Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yema
Djamila Sahraoui  (août 2013) 

Réalisé par Djamila Sahraoui. Algérie. Drame. 1h34. (Sortie 28 août 2013). Avec Djamila Sahraoui, Samir Yahia et Ali Zarif.

Voilà un film âpre, dur, sec avec un récit de tragédie grecque qui impose son silence, sa violence sourde, son climat lourd. Minimaliste, janséniste, économe de mots et de plans, "Yema" foisonne d'amour et de haine, explore les sentiments premiers, universels.

Une femme est là, forte dans sa fragilité, marquée par les épreuves de la vie, murée dans ses douleurs, mue par son énergie à être envers et contre tout. Droite et fière, elle existe avec la ténacité d'une plante qui résiste à la chaleur et qui, malgré la terre caillouteuse, croît pour défier ceux qui voudraient qu'elle y renonce, qui rêveraient qu'elle s'étiole par manque d'eau ou de larmes.

"Yema" en arabe algérien, c'est la "Mère". Djamila Sahraoui, la réalisatrice, - la mère du film en quelque sorte - l'incarne dans sa double nature, celle de la mère nourricière, qui s'occupe de l'enfant du malheur, celle de la mère patrie qui fait fructifier la terre. Elle est confrontée à ses fils qui se déchirent, s'entretuent pour leurs convictions politiques mais aussi par amour de la même femme.

Dans un pays de montagnes à l'évidente beauté se noue une histoire éternelle, une simple histoire qui brasse des enjeux qui dépassent les hommes qui la vivent. On sent le poids d'une cosmogonie où des dieux s'affrontent peut-être par l' intermédiaire d'humains, tellement emblématiques, tellement possédés ou envoûtés par la fatalité qu'ils pourraient bientôt gagner le statut de héros, de personnages d'un mythe moderne dans lequel se rejoue les plus antiques drames.

"Yema" de Djamila Sahraoui, dont le visage austère pétri de gravité ne quitte pas la mémoire, pourrait s'intituler "Des hommes et des Dieux" plus légitimement que le film éponyme de Xavier Beauvois.

Djamila Sahraoui a atteint son but : avec finalement peu d'éléments, elle raconte une histoire immortelle par-delà le bien et le mal, par-delà tout ce qu'on sait de la situation algérienne.

Des coups de feu peuvent ponctuer le cours immuable des jours et des nuits, ce qui importe c'est de résister à la folie des hommes en s'inscrivant dans une perspective plus lointaine, celle des femmes qui font vivre les enfants en les nourrissant avec ce qu'elles savent le mieux faire pousser : la compassion, l'attention, la tendresse...

Quand tout cela aura bien poussé peut-être pourra-t-on de nouveau récolter de l'amour et enfin se reposer à l'ombre de la paix retrouvée.

"Yema" de Djamila Sahraoui est une œuvre forte qui ne se noie pas dans le symbolique, qui se contemple sans ennui et qui dit des choses implacables avec une maîtrise qui force l'admiration.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=