Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jaurès
Vincent Dieutre  (DVD Editions Jour2fete)  avril 2013

Réalisé par Vincent Dieutre. France. Autobiographie. 1h40. (2 avril 2013).

Une simple histoire. Une histoire d'amour. Un homme et un homme. Ils se retrouvent dans l'appartement de l'un, Simon, dans le Nord de Paris, au métro Jaurès.

L'autre est cinéaste et s'appelle Vincent Dieutre. Il a fait souvent de sa vie l'objet de ses films. Ici, il parle peut-être de "l'amour de sa vie".


De la fenêtre de l'appartement de Simon, il a filmé ce qui lui faisait face. Trois niveaux : le métro aérien à la station Jaurès, le carrefour Jaurès, et en dessous de la chaussée où s'écoule la circulation automobile, la "Voûte Lafayette" du Canal Saint-Martin où survivaient alors des réfugiés afghans dans un campement de fortune.

C'est sur les images de ce camp, du va-et-vient aléatoire, presque mystérieux, de ces jeunes hommes abandonnés qui doivent enjamber une porte, ultime épreuve pour regagner leur petit réduit, que Vincent Dieutre raconte à Eva Truffaut cette simple histoire, cette histoire simple commencée dans une backroom d'un bar gay glauque. Dieutre parle en voix-off mais apparaît parfois tout comme son amie.

Se télescopent donc cette petite histoire intime avec l'intimité des victimes de la "Grande Histoire". Tout se joue à portée du zoom d'une caméra aussi pudique que les mots employés par le cinéaste.

Vincent Dieutre est aussi un clandestin, un "clandestin de l'amour". Il n'avait pas les clés de l'appartement, dépendait du bon vouloir de Simon qui menait une double-vie. Comme les Afghans à la merci de la police de l'ère Besson, il n'était là qu'à titre provisoire. Sa voix émue, paisible, raconte cette simple histoire qui s'est arrêtée un jour, sans raison particulière, tout comme un jour d'été a disparu le camp des Afghans.

De temps en temps retentissent les notes d'un piano. C'est Simon qui s'essayait à "une petite chanson de Reynaldo Hahn". On n'en perçoit que des gammes nonchalantes, répétitives. Comme on voit quelquefois autre chose que le camp afghan, comme cette colombe blanche - un sacré symbole ! - qui se pose sur le rebord de la fenêtre de l'appartement de Simon. Vincent Dieutre a aussi zoomé sur l'appartement d'en face, de l'autre côté du canal . Là où un jeune artiste en résidence s'appliquait à changer méthodiquement des néons, à remplacer les bleus par des jaunes ou réciproquement...

Petits faits dérisoires ? Pas vraiment. Tout cela constituait l'atmosphère, le quotidien de cette belle histoire que Vincent Dieutre veut reconstituer. Et quelque chose se passe, peut-être aussi grâce à la bienveillance amicale d'Éva Truffaut qui interroge avec délicatesse le cinéaste.

Vincent Dieutre constate qu'à l'issue de cette histoire "le monde a changé"», certes de pas grand-chose mais quand même que "tout a un petit peu bougé". C'est aussi qu'il y avait de l'amour et aussi de la compassion pour les hommes qui survivaient sous la voûte Lafayette.

Vincent Dieutre fait un beau portrait de son compagnon, à la fois militant engagé et chrétien. Dans cette période où l'intolérance semble progresser, il faut l'écouter.

Avec "Jaurès", son cinéma autobiographique prend une autre dimension. Moins intellectuel, plus concerné, il donne à voir un cinéma du "je" épuré, d'une belle et inoubliable fragilité.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=