Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Kishi Bashi
Lighght  (Joyful Noise Recordings)  mai 2014

En avril 2102 sortait 151A, le premier album du chanteur et violoniste Kishi Bashi. On y retrouvait un surprenant mélange de pop luxuriante et de titres largement plus progressifs qui nous faisaient dire à l’époque que "derrière le lyrisme de cette pop terriblement efficace se cache un monde d’inspiration, de subtiles variations, d’ambiances nervurées et de textures complexes, où Kishi Bashi articule sa musique avec une certaine aisance voire audace et laisse notre imaginaire divaguer".

Deux ans plus tard, les choses n’ont pas vraiment changé. Kishi Bashi est toujours une sorte de Nigel Kennedy pop et dansant. Par contre, fini les estampes proches d’Hokusai, bonjour Bruegel. A l’image de sa pochette, Lighght nous propose une véritable galerie de styles (pop, folk, psychédélisme, classique ou jazz) comme autant de portraits disparates qui, comme chez le peintre Flamand, forment un tout cohérent. Au centre, le musicien trône sur un cheval blanc piétinant un échiquier mais on l’imagine facilement plus à l’aise sur une licorne, violon à la main, en croqueur de diamants.

Toujours incapable de choisir entre mignardises pop colorées et titres plus progressifs, Kaoru Ishibashi laisse l’auditeur se dépatouiller comme il peut, sauf que cette fois-ci il semble s’être totalement décomplexé ou tout du moins libéré. Tout ici est donc un peu plus, que dans 151A : un peu plus progressif, un peu plus aérien, un peu plus foufou, un peu plus virtuose dans le jeu du violon presque omniprésent. C’est extravagant, le musicien l’est un peu, c’est très souvent déluré, ça brasse beaucoup d’air et parfois cela fonctionne parfaitement et parfois moins, voire beaucoup mais alors beaucoup moins.

On adhère pleinement quand Kishi Bashi, tout romantique qu’il puisse être, trouve l’accord juste dans ses compositions. C’est le cas avec des titres comme "Philosophize In It ! Chemicalize With It !" et son envolée de petits papillons multicolores, "Carry on Phenomenon" où le fantôme de l’opéra aurait troqué son orgue pour un violon, le presque folk touchant de "Q&A" ou le poétique et céleste "In Fantasia". Par contre, nous restons circonspects face à des titres comme "Debut Impromptu" et "Impromptu n°1" : instrumentaux pas foncièrement pertinents et dubitatifs quant à "The Ballad Of Mr. Steak", mélange improbable et assez disgracieux de Catherine Lare et de Mika, "Once Upon a Lucid Dream (In Afrikaans)", ou "Hahaha Pt. 1" et 2 où Kishi Bashi se perd dans un salmigondis vaguement progressif.

Moins lumineux (c’est un comble) que 151A, on pourra regretter l’absence de titres aussi forts que "Manchester", "Bright Whites" ou "I Am The Antichrist To You", Lighght n’en est que plus exubérant. Et si l’on peut déplorer ses débordements, Lighght n’en demeure pas moins un disque plutôt attachant.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album 151a de Kishi Bashi
La chronique de l'album String Quartet Live! de Kishi Bashi
La chronique de l'album Sonderlust de Kishi Bashi
La chronique de l'album Omoiyari de Kishi Bashi
L'interview de Kishi Bashi (juillet 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de Kishi Bashi
Le Bandcamp de Kishi Bashi
Le Facebook de Kishi Bashi


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 18 octobre 2020 : Le grand incendie

Plutôt que de subir ce nouveau couvre feu, faisons feu de tout bois et sortons, chacun avec nos moyens, la culture de ce marasme actuel. Voici donc le programme de la semaine sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri
et toujours :
"Glover's mistake" de Mickaël Mottet
"Chanson d'amour" de Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe
"Deux mezzos sinon rien" de Karine Deshayes
"Visible(s)" de La Phaze
"Seven Inch" 2eme émission de la 2eme saison de LISTEN IN BED
"Introsessions EP" de Minshai
"Faune" de Raphaël Pannier Quartet
"Shaken soda" de Shaken Soda
"Y" de The Yokel
"L'ancien soleil" de Yvan Marc

Au théâtre :

les nouveautés :
"L'Art de conserver la santé" au Théâtre de la Bastille
"Don Juan" au Théâtre national de Chaillot
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Saccage" à la Manufacture des Abbesses
"Le Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Jeanne d'Arc" au Théâtr de la Contrescarpe
"Here & Now" au Centre Culturel Suisse
"Virginie Hocq ou presque" au Théâtre Tristan Bernard
"Le destin moyen d'un mec fabuleux" au Studio Hébertot
les reprises :
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Swinging Poules - Chansons synchronisées" au Théâtre L'Archipel
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'art etd'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home avec :
"India Song" de Marguerite Duras
"De beaux lendemains" de Atom Egoyan
"La légende du piano sur l"océan" de Giuseppe Tornatore
"Une femme mélancolique" de Susanne Heinrich
"Atanarjuat, la légende de l'homme rapide" de Zacharias Kunuk

Lecture avec :

"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

et toujours :
"Etouffer la révolte" de Jonathan M. Metzl
"Infographie de la Rome antique" de John Scheid, Nicolas Guillerat & Milan Melocco
"L'accident de chasse" de David L. Carlson & Landis Blair
"Le voleur de plumes" de Kirk Wallace Johnson
"Mon père et ma mère" de Aharon Appelfeld
"Réparer les femmes : un combat contre la barbarie" de Denis Mukwege & Guy-Bernard Cadière
"Un coeur en sourdine" de Alexandra Pasquer

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 18 octobre 2020 : Le grand incendie
- 11 octobre 2020 : La Mare Aux Grenouilles
- La Mare Aux Grenouilles #12
- 4 octobre 2020 : Triste automne
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=