Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Kishi Bashi
Lighght  (Joyful Noise Recordings)  mai 2014

En avril 2102 sortait 151A, le premier album du chanteur et violoniste Kishi Bashi. On y retrouvait un surprenant mélange de pop luxuriante et de titres largement plus progressifs qui nous faisaient dire à l’époque que "derrière le lyrisme de cette pop terriblement efficace se cache un monde d’inspiration, de subtiles variations, d’ambiances nervurées et de textures complexes, où Kishi Bashi articule sa musique avec une certaine aisance voire audace et laisse notre imaginaire divaguer".

Deux ans plus tard, les choses n’ont pas vraiment changé. Kishi Bashi est toujours une sorte de Nigel Kennedy pop et dansant. Par contre, fini les estampes proches d’Hokusai, bonjour Bruegel. A l’image de sa pochette, Lighght nous propose une véritable galerie de styles (pop, folk, psychédélisme, classique ou jazz) comme autant de portraits disparates qui, comme chez le peintre Flamand, forment un tout cohérent. Au centre, le musicien trône sur un cheval blanc piétinant un échiquier mais on l’imagine facilement plus à l’aise sur une licorne, violon à la main, en croqueur de diamants.

Toujours incapable de choisir entre mignardises pop colorées et titres plus progressifs, Kaoru Ishibashi laisse l’auditeur se dépatouiller comme il peut, sauf que cette fois-ci il semble s’être totalement décomplexé ou tout du moins libéré. Tout ici est donc un peu plus, que dans 151A : un peu plus progressif, un peu plus aérien, un peu plus foufou, un peu plus virtuose dans le jeu du violon presque omniprésent. C’est extravagant, le musicien l’est un peu, c’est très souvent déluré, ça brasse beaucoup d’air et parfois cela fonctionne parfaitement et parfois moins, voire beaucoup mais alors beaucoup moins.

On adhère pleinement quand Kishi Bashi, tout romantique qu’il puisse être, trouve l’accord juste dans ses compositions. C’est le cas avec des titres comme "Philosophize In It ! Chemicalize With It !" et son envolée de petits papillons multicolores, "Carry on Phenomenon" où le fantôme de l’opéra aurait troqué son orgue pour un violon, le presque folk touchant de "Q&A" ou le poétique et céleste "In Fantasia". Par contre, nous restons circonspects face à des titres comme "Debut Impromptu" et "Impromptu n°1" : instrumentaux pas foncièrement pertinents et dubitatifs quant à "The Ballad Of Mr. Steak", mélange improbable et assez disgracieux de Catherine Lare et de Mika, "Once Upon a Lucid Dream (In Afrikaans)", ou "Hahaha Pt. 1" et 2 où Kishi Bashi se perd dans un salmigondis vaguement progressif.

Moins lumineux (c’est un comble) que 151A, on pourra regretter l’absence de titres aussi forts que "Manchester", "Bright Whites" ou "I Am The Antichrist To You", Lighght n’en est que plus exubérant. Et si l’on peut déplorer ses débordements, Lighght n’en demeure pas moins un disque plutôt attachant.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album 151a de Kishi Bashi
La chronique de l'album String Quartet Live! de Kishi Bashi
La chronique de l'album Sonderlust de Kishi Bashi
La chronique de l'album Omoiyari de Kishi Bashi
L'interview de Kishi Bashi (juillet 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de Kishi Bashi
Le Bandcamp de Kishi Bashi
Le Facebook de Kishi Bashi


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-10-25 :
Listen in Bed - Contrasts (Saison 2 Emission 3)
Samarabalouf - No Future
We Hate You Please Die - Got The Manchu (mini clip / live report)
RoSaWay - Dreamer EP
Khatia Buniatishvili - Labyrinth
The Hyènes - Verdure

• Edition du 2020-10-18 :
Mondo Cane - Ce qui suit EP
Jacques Schwarz-Bart - Soné Ka-la 2 Odyssey
Christophe Rousset - Armand-Louis Couperin : Pièces de clavecin
Pointe du Lac - LP2
Vox Bigerri - Jorn
Dominique Fillon Augmented Trio - Awaiting Ship
Listen in Bed - Killing Eve + Australie (Saison 2 MIX 2)
 

• Archives :
Listen in Bed - Seven Inch (Saison 2 Emission 2)
Raphaël Pannier Quartet - Faune
Karine Deshayes - Deux mezzos sinon rien
Mickaël Mottet - Glover's mistake
Yvan Marc - L'ancien soleil
The Yokel - Y
Minhsai - INTROSESSIONS EP
La Phaze - Visible(s)
Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe - Chanson d'Amour
Shaken Soda - Shaken Soda
BT93 - BT93
Shadows of Planes - Glasgow Kiss EP
Nubya Garcia - Source 
Nicolas Baldeyrou - Dialogues
Martin Joey Dine - Both at Once
Les Talens Lyriques & Christophe Rousset - Mozart : Betulia Liberata
Geoffroy Couteau - Brahms : Brahms musique de chambre vol 3 et 4
Anna von Hausswolff - All Thoughts Fly
Les Goguettes (en trio mais à 4) - Le temps béni de la pandémie
Apple Jelly - Die, Motherfucker ! Die !!! 
Listen in Bed - Fargo + BBC6 (Saison 2 MIX 1)
Romain Humeau - Echos
Luc Spencer - Oiseau(x) scratch
Ensemble Triptikh - Grand Ecran
The Flaming Lips - American Head
Quatuor Ardeo - XIII
Philippe Bianconi - Debussy
Pogo Car Crash Control - Tête Blême
Fabrizio Chiovetta - Beethoven : Op. 109, 110, 111
Listen in Bed - B.O. d'une scène de meurtre (Saison 2 Emission 1)
- les derniers albums (6180)
- les derniers articles (164)
- les derniers concerts (2325)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=