Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Uruguayen
Théâtre du Petit Hébertot  (Paris)  mai 2013

Monologue dramatique de Copi dit par Claire Ruppli dans une mise en scène de Roberto Platé.

C'est une belle addition de talents qui se retrouvent sur la scène du Théâtre du Petit Hébertot.

À commencer par Claire Ruppli. Pantalon et veste blanches, elle est l'Uruguayen. La bouche trop maquillée de marron, elle arbore le sourire figé en rictus du "Joker" dans "Batman", et entre en scène avec son chien en laisse. Il s'appelle Lambetta et est interprété par un automate très mignon.

Rangé derrière, le phallus géant, peint couleur or, qui occupe le centre de la scène, il passera bientôt de vie à trépas et finira empaillé...

Car le texte débridé de Copi est propice à beaucoup de métamorphoses et de tours de passe-passe. Post-surréaliste, ami et complice d'Arrabal et de Topor, le dramaturge touche-à-tout argentin a écrit directement en français ce roman constitué de lettres envoyées au président argentin par l'Uruguayen, parti à Montevideo, capitale d'un État qui, comme la Pologne du Père Ubu, n'existe pas ou plus.

Roberto Platé, ami de Copi qui a mis en scène "L'Uruguayen" s'est amusé à concevoir un dispositif paradoxal : pendant que Claire Ruppli interprète le texte, celui-ci défile en espagnol sur un écran blanc qui occupe tout l'arrière-plan scénique. De l'écran blanc jaillissent les mots de la langue originale de Copi, mais ces mots-leurres ne sont là que pour donner la preuve de la fausse-vraie "uruguayité" de Copi.

Texte savoureux, navigant dans les eaux de l'improbable, "L'Uruguayen" contient tout l'univers grinçant de Copi. On y lit son goût pour l'excès, le grotesque, le rire énorme. Claire Ruppli restitue à bonne allure ce flot de mots contradictoires, ce tête-à-queue qui tient du cadavre exquis et de la farce triviale.

On s'amusera du clin d'oeil post-mortem que fait Copi à un siècle qu'il n'aura malheureusement pas connu, lui qui avait anticipé l'existence d'un pape argentin... Un pape un peu malmené pour ne pas écrire plus... C'est dire toute l'actualité anachronique de l'oeuvre de Copi qui ne perd pas au change d'être dite plutôt que lue.

On n'oubliera pas, évidence des évidences, de saluer le travail lumineux de Jacques Rouveyrollis et l'on ne regrettera pas d'avoir passé ce moment dans l'ailleurs uruguayen du plus français des Argentins.

Grâce à Roberto Platé et Claire Ruppli, Copi quitte définitivement le purgatoire dramaturgique. Bonne nouvelle pour ceux qui aiment la chose théâtrale.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 17 juillet 2022 : PopIn Triste !

Le PopIn est un lieu qui a vu passer beaucoup d'artistes dont on vous parle ici souvent, on y a même tourné des sessions et c'est avec tristesse que l'on a appris que Denis Quélard son fondateur nous a quitté cette semaine. The show must go on et voici quelques actualités culturelles.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Jean Marc Sauvagnargues autour de son album "Ton piano danse toujours (hommage à Michel Berger)"
"We are" de Judith Owen
"Feel this" de Crobot
Festival de Beauregard #14 avec :
Franck Carter & the Rattlesnakes, Vianney, Liam Gallagher, Jungle le vendredi
Cannibale, Goat Girl, Sleaford Mods, Skunk Anansie, Gusgus le samedi
You Said Strange, General Elektrics, PNL, Sum 41 le dimanche
Festival Retro C Trop avec Little Bob, The Undertones, OMD, Madness, Simple minds
"Les choeurs de David Bowie" une émission de Listen In Bed à écouter
En attendant Rock En Seine, on vous en dit 2 mots !
et toujours :
"Doppelgänger remixes" de Joseph d'Anvers
"Stubborn Trees - Cachemire" de Ni Vus Ni Connus
"Continuum" de INK
"Springtime" de Mandiwa
"No(s) Border" Des Lions Pour Des Lions
"Ways out" du Claude Tchamitchian Quintet
"Fauré : Complete songs" par Cyrille Dubois & Tristan Raës
"Live at the Berlin Jazz Festival 1969-1973" de Duke Ellington
Festival Rock in the barn #13 (édition 2022) : Lebanon Hanover - Goat Girl - We Hate You Please

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Jacques de Bascher" au Théâtre de la Contrescarpe
"Radio Daisy" au Lycée Jacques-Decour
"Pour le me!lleur..." à la Comédie de Paris
"Celle qui marche loin" au Théâtre Mouffetard
les autres spectacles à l'affiche parisienne
en direct du Festival Off d'Avignon :
"Broken" à la Présence Pasteur
"L'Aquaboniste" à l'Episcène
"SALVADOR & Monsieur Henri" au Théâtre Les 3 Soleils
"Clara Malraux la rebelle" au Théâtre Le Verbe Fou
"Mon père, cet espion" à l'Espace Alya
et les autres spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"Nouveaux chefs d'oeuvre - La dation Maya Ruiz-Picasso" au Musée Picasso-Paris
"Pharaon des Deux Terres" au Musée du Louvre en visite commentée par le commissaire
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Naissance des pieuvres" de Céline Sciamma
"Mud, sur les rives du Mississipi" de Jack Nichols
"Layer Cake" de Matthew Vaughn
un focus sur le cinéma africain
et en salle pour les cinéphiles : "Des filles pour l'armée" de Valerio Zurlini

Lecture avec :

"Lucia" de Bernard Minier
"Dans les brumes de Capelans" de Olivier Norek
et toujours :
"Goering, l'homme de fer" de François Kersaudy
"Monterey" de Barlen Pyamootoo

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe
- 18 septembre 2022 : Nouvelle Vague
- 11 septembre 2022 : C'est reparti pour un tour
- 4 septembre 2022 : C'est la rentrée
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=