Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le monde aigri, le monde est bleu
Nicolas Brulebois  (Jacques Flament Editions)  novembre 2013

Se laisser dérouter, n’est-ce pas la meilleure façon d’être sur la bonne voie ? Cette question m‘est venue quand j’ai refermé le livre de Nicolas Brulebois, Le monde aigri, le monde est bleu, chez Jacques Flament Editions.

Nicolas a eu le bon goût de rassembler ses brèves parues dans différents journaux comme Fakir, Kamikaze, Le Coq des Bruyères… D’aucuns répondraient que c’est bien le seul bon goût dont il fait preuve. Jugeons sur pièce :

"Branlette collective : Les Printemps Arabes prouvent que quand un peuple se prend en main, les dictateurs finissent par gicler."

- Hum, c’est frais, c’est très frais.

Adeptes des pince-fesses chez les ambassadeurs, passez votre chemin, ça ne vous concerne pas. Ecrire des brèves, c’est un talent, l’alliage de la concision, des jeux de mots et d’une tournure d’esprit subversive. Le recueil se divise en plusieurs chapitres : il se lit aussi bien d’une traite qu’en discontinu, selon l’humeur du moment.

Il y en a pour tous les styles : du lettré ("Le ravissement de LOL V.Stein : Marguerite Duras était mdr en écrivant ça") au musicien (Queen of Belgium : I want to break frites") ou les salariés ou les obsédés sexuels (Dicton harcèlement sexuel : Qui se ressemble s’assemble, qui fréquente la même boîte, s’emboîte"). En clair, le livre devrait plaire à pas mal de monde. Nous sommes las des blagues de blondes, des Monsieur et Madame ont un fils, de plus incapables de nous souvenir de l’une d’entre elles pour un quart d’heure de gloire dans une réunion de famille.

Nicolas Brulebois (qui me permet de l’appeler Nicolas) est un ami, mais vous aurez compris à travers l’échantillon que son travail se défend très bien tout seul. Certains comiques ont dévoilé la poésie de l’humour, d’autres ont illustré l’humour vache. Ils ont mis en scène des clowns ou des types détestables. Ils ont eu tous probablement le rêve de transformer ce monde "lourd comme un couvercle", en jouant, en trouvant dans un précipité inédit, la formule humoristique qui fait mouche. Le travail et la dextérité se soupçonnent à peine. Peu de personnes sont pourtant capables de ce genre d’exercice. D’autant que l’effort est contagieux, puisque que c’est aussi le nôtre, celui des lecteurs qui décryptent la blague.

Faut-il donner d’autres exemples, je prends parmi mes préférées : "Ames errantes aberrantes : Copenhague : Un touriste tué par un camion-poubelle sans chauffeur (info authentique parue dans un quotidien) : Décidément il y a toujours quelque chose de pourri , au royaume de Danemark". Ou "Vêtements à emporter : Sur une plage nudiste, on peut acheter des frites avec du ketchup mais sans mayo".

Si vous ne comprenez pas, n’ayez pas de honte à vous faire aider. C’est assez de citer Le monde aigri, le monde est bleu, je pense vous avoir convaincu que vous utiliserez mieux votre argent, votre temps, en achetant ce livre qu’en changeant de niveau dans World of Warcraft. Et sinon, je reprends la réplique de Michel Poiccard (Jean-Paul Belmondo) dans A bout de Souffle : "si vous n’aimez pas la mer, si vous n’aimez pas la ville, si vous n’aimez pas la montagne, allez vous… !"

 

Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-09-20 :
KGB - Napoléon, dictionnaire historique - Bernard Lecomte - Thierry Lentz
Fin de combat - Karl Ove Knausgaard
La Danse du Vilain - Fiston Mwanza Mujila
De soleil et de sang - Jérôme Loubry
Louis XIV, roi du monde - Philip Mansel

• Edition du 2020-09-13 :
Mes fous - Et si on arrêtait de faire semblant ? - Jean-Pierre Martin - Jonathan Franzen
Ensemble, on aboie en silence - Gringe
Hourra l'Oural encore - Bernard Chambaz
Apeirogon - Colum McCann
Ce lien entre nous - David Joy
Dans la vallée du soleil - Les dynamiteurs - Andy Davidson - Benjamin Whitmer
 

• Archives :
La rentrée Littéraire 2020 - Tour d'horizon de la rentrée
Churchill - Andrew Roberts
Le monde du vivant - Florent Marchet
Des vies à découvert - Barbara Kingsolver
La chasse aux âmes - La discrétion - La grâce - Sophie Blandinières - Faïza Guène - Thibault de Montaigu
Le lièvre d'Amérique - Mireille Gagné
Qui sème le vent - Marieke Lucas Rijneveld
La préhistoire, vérités et légendes - Eric Pincas
Rumeurs d'Amérique - Alain Mabanckou
La révolution, la danse et moi - Alma Guillermopietro
Soleil de cendres - Astrid Monet
La chambre des dupes - Camille Pascal
Cinq doigts sous la neige - Jacques Saussey
Walker - Robin Robertson
Jazz à l'âme - William Melvin Kelley
Les nuits d'été - Thomas Flahaut
Frissonner dans la nuit - # 11 à 20
Le Feuilleton radiophonique en podcast - # 11 à 19
Roman à lire, voir et écouter - # 11 à 18
Les mythes de la Seconde Guerre mondiale - Jean Lopez & Olivier Wieviorka
Carnaval - Hector Mathis
Patagonie route 203 - Eduardo Fernando Varela
Une bête aux aguets - Florence Seyvos
Les Lettres d'Esther - Cécile Pivot
Ceci n'est pas une chanson d'amour - Alessandro Robecchi
L'autre moitié de soi - Brit Bennett
Gangrène, une histoire d'amour - L.-J. Wagner
Betty - Tiffany McDaniel
Héritage - Miguel Bonnefoy
Beyrouth entre parenthèses - Sabyl Ghoussoub
- les derniers articles (12)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (28)
- les derniers livres (2068)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=