Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Song for Marion
Paul Andrew Williams    (mai 2013) 

Réalisé par Paul Andrew Williams. Grande Bretagne. Romance. 1h33minutes. (Sortie 15 mai 2013). Avec Terence Stamp, Gemma Arterton, Christopher Eccleston et Vanessa Redgrave.

Pendant que le cinéma mondial prend l'air ensoleillé cannois, les spectateurs pourront, si leurs cœurs les en chantent, aller revoir l'Angleterre profonde, celle des petits pavillons des braves anglais moyens qui, pour une fois, n'ont pas de problèmes de fin de mois ni un abonnement au pub du coin.

En employant l'expression "si leurs cœurs les en chantent", on est vraiment dans "Song for Marion" de Paul Andrew Williams. Car il faudrait avoir un cœur de pierre pour ne pas verser un boisseau de larmes et détester la chansonnette anglo-saxonne pour rester insensible à ce petit film « chorale » sans autre prétention que de raconter une histoire colorée de rires et de pleurs.

Ceux qui, jadis, ont aimé Vanessa Redgrave chez Antonioni et Terence Stamp chez Pasolini, les retrouveront quarante ans plus tard en monstres sacrées pour téléfilm amélioré.

En cancéreuse en phase finale, la grande dame indigne du cinéma anglais, aussi trotskyste que Ken Loach, fera couler bien des larmes. Quant à Terence Stamp, qui fut Rimbaud et le terroriste sexuel de "Théorème", il gabinise en vieil homme bourru, prêt à mettre du mélo dans son vin.

Pas de quoi attirer un cinéphile au sang froid mais bien des spectateurs qui aiment les grands sentiments, la petite musique savamment fabriquée et regrettent le cinéma du samedi soir.

Ils s'y retrouveront, nostalgiques et heureux, en allant communier avec la chorale peu orthodoxe dirigée par la pimpante Gemma Arterton et composée de vieux pépés et de veuves alertes.

"Song for Marion" de Paul Andrew Willams est un palier de décompression recommandé en attendant le retour des films à sujets sérieux ou soucieux de leur forme plus que de leur fond.

Il sera prudent de ne pas oublier ses mouchoirs si on fait ce joli voyage avec Terence et Vanessa.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2024-06-16 :
Six pieds sur terre - Karim Bensalah
Nouveau monde - Vincent Capello
 

• Archives :
La Gardav - Thomas et Dimitri Lemoine
Heroico - David Zonana
Roqya - Saïd Belktibia
L'esprit Coubertin - Jérémie Sein
Marilu - Sandrine Dumas
Que notre joie demeure - Cheyenne-Marie Carron
Le déserteur - Dani Rosenberg
L'île - Damien Manivel
Amal - Jawad Rhalib
Le Naméssime - Xavier Bélony Mussel
Yurt - Nehir Tuna
Le squelette de Madame Morales - Rogelio A. Gonzalez
Le Jeu De La Reine - Karim Aïnouz
Laissez-moi - Maxime Rappaz
L'innondation - Igor Miniaev
El Bola - Achero Manas
Blue Giant - Yuzuru Tachikawa
Alice - Jan Svankmajer
Universal Theory - Timm Kroger
Elaha - Milena Aboyan
L'Homme d'argile - Anaïs Tellenne
Means Girls, Lolita malgré moi - Samantha Jayne et Arturo Perez Jr
Sirocco et le royaume des courants d'air - Benoit Chieux
La Venus d'Argent - Helena Klotz
Ricardo et la peinture - Barbet Schroeder
A L'intérieur - Vasilis Katsoupis
Le Gang du Bois du Temple - Rabah Ameur-Zaimeche
Juniors - Hugo Thomas
Oppenheimer - Christopher Nolan
Les Meutes - Kamal Lazraq
- les derniers articles (2)
- les derniers cineclub (6)
- les derniers concerts (20)
- les derniers expos (1)
- les derniers films (1693)
- les derniers interviews (15)
- les derniers spectacles (4)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=