Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Saga des Conti
Jérôme Palteau  mars 2013

Réalisé par Jérôme Palteau. France. Documentaire dramatique. 1h37. (Sortie 20 mars 2013).

À Clairoix, dans l’Oise, le 11 mars 2009 restera à jamais une date historique : ce jour-là, les 1120 salariés de l’usine de pneus Continental reçoivent une lettre de licenciement. C’est le premier acte de ce que Jérôme Palteau appelle "La Saga des Conti".

En général, les "sagas" sociales ont des scénarios stéréotypés. Après l’évocation du sort tragique qui attend les salariés licenciés, quelques tours de piste des grands leaders syndicaux et politiques (quand ils sont en période électorale), quelques manifestations aussi symboliques que sporadiques, interviennent les voix de la raison, celles des commentaires économiques qui font l’oraison funèbre d’une entreprise qui n’était plus viable, qui n’avait plus d’avenir.

C’est bien triste pour les travailleurs, mais ces choses-là les dépassent, n’est-ce pas ? Pour eux, le mieux, c’est donc d’aller sagement, sans se lamenter et le plus vite possible, prendre leurs marques chez Pôle Emploi.

Chez les Conti, on avait sans doute vu et revu ce feuilleton monotone qui passe en boucle dans les JT de 20 heures et l’on avait en tête une variante plus assez utilisée : celle de la lutte sociale, du combat acharné contre la multinationale allemande qui voulait fermer un site rentable pour complaire à leurs actionnaires.

"La Saga des Conti" de Jérôme Palteau raconte par le détail comment "les Conti" ont réagi et agi pour contredire les défaitistes de tous poils : oui, c’est possible de "triompher" de l’adversité capitaliste quand on est déterminé à résister, quand on sait s’organiser et qu’on croit jusqu’au bout que le pot de fer peut être vaincu par le pot de terre. Immergé dans la lutte, toujours là lors des grands moments violents et émouvants.

Jérôme Palteau reconstitue cette histoire avec empathie et sans emphase. Il montre l’importance du leader cégétiste des "Conti", le charismatique Xavier Mathieu, mais n’en fait que la figure de proue de la lutte. Grâce à Jérôme Palteau, on découvrira combien le portrait insidieux qu’en faisaient les médias officiels était une caricature.

À l’écoute des travailleurs en lutte, s’appuyant sur l’expérience d’un expert en conflits sociaux, Roland Szpirko, retraité de Chausson qui ne cache pas son appartenance à Lutte Ouvrière, Xavier Mathieu n’est pas le "casseur" qui n’a pas voulu se repentir devant David Pujadas. On verra d’ailleurs dans le film de Jérôme Palteau la scène filmée de l’intérieur du fameux "saccage" de la sous-préfecture de Compiègne. Les cinéphiles s’amuseront de cet effet "Rashomon" ou "Liberty Valence" qui permet de voir ce que les télés n’ont pas pu ou pas voulu montrer.

Dans "La Saga des Conti", la parole est donnée à ceux qui devraient toujours parler mais qui se la font d’habitude confisquer par des porte-voix peu fiables, par ces oligarques syndicaux qui n’ont d’ailleurs jamais trouvé le temps de venir les soutenir…

À défaut d’un hypothétique "grand soir" qui n’arrive jamais, on vivra avec les "Conti" quelques beaux petits moments, comme celui où ils s’en vont rejoindre leurs homologues allemands. Mini internationale ouvrière reconstituée au pays de Karl Marx, cette manifestation fraternelle à Hanovre a une valeur inappréciable et l’on n’aura pas peur d’écrire que c’est un vrai moment cinématographique que capte le réalisateur.

"La Saga des Conti" de Jérôme Palteau redonnera espoir à ceux qui ne se contentent pas de s’indigner. C’est aussi un film qui a déjà valeur de document historique et qu’il faut voir pour comprendre les bruissements sociaux qui ne peuvent que s’amplifier aujourd’hui et demain.

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
 

• Archives :
Yalda, la nuit du pardon - Massoud Bakhshi   
L'Ordre moral - Mario Barroso
Ailleurs - Gints Zilbalodis
Adolescentes - Sébastien Lifshitz
Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait - Emmanuel Mouret
Rocks - Sarah Gravon
Le Jardin des Finzi Contini - Vittorio de Sica
Guendalina - Alberto Lattuada
Quelle joie de vivre - René Clément
Dawson City : le temps suspendu - Bill Morrison
Le Défi du champion - Leonardo D'Agostini
Voir le jour - Marion Laine
Epicentro - Hubert Sauper
Mano de Obra - David Zonana
Effacer l'historique - Benoît Delépine et Gustave Kervern
Une Barque sur l'océan - Arnold de Parscau
Madame - Stéphane Riethauser
Ema - Pablo Larrain
Né à Jérusalem (et toujours vivant) - Yossi Atia et David Ofek
L'Envolée - Eva Riley
Nanar Story ... and the winner is... -  
Focus Cinéma -
Les Films - Mars
Un fils - Mehdi M. Barsaoui
Les Lèvres rouges - Harry Kümel
Le Mystère Von Bulow - Barbet Shroeder
L'Etat sauvage - David Perrault
Le Cas Richard Jewell - Clint Eastwood
Les Films - Février 2020
Sortilège - Ala Eddine Slim
- les derniers articles (2)
- les derniers cineclub (6)
- les derniers concerts (19)
- les derniers expos (1)
- les derniers films (1547)
- les derniers interviews (15)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=