Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La parade
Srdjan Dragojevic  janvier 2013

Réalisé par Srdjan Dragojevic. Hongrie/Serbie/Croatie/Slovénie. Comédie. 1h55. (Sortie 16 janvier 2013). Avec Nikola Kojo, Milos Samolov, Hrisitina Popovic et Goran Jevtic.

"Hénaurme" avec un grand "H"..

"La Parade" de Srdjan Dragojevic ne concourra pas dans la catégorie "finesse". Ce n’est pas un film allégé en rires et en matières grasses. Peu de chances que quelqu’un emploie à son égard le terme "subtilité".

Pour enfoncer le clou, on affirmera qu’il y a quelque chose de "belge" dans " La Parade", qui n’est pas sans rappeler les films de Benoît Délépine et Gustave Kervern. Tiens, on y verrait même bien des gros morceaux de Depardieu, comme dans "Mammuth".

Eh oui, c’est "Hénaurme", une histoire qui raconte comment des gros bras tatoués multiconfessionnels et multiethniques, une bande de salopards (qui n’ont pas besoin d’être douze) nostalgiques des sanglants étripages balkaniques, se retrouvent à protéger la Gay Pride de Belgrade des agissements des skinheads.

Un film oxymore en quelque sorte : les rois de l’intolérance politique et raciale au service de la tolérance sexuelle. Et tout ça dans la bonne humeur !

Évidemment, le "D" de Dragojevic a peu à voir avec le "D" de Dreyer et sa manière de filmer est aussi foutraque que son scénario. Mais cela n’est pas grave du tout : le contenu sauve le contenant, le jeu des acteurs, aussi chargé que le chargeur de leurs tromblons, magnifie la vulgarité extrême de bien des propos.

On est là en présence d’un cousin serbo-quelque chose des frères Farrelly, d’un cinéaste qui, s’il sait aller encore plus loin dans le mauvais goût, pourra faire une carrière pareille à celle que faisait Almodovar avant que le bon Pedro ne sombre dans la respectabilité, obnubilé par cette palme d’Or qu’il n’obtiendra jamais.

Pour l’heure, s ‘il est un défilé auquel il faut participer, c’est bien celui de "La Parade" de Srdjan Dragojevic.

N’hésitez pas : allez manifester votre gaieté en participant à ce premier vrai éclat de rire made in 2013 !

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2024-07-28 :
Gondola - Veit Helmer

• Edition du 2024-07-21 :
Berlin Boys - David Wnendt
Aventurera - Alberto Gout
Karmapolice - Julien Paolini

• Edition du 2024-07-14 :
La récréation de juillet - Pablo Cotten et Joseph Rozé
 

• Archives :
El Profesor - Maria Alché et Benjamin Naishtat
Six pieds sur terre - Karim Bensalah
Nouveau monde - Vincent Capello
La Gardav - Thomas et Dimitri Lemoine
Heroico - David Zonana
Roqya - Saïd Belktibia
L'esprit Coubertin - Jérémie Sein
Marilu - Sandrine Dumas
Que notre joie demeure - Cheyenne-Marie Carron
Le déserteur - Dani Rosenberg
L'île - Damien Manivel
Amal - Jawad Rhalib
Le Naméssime - Xavier Bélony Mussel
Yurt - Nehir Tuna
Le squelette de Madame Morales - Rogelio A. Gonzalez
Le Jeu De La Reine - Karim Aïnouz
Laissez-moi - Maxime Rappaz
L'innondation - Igor Miniaev
El Bola - Achero Manas
Blue Giant - Yuzuru Tachikawa
Alice - Jan Svankmajer
Universal Theory - Timm Kroger
Elaha - Milena Aboyan
L'Homme d'argile - Anaïs Tellenne
Means Girls, Lolita malgré moi - Samantha Jayne et Arturo Perez Jr
Sirocco et le royaume des courants d'air - Benoit Chieux
La Venus d'Argent - Helena Klotz
Ricardo et la peinture - Barbet Schroeder
A L'intérieur - Vasilis Katsoupis
Le Gang du Bois du Temple - Rabah Ameur-Zaimeche
- les derniers articles (2)
- les derniers cineclub (6)
- les derniers concerts (20)
- les derniers expos (1)
- les derniers films (1700)
- les derniers interviews (15)
- les derniers spectacles (4)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=