Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tartuffe
Ateliers Berthier  (Paris)  mars 2014

Comédie de Molière, mise en scène de Luc Bondy, avec Gilles Cohen, Lorella Cravotta, Léna Dangréaux, Victoire Du Bois, Françoise Fabian, Jean-Marie Frin, Laurent Grévill, Clotilde Hesme, Yannik Landrein, Micha Lescot, Yasmine Nadifi, Fred Ulysse et Pierre Yvon.

Si les "Molière" existaient encore, la version de "Tartuffe" de Luc Bondy aurait sans doute raflé les statuettes pour le très beau décor de Richard Peduzzi, la lumière de Dominique Bruguère, les costumes d'Eva Dessecker et même les maquillages et les coiffures de Cécile Kretschmar qui contribuent à donner leur étrangeté à l'Elmire longiligne de Clotilde Hesme, à la Madame Pernelle paralytique de Françoise Fabian et au Tartuffe "grand Duduche" à barbichette de Micha Lescot.

Car c'est dans un écrin brillant comme le carrelage en damier noir et blanc de la grande salle à manger où se déroule l'action de la pièce de Molière que va se nouer le drame entre Orgon, sa famille et ce "pauvre homme" de Tartuffe.

Ce décor unique néo-années 1920-1930, dans lequel vont se déployer des personnages typés comme dans un "Cluedo" ou un "Murder Case" imaginé par Agatha Christie, pourrait être celui de "La Règle du jeu" de Jean Renoir.

Et l'analogie paraît possible puisque Luc Bondy ne s'intéresse qu'à la mécanique des personnages et délaisse totalement la "comédie des dévots". Ici, Micha Lescot, Tartuffe aérien, presque lunaire, est plus un pique-assiette qu'un hypocrite. Quant à Orgon, campé par Gilles Cohen, il a plus à voir avec "L'écornifleur" de Jules Renard qu'à une victime du parti religieux.

Dans un temps où les "veilleurs", ces catholiques refusant le "mariage homosexuel" viennent prier les soirs de représentation sur le parvis du Théâtre de l'Odéon, on se demande si Luc Bondy n'a pas voulu créer un "Tartuffe apaisé". À l'inverse de versions passées où le rôle-titre pouvait être stigmatisé comme un intégriste, celle de Luc Bondy pourrait être qualifiée d' "a-religieuse".

Dès lors, certaines scènes perdent un peu de leur saveur sulfureuse et, par moments, on a l'impression que le metteur en scène se débarrasse des "passages obligés". Ainsi, habillée en noir et bien peu décolletée, Dorine n'a pas vraiment un sein à cacher à la vue de Tartuffe. Pareillement, même si Tartuffe a l'audace d'enlever la petite culotte d'Elmire, Orgon caché sous une table enrobée d'un drap guère transparent, est bien loin de l'action pour découvrir la duplicité de son ami concupiscent...

Au bout du compte, cette version soignée, parsemée de gags, assume ces parti-pris avec un aplomb "cool" qu'on mettra à son crédit. Luc Bondy ne s'adresse pas à des groupes scolaires qui viendraient découvrir un texte du répertoire, mais, tout au contraire, à un public averti qui aime jouer avec des codes qu'il connaît par coeur et pour qui le respect des grands textes n'est pas un dogme prioritaire.

Dommage seulement que Micha Lescot ne fasse que dessiner son Tartuffe décalé et n'atteigne jamais la dimension tragique des grands interprètes du rôle et que jamais le spectateur ne soit gagné par l'émotion en entendant l'un des plus beaux textes de Molière.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 03 mars 2024 : une giboulée de nouveautés

Encore des tas de choses sympatiques à découvrir cette semaine, à voir, à lire, à écouter, à applaudir ! c'est parti pour le programme..

Du côté de la musique:

"Gangbusters melody club" de Caravan Palace
"Modern life" de Kiem H
"Veil" de Lysistrata
"It's soul that counts" de Principles of Joy
"Stonewalled" de Under 45
quelques petits clips à découvrir : Sidilarsen, Alcest, Karkara, Lucie Folch, The Silver Lines
"Rita Graham partie 1", nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
et toujours :
quoi de neuf du côté de Caesaria, Archi Deep, Chester Remington, Dirty Fonzy
"She Reaches Out to She" de Chelsea Wolfe
"Victoire de la musique" de Cotonete
"Back to the wall" de Grand March
"Please, wait" de Maxwell Farrington & Le SuperHomard
"La reine du secourisme" de Nicolas Jules
"On the spot" de Philippe Soirat
"#puzzled" de Pierre-François Blanchard
"Goodbye black dog" de PURRS
"Print, Secrets for you" de Sylvain Cathala
"Witchorious" de Witchorious

Au théâtre

les nouveautés :

"Les bonnes" au théâtre 14

"A qui elle s'abandonne" au Théâtre La Flêche
"Les quatres soeurs March" au Théâtre du Ranelagh
"Mémoire(s)" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"N'importe où hors du monde" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Quand je serai un homme" au Théâtre Essaïon
et toujours :
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" à La Reine Blanche
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec :

"Blue giant" de Yuzuru Tachikawa
"Alice (1988)" de Jan Svankmajer
et toujours :
 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Le masque de Dimitrios" de Eric Ambler

"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=