Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Aline - Marc Desse
Café de la Danse  (Paris)  jeudi 21 février 2013

C'est à Marc Desse et à son groupe que revient l'insigne honneur d'ouvrir pour Aline au Café de la Danse. Or les marseillais, nouvelle coqueluche de la scène française, à la fois branchés et populaires, sont attendus de pied ferme par le public parisien.

Marc Besse, comme Aline, baigne dans les années 80. Pas dans un revival nostalgique, mais par le goût des mélodies efficaces et de l'énergie. Chez Marc Besse, l'influence est plutôt à chercher du côté des Stranglers, avec des synthés période Feline. Man in black, Marc Besse pousse le souci du détail à porter le perfecto.

"Acte manqué", avec sa mélodie accrocheuse rappelle Taxi-Girl dans les arrangements ou les guitares à la "Just like heaven" de Cure. "Vidéo Club" creuse le sillon de la chanson d'amour triste. Le chant de Marc Besse s'identifie rapidement par la voix terminant sur les aiguës en fin de vers. La base rythmique, avec une Eugénie androgyne à la basse, n'est certes pas composée de poètes, mais ils sont là quand il faut. Quant au guitariste, il assure. Marc Besse et ses musiciens ont donc réussi à s'imposer, à faire bouger et à chauffer le public.

C'est, après un court entracte, aux 5 garçons de rentrer sur scène. Le concert commence comme l'album avec une version vitaminées des "Copains", et déjà le public danse, applaudit, crie. En ouverture de "Maudit Garçon", le riff proche de "Dancing with myself" de Billy Idol, fait des merveilles.

Avant "Deux hirondelles", Romain dédit la chanson à ses filles dont il est le "papa ours". Cette dernière remarque lui fera ajouter qu'aucune intervention micro n'est préparée. Pour "Je bois puis je danse", le quintet est rejoint par Serge "The crazy bongo man". Durant le break, la basse de Romain Leiris fait de nouveau hurler le public.

L'accueil du public est exceptionnel. Groupe ancient, solide, qui a roulé sa bosse, sa notoriété auprès du grand public s'est pourtant construite en quelques semaines. La prévente des billets a commencé doucement, avant que les derniers sésames ne s'arrachent en quelques jours. Tout comme cet engouement soudain, les réactions extrêmes du public confronté au tube du groupe étonnent mais ravissent une partie du public composée de vieux briscards des salles de concerts parisiens.

Dans "Obscène", les effets voix à la Smith restent moins maîtrisés que ceux de Morrissey, à la limite parfois du faux. Mais l'énergie de la chanson est excellente. "Je suis fatigué", morceau historique des Young Michelin (le nom précédent du groupe, obligé de le modifier suite à la demande insistante et juridique de la firme auvergnate) connaîtra aussi le même accueil enthousiaste alors qu'il est pourtant moins connu que les autres morceaux du set. Sur "Elle et Moi", le public tape dans les mains. L'ambiance ne retombe à aucun moment.

En rappel, c'est "Tout est dit" de Jean-Louis Murat qui est interprété. La version est fidèle mais le choix surprenant tant l'univers d'Aline et celui du cantalou sont à mille lieux. En ultime rappel, le groupe interprètera une seconde fois "Je bois et puis je danse" devant un public ravi.

Suite à ce Café de la Danse rempli, le tourneur d'Aline a rajouté une seconde date parisienne dans une seconde salle plus grande dans les mois à venir. Devant la réaction du public, mais surtout devant l'énergie proche de celle des buzzcocks que dégage le groupe, on ne doute aucunement que l'ambiance sera de nouveau au rendez-vous.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Aline parmi une sélection de singles (mai 2012)
Aline parmi une sélection de singles (juin 2012)
La chronique de l'album Regarde le ciel de Aline
La chronique de l'album La Vie Électrique de Aline
L'interview de Aline (lundi 15 janvier 2013)
L'interview de Aline (janvier 2014)
L'interview de Aline (mardi 1er septembre 2015 )


En savoir plus :
Le site officiel de Aline
Le Soundcloud de Aline
Le Myspace de Aline
Le Facebook de Aline
Le site officiel de Marc Desse
Le Soundcloud de Marc Desse
Le Facebook de Marc Desse


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 29 novembre 2020 : Culture Globale

Ca y est vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous rendre dans les librairies, disquaires et autres lieux de culture chers à nos coeurs, alors FONCEZ ! si vous avez besoin d'un prétexte : On n'a jamais été aussi proche de Noël !

Du côté de la musique :

"I know that you know" de Eau Rouge
"In town" de Switch Trio
"May our chambers be full" de Emma Ruth Rundle & Thou
"The messenger" de Hélène Grimaud
"Songs" de Patrick Messina & Fabrizio Chiovetta
"Star feminine band" de Star Feminine Band
"Signs" de Vaiteani
"Stay" de Valerie June
"Grand plongeoir" de Yves Marie Bellot
"Selectorama" Le nouveau mix (S2M4) de Listen In Bed
"De là" de Clarys
et toujours :
"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Les Géants de la montagne" de Luigi Pirandello
"Très chère Mathilde" de Israel Horovitz
"Une des dernières soirées de carnaval" de Carlo Goldoni
"Un amour de jeunesse" de Ivan Calbérac
"La Vérité" de Florian Zeller
"Ils se sont aimés" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"La croisière ça use" de Emmanuelle Hamett
"Cyrano m'était conté" de Sotha
et un air d'opéra avec "Miranda" d'après Shakespeare et Purcell

Expositions :

en virtuel :
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Cristo et Jeanne Claude" au Centre Pompidou
"Jim Dine - A day longer" à la Galerie Templon

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Pierre Soulages" à l'espace culturel départemental Lympia à Nice
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"La vitrine Gallé" au Musée des Arts et Métiers
et les collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Caché" de Michael Haneke
"Au loin s'en vont les nuages" de Aki Kaurismaki
"Une valse dans les allées" de Thomas Stuber
"La Lune de Jupiter" de Kornel Mundruczo
"L'enfant d'en-haut" de Ursula Meier
"Le beau monde" de Julie Lopes Curval

Lecture avec :

"L'intériorité dans la peinture" de Pierre Soulages & Anne-Camille Charliat
"Coco de Paris" de France de Griessen
"Considérations sur le homard tome 2" de David Foster Wallace
"Intuitions" de Paul Cleave
"Les aveux" de John Wainwright
"Les ratés de l'aventure" de Titayna
"Un été de neige et de cendres" de Guinevere Glasfurd
et toujours :
"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 29 novembre 2020 : Culture Globale
- 22 novembre 2020 : Le Froggy's Nouveau
- La Mare Aux Grenouilles #15
- 15 novembre 2020 : Novembre à Paris
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=