Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La pitié dangereuse
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  juin 2012

Comédie dramatique d'après le roman éponyme de Stefan Zweig, mise en scène de Stéphane Olivié-Bisson, avec Arnaud Denissel (ou Maxime Bailleul), David Salles (ou Roger Miremont), Elodie Menant, Jean-Charles Rieznikoff et Salima Glamine.

Il y a un mystère Zweig : ses romans, comme ses biographies, semblent défier le temps et continuent non seulement d'être lus mais aussi de faire l'objet d'adaptations pour l'écran et pour la scène.

Pas une année sans qu''"Amok", "24 heures dans la vie d'une femme", "Lettres d'une inconnue", "Le joueur d'échecs", etc... soient visitées ou revisitées.

C'est donc cette fois-ci à "La pitié dangereuse" que s'attaque Elodie Menant dans une mise en scène de Stéphane Olivié-Bisson.

Roman crépusculaire décrivant les derniers feux de l'Empire Austro-hongrois à quelques mois de la déflagration de 1914, "La pitié dangereuse" fournit à Zweig l'écriture de deux de ses plus beaux personnages, Edith Kekesfalva, jeune fille assoiffée de vie mais paralysée des jambes, et le lieutenant Anton Hofmiller, en attente d'héroïsme dans l'ennui de la vie de garnison.

La rencontre de cette "alouette" aux ailes brisées et de ce brillant officier emprisonné dans un code moral suranné sèmera cette confusion des sentiments, thème majeur de Zweig, qui nourrit drame et malheur.

"La pitié dangereuse" n'est pas a priori le roman de Zweig le plus facile à adapter sur scène. Elodie Menant, qui joue Edith avec une belle retenue fiévreuse, a cherché à suivre le canevas du roman.

Escortées par des musiques viennoises, les saynètes s'enchaînent au gré du déplacement sur le plateau d'un grand fauteuil à roulettes dans lequel se tient et se contient Edith, perdue dans son désir impossible. C'est une espèce de valse triste qu'orchestre Stéphane Olivié-Bisson, une valse plaintive perturbée par ses déchirements, ses appels au secours, par l'enchaînement fatal de cette pitié, de cette compassion dangereuse, que le beau militaire lui délivre apparemment sans arrière-pensée.

Costumes, lumières et musiques contribuent à rendre crédible cette plongée dans une avant-guerre qui jouerait à être une belle époque s'il n'y avait cette maladie qui ronge Edith comme une métaphore de la fin de l'Empire des Habsbourg.

Anton, confronté à cette impasse dans laquelle sa pitié le mène, est aussi désarmé que Drogo, le héros du "Désert des Tartares", dans la vaine attente des Tartares. On trouvera ici une correspondance très intéressante entre l'oeuvre de Zweig et celle de Buzzati, elle aussi récemment adaptée au théâtre par Xavier Jaillard.

Sans doute, il aurait fallu qu'Elodie Menant s'autorise à un peu moins de respect de Zweig pour aboutir à une fin plus radicale, plus théâtrale, plus enflammée. Elle n'a pas non plus choisi la demi-teinte qui pouvait donner à l'ensemble un petit ton tchékhovien.

Qu'importe, elle emporte le spectateur pendant une heure et demie dans le tourbillon romanesque d'un auteur qu'elle et ses camarades servent parfaitement.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 août 2022 : Only happy when it rains

Un peu de pluie, enfin ! C'est pour ainsi dire la tradition pendant le festival de La Route du Rock qui commence cette semaine ! Pour le reste voici notre petite sélection estivale hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Change" de Franz Robert Wild
retour sur le Hellfest 2022 avec Seth, Dog Eat Dog, Deftones, Suicidal Tendancies, Ghost etc.
"I started a garden" de Her Skin
Des petits festivals à venir avec La Guinguette Sonore et Engrenage Party
"Stereolab & Laetitia Sadier", nouvelle émission de Listen In Bed à écouter ici et toujours :
"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia..

Au théâtre :

les comédies de l'été :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
"Un cadeau particulier" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montartre
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Dîner de famille" au Café de la Gare

et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :
'Christian Bérard - Bébé excentrique" au Nouveau Musée National de Monaco
la présentation du nouveau parcours des Collections du Musée d'Art Moderne de Paris en accès gratuit
la visite commentée par la commissaire de "Anne de France - Femme de pouvoir, princesse des arts" au Musée Anne-de-Beaujeu à Moulins
dernière ligne droite pour :
"Le Théâtre des émotions" au Musée Marmottan Monet

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Silvio et les autres" de Paolo Sorrentino
"Two lovers" de James Gray
"Innocents" de Bernardo Bertolucci
"Gothika" de Mathieu Kassovitz
"Lina" de Michael Schaerer
et le cinéma indien en 6 films

Lecture avec :

La rentrée littéraire d'automne 2022
et toujours :
"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=