derniers films (1630)
- les derniers interviews (15)
- les derniers spectacles (3)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=