Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Savages
Silence Yourself  (Matador)  mai 2013

Savages est à la base un collectif londonien qui a surtout écumé les salles de concerts de la ville avec pour but primaire, pour ne pas dire primitif, de jouer de la musique.

Et c’est presque tout, puisque les quatre filles ont rejetées (dans un mouvement qu’on imagine plein d’une juste rage de puriste) tout le décorum propre à notre époque, ce qui inclut une mise au ban des téléphones à leurs concerts.

Du coup, Savages, à Rock en Seine ou au Pitchfork Festival Chicago, c’est à la fois une consécration pour les quatre filles du groupe, tout autant qu’une contradiction. Puisque avec ce genre de festival, l’idée d’expériences immersives et personnelles (sans même parler de l’interdiction des mobiles) semble être bien plus dure à mettre en place.

Pas de paillette et sûrement pas de "girl power" pop et trashy du côté du farouche Silence Yourself qui se désigne tout naturellement comme un album post-punk et résolument sombre. Et le silence, quand les filles ne le demandent pas pour les portables, elles l’imposent tout simplement avec un génie du dépouillement.

"Shut Up", première piste de l’album, s’offre comme une entame féroce qui entre le chant de Jehnny Beth (Camille Berthomier) et l’alternance au premier plan de la guitare de Gemma Thompson et de la basse d’Ayse Hassan, ne désenfle à aucun moment d’un puissant sentiment d’urgence. "Husband" et "I Am Here" et leurs répétitions de rythmes et de paroles réussiront tout comme "Hit Me" à pousser l’urgence du côté de l’hystérie, avec une utilisation de guitares distordues et énervées.

Quant aux propos et aux mots, ils sont crus et réutilisés autant que faire ce peu, marquant un peu plus le dépouillement primaire qui personnifie Savages. D’ailleurs, chaque terme est utilisé avec une redondance presque mathématique qui n’exige pas de réelle compréhension autre que celle du rythme. Une apparente nudité qui confirme le groupe comme un quatuor largement capable de faire passer (d’imposer ?) ses idées tant avec ses instruments qu’avec la voix. Une démarche louable et rafraîchissante qui prend largement à contre-pieds les logiques des productions musicales actuelles.

Silence Yourself s’offrira comme un véritable album de rock and roll, au sens premier du terme, fort d’une beauté crue et évidemment violente puisque dénué de tout artifice. Mais pouvions-nous nous attendre à autre chose de la part d’un groupe appelé Savages ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Savages parmi une sélection de singles (juillet 2012)
La chronique de l'album Adore Life de Savages
Savages en concert au Festival La Route du Rock #22 (samedi 11 août 2012)
Savages en concert au Festival Rock en Seine 2013 (vendredi 23 août 2013)
Savages en concert à Pitchfork Music Festival Paris #3 (édition 2013)
Savages en concert au Festival La Route du Rock #25 (dimanche 16 août 2015)
Savages en concert au Festival La Route du Rock #26 (dimanche 14 août 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Savages
Le Facebook de Savages


Stéphane El Menshawi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-10-25 :
Listen in Bed - Contrasts (Saison 2 Emission 3)
Samarabalouf - No Future
We Hate You Please Die - Got The Manchu (mini clip / live report)
RoSaWay - Dreamer EP
Khatia Buniatishvili - Labyrinth
The Hyènes - Verdure

• Edition du 2020-10-18 :
Mondo Cane - Ce qui suit EP
Jacques Schwarz-Bart - Soné Ka-la 2 Odyssey
Christophe Rousset - Armand-Louis Couperin : Pièces de clavecin
Pointe du Lac - LP2
Vox Bigerri - Jorn
Dominique Fillon Augmented Trio - Awaiting Ship
Listen in Bed - Killing Eve + Australie (Saison 2 MIX 2)

• Edition du 2020-10-11 :
Listen in Bed - Seven Inch (Saison 2 Emission 2)
Raphaël Pannier Quartet - Faune
Karine Deshayes - Deux mezzos sinon rien
Mickaël Mottet - Glover's mistake
Yvan Marc - L'ancien soleil
The Yokel - Y
Minhsai - INTROSESSIONS EP
La Phaze - Visible(s)
Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe - Chanson d'Amour
Shaken Soda - Shaken Soda
 

• Archives :
BT93 - BT93
Shadows of Planes - Glasgow Kiss EP
Nubya Garcia - Source 
Nicolas Baldeyrou - Dialogues
Martin Joey Dine - Both at Once
Les Talens Lyriques & Christophe Rousset - Mozart : Betulia Liberata
Geoffroy Couteau - Brahms : Brahms musique de chambre vol 3 et 4
Anna von Hausswolff - All Thoughts Fly
Les Goguettes (en trio mais à 4) - Le temps béni de la pandémie
Apple Jelly - Die, Motherfucker ! Die !!! 
Listen in Bed - Fargo + BBC6 (Saison 2 MIX 1)
Romain Humeau - Echos
Luc Spencer - Oiseau(x) scratch
Ensemble Triptikh - Grand Ecran
The Flaming Lips - American Head
Quatuor Ardeo - XIII
Philippe Bianconi - Debussy
Pogo Car Crash Control - Tête Blême
Fabrizio Chiovetta - Beethoven : Op. 109, 110, 111
Listen in Bed - B.O. d'une scène de meurtre (Saison 2 Emission 1)
The Apartments - In and out of the light
La Caravane Passe - Nomadic Spirit
Babylon Circus - State of Emergency
Atrisma - Chrone EP
Orchestre national d'Auvergne & Roberto Forés Veses - Berg, Webern, Schreker
Marie-Gold - Règle d'or
Thomas Bel - Cerna Vez
Bandit Bandit - Bandit Bandit
Jeanne Added - Both Sides
Gabriel Tur - Papillon Blanc
- les derniers albums (6180)
- les derniers articles (164)
- les derniers concerts (2325)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=