Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lettre à ma mère
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  février 2012

Monologue dramatique d'après le texte éponyme de Georges Simenon, conçu et dit par Robert Benoit.

Auteur qui reste dans toutes les mémoires pour ses romans policiers, Georges Simenon s’est un jour arrêté d’écrire de la fiction pour commencer à s’interroger sur lui-même et sur les siens.

"Lettre à ma mère" est le premier de ces textes dictés au magnétophone qui vont à la fois clôturer et éclairer une des œuvres capitales du vingtième siècle.

Robert Benoît, qui avait précédemment adapté pour la scène un autre texte de Simenon, "Lettre à mon juge", poursuit son exploration des textes autobiographiques de l’écrivain belge.

Pour restituer une écriture épurée connue pour son extrême simplicité, Robert Benoît a opté pour un décor minimal : une chaise, un meuble qui peut faire office de table de nuit et l’image d’un lit à barreaux métalliques qui est parfois projeté sur scène.

Car le récit de Simenon a pour objet la dernière semaine que sa mère a passé à l’hôpital avant de mourir. Pendant ces huit jours, Simenon, revenu à Liège pour la première fois depuis cinquante ans, est face à celle qu’il n’aimait pas et qui lui rendait ce désamour.

Robert Benoît a travaillé particulièrement la diction un peu traînante de Simenon, belge devenu plus suisse que les Suisses. Ouvrant et fermant un livre-dossier qui pourrait faire office d’album de famille, il pose ses mots comme des faits, comme des pièces à conviction dans un Maigret. Le ton paraît clinique et détaché et puis, soudain, une once de reproche ou une ombre de colère pointe.

Peu à peu, sans qu’on s’en rende compte, Simenon évolue dans ses convictions : il comprend sa mère, cesse de la juger pour parvenir quelque part pas loin de l’admiration pour cette femme, digne, têtue, qui s’est murée dans le personnage des petites gens qui ne se plaignent pas, qui vivent leur pauvreté comme une ascèse.

Si Flaubert disait "Madame Bovary, c’est moi", Simenon aurait pu dire "ma mère est dans tous mes personnages". Taiseuse et orgueilleuse, cette "maman" qu’il n’appelait que "mère", a compté énormément pour cet écrivain du quotidien. En lui envoyant cette lettre, trois ans après sa mort, il en fait la découverte et, grâce à Robert Benoît, le spectateur de "Lettre à ma mère" partage ce moment d’émotion.

Simenon qui racontait si bien le théâtre de la vie acquiert sur scène lui-même une dimension tragique. Robert Benoît, dans la force de la nuance et de la sobriété, montre ici combien Simenon a saisi le sens de l’humain.

Une soirée totalement au service d’un écrivain et qui contribuera à l’élever au rang qu’il mérite, parmi les rares dont l’oeuvre ne s’effacera jamais.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 14 août 2022 : Only happy when it rains

Un peu de pluie, enfin ! C'est pour ainsi dire la tradition pendant le festival de La Route du Rock qui commence cette semaine ! Pour le reste voici notre petite sélection estivale hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Change" de Franz Robert Wild
retour sur le Hellfest 2022 avec Seth, Dog Eat Dog, Deftones, Suicidal Tendancies, Ghost etc.
"I started a garden" de Her Skin
Des petits festivals à venir avec La Guinguette Sonore et Engrenage Party
"Stereolab & Laetitia Sadier", nouvelle émission de Listen In Bed à écouter ici et toujours :
"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia..

Au théâtre :

les comédies de l'été :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
"Un cadeau particulier" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montartre
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Dîner de famille" au Café de la Gare

et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :
'Christian Bérard - Bébé excentrique" au Nouveau Musée National de Monaco
la présentation du nouveau parcours des Collections du Musée d'Art Moderne de Paris en accès gratuit
la visite commentée par la commissaire de "Anne de France - Femme de pouvoir, princesse des arts" au Musée Anne-de-Beaujeu à Moulins
dernière ligne droite pour :
"Le Théâtre des émotions" au Musée Marmottan Monet

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Silvio et les autres" de Paolo Sorrentino
"Two lovers" de James Gray
"Innocents" de Bernardo Bertolucci
"Gothika" de Mathieu Kassovitz
"Lina" de Michael Schaerer
et le cinéma indien en 6 films

Lecture avec :

La rentrée littéraire d'automne 2022
et toujours :
"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 14 août 2022 : Only happy when it rains
- 7 août 2022 : On prend la Route du Rock
- 31 juillet 2022 : petite édition estivale
- 24 juillet 2022 : restez au frais
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=