Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lettre à ma mère
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  février 2012

Monologue dramatique d'après le texte éponyme de Georges Simenon, conçu et dit par Robert Benoit.

Auteur qui reste dans toutes les mémoires pour ses romans policiers, Georges Simenon s’est un jour arrêté d’écrire de la fiction pour commencer à s’interroger sur lui-même et sur les siens.

"Lettre à ma mère" est le premier de ces textes dictés au magnétophone qui vont à la fois clôturer et éclairer une des œuvres capitales du vingtième siècle.

Robert Benoît, qui avait précédemment adapté pour la scène un autre texte de Simenon, "Lettre à mon juge", poursuit son exploration des textes autobiographiques de l’écrivain belge.

Pour restituer une écriture épurée connue pour son extrême simplicité, Robert Benoît a opté pour un décor minimal : une chaise, un meuble qui peut faire office de table de nuit et l’image d’un lit à barreaux métalliques qui est parfois projeté sur scène.

Car le récit de Simenon a pour objet la dernière semaine que sa mère a passé à l’hôpital avant de mourir. Pendant ces huit jours, Simenon, revenu à Liège pour la première fois depuis cinquante ans, est face à celle qu’il n’aimait pas et qui lui rendait ce désamour.

Robert Benoît a travaillé particulièrement la diction un peu traînante de Simenon, belge devenu plus suisse que les Suisses. Ouvrant et fermant un livre-dossier qui pourrait faire office d’album de famille, il pose ses mots comme des faits, comme des pièces à conviction dans un Maigret. Le ton paraît clinique et détaché et puis, soudain, une once de reproche ou une ombre de colère pointe.

Peu à peu, sans qu’on s’en rende compte, Simenon évolue dans ses convictions : il comprend sa mère, cesse de la juger pour parvenir quelque part pas loin de l’admiration pour cette femme, digne, têtue, qui s’est murée dans le personnage des petites gens qui ne se plaignent pas, qui vivent leur pauvreté comme une ascèse.

Si Flaubert disait "Madame Bovary, c’est moi", Simenon aurait pu dire "ma mère est dans tous mes personnages". Taiseuse et orgueilleuse, cette "maman" qu’il n’appelait que "mère", a compté énormément pour cet écrivain du quotidien. En lui envoyant cette lettre, trois ans après sa mort, il en fait la découverte et, grâce à Robert Benoît, le spectateur de "Lettre à ma mère" partage ce moment d’émotion.

Simenon qui racontait si bien le théâtre de la vie acquiert sur scène lui-même une dimension tragique. Robert Benoît, dans la force de la nuance et de la sobriété, montre ici combien Simenon a saisi le sens de l’humain.

Une soirée totalement au service d’un écrivain et qui contribuera à l’élever au rang qu’il mérite, parmi les rares dont l’oeuvre ne s’effacera jamais.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2022-09-25 :
Le syndrome d'Hercule - Théâtre Essaion
Bérénice - La Scala
Les Filles aux mains jaunes - Théâtre Rive Gauche
Harvey - Théâtre du Rond-Point
Les Producteurs - Théâtre de Paris
Echo - Les Plateaux Sauvages
Il n'y a pas de Ajar - Les Plateaux Sauvages

• Edition du 2022-09-18 :
Out of the blue - Espace Cardin
L'invention de nos vies - Théâtre Rive Gauche
Vania/Vania ou le démon de la destruction - Théâtre de la Tempête
Jours de joie - Théâtre national de l'Odéon
Respire - La Piccola Scala
Coriolan - Théâtre de la Bastille

• Edition du 2022-09-11 :
Lazzi - Théâtre des Bouffes du Nord
Une Vie au bout des Doigts - Théâtre Tristan Bernard
Mon Tchaïkovski - Théâtre Essaion
 

• Archives :
Van Gogh - Théâtre Le Guichet-Montarnasse
Amore - Théâtre du Rond-Point
La Crème de Normandie - Théâtre Le Ranelagh
De nos propres Elles - Théâtre Montmarte-Galabru
Les Vengeurs- Le Flower Killer - Théo Théâtre
Le Menteur - Théâtre de Poche-Montparnasse
Duc et Pioche - Théâtre de Poche-Montparnasse
Le Chaperon rouge de la rue Pigalle - La Manufacture des Abbesses
Ce sera mieux avant - Café de la Gare
Les Poupées persanes - Théâtre des Béliers parisiens
Sacha Guitry Intime - Théâtre Le Lucernaire
The Show qui must go on - Théâtre Essaion
Une Vie - Théâtre Essaion
De L'Ambition - La Manufacture des Abbesses
Rosa Bonheur & l'atelier de By - La Folie Théâtre
Choisis la vie et tu vivras - Théâtre Essaion
Tom à la ferme - La Manufacture des Abbesses
Changer l'eau des fleurs - Théâtre Lepic
Les spectacles -    
Détache-toi ! - La Folie Théâtre
Duos sur canapé - Théâtre L'Alhambra
Le Navire Night - Théâtre du Balcon
Augustin Mal n'est pas un assassin - Théâtre des Halles
Martine à la plage - L'Artéphile
Làoùtesyeuxseposent - Lycée Jacques-Decour
Les spectacles -    
Un certain penchant pour la cruauté - La Scala Provence
Comment Virginie D. a sauvé ma vie... - Théâtre Arto
Vole Eddie, vole ! - Buffon Théâtre
Le Chevreuil et Dalida - L'Artéphile
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (9)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (4)
- les derniers spectacles (7359)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=