Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sébastien Tellier
L’Aventura  (Records Maker)  mai 2014

"Tu danses comme le soleil… Que ta lumière est belle… facile et sensuelle…"

Les premières images annonçant le nouvel album de Sébastien Tellier, nous laissant imaginer une version de Stone et Charden au pays des cariocas, nous ont fait un peu peur… Il faut avouer que depuis quelques temps Tellier n’est plus que l’ombre de lui-même. My God Is Blue en 2012 était une véritable déception et l’on savait que Confection, malgré quelques bons titres, plus sobres moins pseudo extravagants, n’était qu’un disque de transition construit à partir de chansons qui auraient dû faire partie d’une bande originale de film.

Le barbu, est devenu papa. Un événement dans la vie de tout homme. Celui qui marque peut-être vraiment le passage à l’âge adulte, avec ce que cela comporte de doutes, d’obligations, de remise en cause, et de nostalgie. Le titre "L’adulte" ne dit rien d’autre que cela, comment retrouver cette part d’enfance. C’est tout ce que raconte L’Aventura. Sébastien Tellier est parti se réinventer une enfance au brésil. Mais attention pas celui de l’image d’Epinal du carnaval, de la samba et des femmes au corps superbement sculpté. Sébastien Tellier est bien plus intelligent que cela. Il s’inscrit ici plutôt dans le brésil des années 70. Un fantasme aux couleurs d’Edilson Araujo ou d’Iracema Arditi. Ici l’art naïf surgit de notre inconscient collectif et se laisse pénétrer par les influences érudites du musicien Français.

L’Aventura serait comme une rencontre improbable mais rêvée entre Polnareff, Christophe, Alain Chamfort, Bernard Estardy et Lo Borges ou Arthur Verocai. Le tout mis en musique avec la collection pléthorique de synthés de Jean-Michel Jarre. Pas si improbable que cela puisque le disque a été enregistré en partie dans les studios de Bernard Estardy et de Jean-Michel Jarre justement.

Sébastien Tellier a toujours su s’entourer intelligemment : avec Tony Allen, Guy-Manuel de Homem-Christo, Mr Oizo, Philippe Zdar et maintenant avec Arthur Verocai, figure culte de la musique Brésilienne qui réalise ici un véritable travail d’orfèvre, tout en chaudes rondeurs et en cordes luxuriantes, dans les arrangements ("Comment Revoir Oursinet ?", "Ambiance Rio", "Love", "L’enfant Vert"…). Tout ne serait que plaisir, enfance retrouvée, plaisir des sens. Une certaine candeur ou nonchalance aussi, un côté enfantin loin de toute niaiserie, largement assumé par Tellier, aussi bien dans les petites erreurs que dans les textes pour la première fois entièrement en Français.

Certains pourront toujours trouver sa voix traînante insupportable, ses paroles simples voire puériles, sa posture cynique ou ironique, c’est le risque du personnage. Dommage pour eux car ils passeront tout simplement à côté d’un bien bel album.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Politics de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Sessions de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Sexuality de Sébastien Tellier
La chronique de l'album My God Is Blue de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Confection de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Domesticated de Sébastien Tellier
Sébastien Tellier en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2008
Sébastien Tellier en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
Sébastien Tellier en concert à Pitchfork Music Festival Paris #2 (édition 2012)
Sébastien Tellier en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - jeudi 1er novembre
L'interview de Sébastien Tellier (avril 2006)

En savoir plus :
Le site officiel de Sébastien Tellier
Le Bandcamp de Sébastien Tellier
Le Myspace de Sébastien Tellier
Le Facebook de Sébastien Tellier


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-08-02 :
Listen in Bed - Nina Simone 2/2(Mix #21)

• Edition du 2020-07-26 :
Crack Cloud - Pain Olympics
We hate you please die - Waiting room
 

• Archives :
Cheyenne - Surprends-moi
Listen in Bed - Nina Simone 1/2 (Mix #20)
La Mare Aux Grenouilles #06 - Talk Show Culturel
L'éclair - Noshtta EP
Toybloïd - Modern Love
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
Cie Guillaume Lopez - Anda-Lutz
François Club - Cobra
Yadam - Safeplace EP
Hailey Tuck - Coquette EP
Austyn - Désordres EP
Volo - Avec son frère
Daniel Jea - A l'instinct A l'instant
Epilexique - Cérébro Dancing
Fugu - As Found
Magic Malik - Fanfare XP, volume 2
Listen in Bed - Springtime With No Harm (Mix #18)
Listen in Bed - Two Lovers (Mix #17)
- les derniers albums (6111)
- les derniers articles (158)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=