Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Thomas Fersen
Thomas Fersen & The Ginger Accident  (Tôt ou Tard)  septembre 2013

"Qui est in, qui est out ?" demandait Gainsbourg. Alors Thomas Fersen a-t-il été, est-il, sera-t-il jamais un chanteur in ? Le vocabulaire estampillé sixties répond déjà en partie à la question posée. Pour le passé, on peut déjà répondre non. Il a eu des succès d'estime, quelques succès publics, mais n'a jamais soulevé une lame de fond populaire à la hauteur de son talent. Pour le présent, on peut douter que Thomas Fersen & The Ginger Accident fasse de nouveaux émules car le dandy décalé semble retourner aux amours de ses premiers disques. Pour l'avenir, on peut toujours espérer que la mode, qui est un éternel recommencement, vienne s'intéresser à nouveau à des chanteurs français de la trempe de Nino Ferrer ou de Jacques Dutronc, parce que c'est à côté d'eux que Thomas Fersen a sa place.

Sa collaboration avec les musiciens lyonnais qui habituellement accompagnent le clochard céleste, le crooner de rue Slow Joe, fait des étincelles, de celles qui illuminent un gâteau ou un cocktail en sortant d'un petit bâton.

En ouverture, "Donne-moi un petit baiser" avec ses cuivres brillants, donne le ton de l'album. Léger et enlevé, drôle et bâti pour remuer du fessier (comme l'indique les pas de danse au dos de la pochette). "Les pingouins des îles", ou les tribulations d'une petite bande autours des quatre ou cinq lieux où perdre son temps en groupe dans un village, rappellent bien des souvenirs adolescents. "Mes compétences", dans un inventaire à la Prévert (comme Nino Ferrer dans "Les Cornichons"), se hisse au niveau des meilleurs chansons de Thomas Fersen. "Joe-la-classe" et ses chaussures en anguille, fait penser à la pochette du dernier album d'Arno. "Viens mon Michel", et ses peurs enfantines/adolescentes de l'émasculation, est absolument savoureuse, tout comme "Les femmes préfèrent" aux tonalités nostalgiques.

Un disque d'une égale qualité mélodique et de textes sur son ensemble est déjà assez rare pour être salué. Mais lorsqu'en plus il est porté par un énergumène pince-sans-rire et de talent, on applaudit des deux mains. De plus, la formation jazz / rock / swing qui accompagne Thomas Fersen sur ce disque promet des concerts dont on ne pourra sortir que le sourire aux lèvres.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Gratte moi la puce, Best of de poche de Thomas Fersen
La chronique de l'album Je Suis Au Paradis de Thomas Fersen
La chronique de l'album Un Coup de Queue de Vache de Thomas Fersen
Thomas Fersen en concert au Festival Solidays 2004 (dimanche)
Thomas Fersen en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2004 (dimanche)
Thomas Fersen en concert au Festival Art Rock 2006 (Dimanche)
Thomas Fersen en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - samedi
Thomas Fersen en concert au Fil (jeudi 12 décembre 2013)
Thomas Fersen en concert au Festival Nancy Jazz Pulsations #44 (édition 2017)
L'interview de Thomas Fersen (mardi 13 décembre 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Thomas Fersen
Le Myspace de Thomas Fersen
Le Facebook de Thomas Fersen


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-07-05 :
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange

• Edition du 2020-06-28 :
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
 

• Archives :
Cie Guillaume Lopez - Anda-Lutz
François Club - Cobra
Yadam - Safeplace EP
Hailey Tuck - Coquette EP
Austyn - Désordres EP
Volo - Avec son frère
Daniel Jea - A l'instinct A l'instant
Epilexique - Cérébro Dancing
Fugu - As Found
Magic Malik - Fanfare XP, volume 2
Listen in Bed - Springtime With No Harm (Mix #18)
Listen in Bed - Two Lovers (Mix #17)
Cold War Kids - New Age Norms 1
The Nits - Knot
Ensemble Thélème & Quatuor XASAX - Mutations Les chimères de Clément Janequin
Les Marquises - La battue
Sarah Lancman - Parisienne
Charles-Baptiste - Le Love & le Seum
Gontard! - Le Sismographe / Noyé 45 tours
Olivier Perrot - C'est la vie
Camille Bénâtre - Après le soir
Roseland - To save what is left
Dätcha Mandala - Interview
Listen in Bed - Plus Rien (Mix #16)
Mcbaise - Raviolo EP
Fontiac - Oxurya EP
YN - Chants de force EP
Söng Söng - Polychrome sounds from the underground
Olivier Savaresse - Acapas
Dätcha Mandala - Hara
- les derniers albums (6108)
- les derniers articles (155)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=