Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Crème de la Crème
Kim Chapiron 

Réalisé par Kim Chapiron. France. Comédie dramatique. 1h30. (Sortie 2 avril 2014). Avec Thomas Blumenthal, Alice Isaaz et Jean-Baptiste Lafarge.

On avait dit tout le bien que l’on pensait de Kim Chapiron lors de la sortie de "Dog Pound", son précédent film, qui s’immergeait dans une prison pour jeunes de l’Amérique du Nord.

Son retour en France confirme qu’il est le cinéaste trentenaire à suivre. Dans "La Crème de la crème", il conserve la même énergie que dans son film américain et la communique à un sujet souvent casse-gueule dans le cinéma français : celui de la jeunesse "dorée".

Presque entièrement situé dans un campus d’une "business school", avec de nombreuses incursions dans les "soirées d’intégration" si importantes dans ces milieux de jeunes privilégiés, "La Crème de la crème" est digne des films américains qui traitent souvent de ce sujet et y rajoute une touche française, qu’on pourrait qualifier de "conscience sociologique".

Ici, le cinéaste et son scénariste, paradoxalement plus proches des thèses de Pierre Bourdieu que les films d’Emmanuel Bourdieu, content comment ses élèves doués, évaluant les paramètres nécessaires pour réussir, mettent en pratique des schémas sociologiques pour parvenir à leurs fins. Eux, au moins, et ce n’est pas le moindre paradoxe dans cet antre de l’ultra-libéralisme, croient à l’existence de la lutte des classes sous-tendue par la lutte pour des places dans l’élite.

Pour cela, les trois héros, qui forment une alliance assez inattendue et chantent "Les Gentils, les Méchants" de Michel Fugain, représentent chacun un type social français face à la "beaufitude" des jeunes bourgeois éméchés qui préfèrent hurler "Les Lacs du Connemara" de Michel Sardou. Le Versaillais, la fille de prolo et le jeune Juif laïc font équipe contre un monde cynique, où l’argent est roi, la jouissance toujours immédiate et primaire et la reproduction de la caste l’essentiel à défendre par tous les moyens.

Kim Chapiron excelle dans les scènes de fête où l’on sent que se désinhibe toute la barbarie tapie dans les profils lisses et policés de ces étudiants de bonne famille. Fort de son expérience américaine, il réussit quelque chose de rare dans un "film de jeunes" à la française : chacun de ses acteurs, qu’il ait un rôle important ou campe simplement une silhouette, est crédible. Ce qu’on reproche souvent au cinéma français est absent : les étudiants de Chapiron ne sont pas des caricatures et tous jouent bien.

En résulte un portrait assez complet de la jeunesse française vue sous le prisme d’une école de commerce.

Rythmé, jouant habilement et honnêtement sur les codes et les stéréotypes, "La Crème de la crème" de Kim Chapiron n’assène pas une leçon. On sait toujours qu’on navigue entre vérité et fiction, qu’il s’agit simplement que la convention cinématographique fournisse du sens, s’approche de la réalité qu’elle souhaite décrire.

Et le résultat est franchement réussi : la France de 2014 est là, synchro avec les héros de Chapiron. On n’oubliera pas Thomas Blumenthal en "Charles-de-Gaulle Étoile" et plein d’émotion face à la craquante Marine Sainsily. Quant à Alice Isaaz, qui forme avec Jean-Baptiste Lafarge un couple à la fois transgressif et fleur bleue, son regard si intense et si inquisiteur n’a pas fini de scruter les écrans français.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 25 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?

De la musque, du théâtre, de la littérature, de la bonne humeur et du replay au programme cette semaine sur Froggy's Delight que ce soit ici, sur Twitch ou sur Youtube. Comme disent les jeunes, suivez-nous et mettez des pouces bleus ! .

Du côté de la musique:

"Session de rattrapage 3", nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
quoi de neuf du côté de Caesaria, Archi Deep, Chester Remington, Dirty Fonzy
"She Reaches Out to She" de Chelsea Wolfe
"Victoire de la musique" de Cotonete
"Back to the wall" de Grand March
"Please, wait" de Maxwell Farrington & Le SuperHomard
"La reine du secourisme" de Nicolas Jules
"On the spot" de Philippe Soirat
"#puzzled" de Pierre-François Blanchard
"Goodbye black dog" de PURRS
"Print, Secrets for you" de Sylvain Cathala
"Witchorious" de Witchorious
et toujours :
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest

Au théâtre

les nouveautés :

"A qui elle s'abandonne" au Théâtre La Flèche
"Les quatres soeurs March" au Théâtre du Ranelagh
"Mémoire(s)" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"N'importe où hors du monde" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Quand je serai un homme" au Théâtre Essaïon
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" à La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec :

 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 25 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?
- 18 février 2024 : Au soleil ou sous la pluie
- 11 février 2024 : A la saint valentin, offre toi un truc bien
- 4 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=