Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Femme qui aimait les hommes
Hagar Ben Asher  juillet 2012

Réalisé par Hagar Ben Asher. Israel. Drame. 1h27. (Sortie 11 juillet 2012). Avec Hagar Ben Asher, Ishai Golan et Ichio Avital.

Quand on évoque le cinéma israélien, on pense d'abord à des films à sujet, traitant bien entendu du problème palestinien ou de la difficile cohabitation entre une population fortement occidentalisée aux mœurs libérales et une autre respectant scrupuleusement la religion de Moïse.

La première surprise de "La Femme qui aimait les hommes", le beau film de Hagar Ben Asher, est de ne s'inscrire dans aucune des problématiques habituelles.

Si les protagonistes ne parlaient pas hébreu, on pourrait même imaginer que le film ne se situe pas en Israël. D'autant que l'action se passe à la campagne, une campagne riante photographiée dans une lumière qui rappelle plus les paysages du Nord de l'Europe qu'un pays méditerranéen. Une campagne où il y a des chevaux et pas d'oliveraies...

Et puis, ici, aucune trace de morale judéo-chrétienne. Tamar, le personnage incarné par la réalisatrice, est une femme libre, une mère courage qui s'occupe seule de sa ferme et élève ses deux filles. Elle n'est mue par aucun impératif ayant à voir avec le "Bien" ou le "Mal", mais agit par la seule loi de son désir. Un désir vif et viscéral, mais paradoxalement aussi abstrait que physique.

Face à un village d'hommes - on n'y verra aucune autre femme -, Tamar ne transcende sa solitude que par l'accomplissement de l'acte sexuel, ne combat ses peurs que dans l'érotisme. Comme le cheval qui s'échappe pour se fracasser contre un véhicule, elle paiera cher et cash cette liberté.

Dans une succession de scènes qui peuvent se clore sur elles-mêmes, et qui donnent au film l'aspect d'un patchwork qui ne prend son sens qu'une fois achevé, Hagar Ben Asher produit une œuvre envoûtante mais jamais hermétique dans laquelle la banalité et la répétition des actes les plus simples finissent par prendre sens.

Devant la possibilité d'un "retour à la normale" (le couple), une violence logique se déploiera, matérialisée par une scène finale surprenante, dont on laissera la surprise au spectateur.

Simple, sensible, mystérieux, "La Femme qui aimait les hommes" de Hagar Ben Asher vaut d'abord pour son climat inattendu, sa manière de s'inscrire hors des chemins battus. Il est porté par l'élan de la réalisatrice-comédienne, à la fois sensuelle et lointaine, créant un personnage tragique sans passer par la tragédie.

On n'oubliera pas Tamar, son corps généreux et son visage presque sans sourire, faisant face au monde, faisant face aux hommes.

Un admirable portrait de femme admirable..

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2024-02-18 :
Universal Theory - Timm Kroger
 

• Archives :
Elaha - Milena Aboyan
L'Homme d'argile - Anaïs Tellenne
Means Girls, Lolita malgré moi - Samantha Jayne et Arturo Perez Jr
Sirocco et le royaume des courants d'air - Benoit Chieux
La Venus d'Argent - Helena Klotz
Ricardo et la peinture - Barbet Schroeder
A L'intérieur - Vasilis Katsoupis
Le Gang du Bois du Temple - Rabah Ameur-Zaimeche
Juniors - Hugo Thomas
Oppenheimer - Christopher Nolan
Les Meutes - Kamal Lazraq
Mission : impossible – Dead Reckoning Partie 1 - Christopher McQuarrie
Love Life - Koji Fukada
Le prix du passage - Thierry Binisti
Kokon - Leonie Krippendorff
Nothing but a man - Michael Roemer
Pulse - Aino Suni
La Femme de Tchaikovski - Kirill Serebrennikov
La ferme à Gégé - Florent Verdet
Amore Mio - Guillaume Gouix
J'aurais voulu être astronaute - Comédie de Paris
Neneh Superstar - Ramzi Ben Sliman
Babylon - Damien Chazelle
Terrifier 2 - Damien Leone
Rewind & Play - Alain Gomis
Venez voir - Jonás Trueba
Suzhou River - Lou Ye
Kanun, la loi du sang - Jérémy Guez
Un petit cas de conscience - Marie-Claude Treilhou
Mauvaises filles - Emérance Dubas
- les derniers articles (2)
- les derniers cineclub (6)
- les derniers concerts (20)
- les derniers expos (1)
- les derniers films (1674)
- les derniers interviews (15)
- les derniers spectacles (3)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=