Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Eloge de la trahison
Jacques Aboucaya  (Editions du Rocher)  janvier 2012

Dans cet opuscule qui se veut un plaidoyer en faveur des traîtres, Jacques Aboucaya comprend la trahison selon au sens large du terme. En plus de la défense de celui qui poignarde un compagnon de route dans le dos, il traite aussi de la trahison aux valeurs, à la coutume, à ce qui est généralement admis par le plus grand nombre.

Malgré son titre, ce livre ne cherche pas à justifier l'indéfendable, mais à trouver des circonstances atténuantes aux "salauds". Il ne va donc pas aborder l'art de retourner sa veste à l'aune d'une valeur morale (édictée par qui ?), mais l'auteur va expliquer une action en se plaçant dans la posture de l'isolé, du paria, du mal-intégré. C'est-à-dire qu'il va donner un alibi à celui qui adopte une opinion hors-norme. Jacques Aboucaya avance souvent l'utilitarisme comme axe d'explication, voire de défense à la trahison. Le traître, c'est ce personnage grâce à qui l'intrigue progresse. Sans trahison, le shéma thèse / antithèse / synthèse ne peut se mettre en place, interdisant le développement de l'histoire.

Il va chercher ses exemples dans l'Histoire, dans les arts, dans la politique et, bien évidemment dans la religion. Le nom de l'apôtre Judas est tellement emblématique de la trahison qu'il est devenu un nom commun. Mais rien de bien neuf sous le soleil. Ainsi, comme on le sait, l'histoire est écrite par les vainqueurs, Céline est un grand écrivain malgré ses pamphlets antisémites, le sport professionnel est le paradis des tricheurs, quant aux professionnels de la politique, ils retournent leur veste à la première occasion, qu'il s'agisse de personnages historiques ou de petits dirigeants actuels auxquels les livres de cours, dans quelques décennies, consacreront au mieux un entrefilet comme pour les Présidents de la Troisième ou de la Quatrième. On se régale néanmoins de quelques anecdotes sur Eric Besson, Edouard Balladur ou Olivier Stirn.

Les exemples donnés par l'auteur sont nombreux et variés, mais on regrette parfois l'absence de développement ou le rappel du contexte de la trahison. Lorsque celui-ci illustre son propos par certaines fables mythologiques, l'action de personnages de romans ou une histoire éloignée, il semble penser, à tort, qu'elles sont connues de tous, qu'elles font partie d'un socle de culture commun à l'ensemble de ses lecteurs. Ceci n'empêche cependant pas d'apprécier le propos, et de retourner se cultiver après avoir terminé son ouvrage.

La forme adoptée qui s'apparente à un dialogue de théâtre donne principalement la parole au défenseur des traîtres et ne permet donc pas l'équité du temps de parole, ce qui en fait bien un Eloge de la trahison. Cependant, on fera remarquer à Jacques Aboucaya que lui-même trahit le titre de l'ouvrage puisqu'en faisant parler un personnage fictif, même si celui-ci peut être abordé comme l'alter ego de l'auteur, il n'assume entièrement pas les propos tenus dans le livre. Ce petit ouvrage amusant, d'une mauvaise foi revendiquée, vous aidera néanmoins difficilement à trouver des excuses dans la vie courante lorsque vous vous comportez vous-même en beau salaud.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Eloge de la vulgarité" de Claude Cabanès
La chronique de "Eloge du contraire" de François Bott
La chronique de "Eloge du mauvais goût" de Frédéric Roux
La chronique de "Eloge du dégoût" de Bernard Morlino
La chronique de "Eloge de l'arrogance" de Philippe Vilain
La chronique de "Eloge du non" de Jean-Claude Lamy


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-10-25 :
Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse - Mathias Malzieu & Daria Nelson
Mondes en guerre - Tome 3, Guerres mondiales et impériales. 1870-1945 - André Loez
Le Proche-Orient - Catherine Saliou

• Edition du 2020-10-18 :
Georges Clemenceau, Lettres d'Amérique - Patrick Weil et Thomas Macé
L'ange rouge - François Médéline
Le prix de la vengeance - Don Winslow
Justice de rue - Kris Nelscott
De Gaulle, stratège au long cours - François Kersaudy
Plus fort qu'elle - Jacques Expert
 

• Archives :
Infographie de la Rome Antique - John Scheid, Nicolas Guillerat & Milan Melocco
Etouffer la révolte - Jonathan M. Metzl
Un coeur en sourdine - Alexandra Pasquer
L'accident de chasse - David L. Carlson & Landis Blair
Réparer les femmes : un combat contre la barbarie - Denis Mukwege & Guy-Bernard Cadière
Mon père et ma mère - Aharon Appelfeld
Le voleur de plumes - Kirk Wallace Johnson
Athènes - Le palais d'Orsay - Sonia Darthou - Hélène Lewandowski
Le Monde des Abberley - Marilou est partout - Robert Goddard - Sarah Elaine Smith
Marc Aurèle - Benoît Rossignol
L'Heure des spécialistes - Barbara Zoeke
Sublime Royaume - Yaa Gyasi
Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue - Nicolas Le Roux
Porc braisé - An Yu
Mémoires - Général von Choltitz
Ici finit le monde occidental - Matthieu Gousseff
KGB - Napoléon, dictionnaire historique - Bernard Lecomte - Thierry Lentz
Fin de combat - Karl Ove Knausgaard
La Danse du Vilain - Fiston Mwanza Mujila
De soleil et de sang - Jérôme Loubry
Louis XIV, roi du monde - Philip Mansel
Mes fous - Et si on arrêtait de faire semblant ? - Jean-Pierre Martin - Jonathan Franzen
Ensemble, on aboie en silence - Gringe
Hourra l'Oural encore - Bernard Chambaz
Apeirogon - Colum McCann
Ce lien entre nous - David Joy
Dans la vallée du soleil - Les dynamiteurs - Andy Davidson - Benjamin Whitmer
La rentrée Littéraire 2020 - Tour d'horizon de la rentrée
Churchill - Andrew Roberts
Le monde du vivant - Florent Marchet
- les derniers articles (12)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (28)
- les derniers livres (2093)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=