Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Preuve
Amor Hakkar  juillet 2014

Réalisé par Amor Hakkar. France/Algérie. Comédie dramatique. 1h35 (Sortie le 23 juillet 2014). Avec Nabil Asli, Anya Louanchi, Zineb Ahmidou et Ritage Saouli.

En lisant le résumé de son synopsis, on pouvait tout redouter d'un film qui traitait d'un "sujet de société difficile" : la stérilité d'un jeune homme algérien.

Dans son précédent film, "Quelques jours de répit", dont on avait vanté la justesse, Amor Hakkar trouvait un angle imprévu pour éviter d'aborder de manière routinière le problème des sans-papiers.

Dans "La Preuve", pareillement, il ne s'embarque pas dans un récit "sociologique" qui décrirait cliniquement comment Ali va vivre la découverte de son impossibilité d'être père. Il préfère, grâce à une astuce de scénario assez brillante, prendre un chemin de traverse et passer par une fausse "intrigue policière".

Si l'on compatît aux affres d'Ali, chauffeur de taxi sympathique, dont le bonheur s'écroule avec un petit papier rose qui lui confirme la piètre qualité de son sperme, on découvre surtout une société algérienne où l'on ne se parle pas assez et qui pourrait aller mieux s'il n'y avait pas des impératifs moraux archaïques à satisfaire rôdant au-dessus des têtes de ses habitants.

Le film d'Amor Hakkar a quelque chose à voir dans sa facture avec un certain cinéma iranien, tel celui d'Abbas Kiarostami à l'époque où il aimait filmer les gens "populaires", les saisir dans des discussions pas forcément d'un énorme intérêt mais toujours criantes de vérité.

Amor Hakkar sait aussi donner beaucoup de fluidité au récit en filmant les courses d'Ali, traversant mutique villes et campagnes, en écoutant la radio ou les propos de ses passagers.

Peu à peu, tout devient plus sombre, plus tendu, même les parcours du taxi d'Ali prennent un tour plus labyrinthiques. Le bonheur d'Ali avec Houria, jeune veuve qu'il a épousé avec deux fillettes qu'il aime comme ses filles, est obligatoirement soumis à l'aveu "terrible" qu'il doit faire... ou ne pas faire.

Nabil Asli incarne Ali avec une grande pudeur et tient le film jusqu'au bout. On ne racontera pas la fin qu'il a choisi de vivre, mais "La Preuve" d'Amor Hakkar, œuvre sensible qui dresse un portrait plus apaisé que d'ordinaire de l'Algérie, est un film qui touchera au plus profond beaucoup de spectateurs.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 4 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?

De la musique, de la littérature, de la BD, du théâtre, c'est notre sélection hebdomadaire pour se changer les idées et élever son esprit au dessus de la grisaille, sans oublier le direct de vendredi 21 avec les chroniqueurs sur la TV de Froggy's !

Du côté de la musique:

quoi de neuf du côté des clips ? avec Down To The Wire - Karkara - 20 Seconds Falling Man - Little Odetta
"Le cap" de For The Hackers
"For the hive" de Last Quarter
rencontre avec Nicolas Jules lors de son passage au Poly'Sons de Montbrison
"Hell, fire and damnation" de Saxon
"La société de préservation du roseau" de The Reed Conservation Society
nouvel épisode du podcast Le Morceau Caché intitulé "Bancal, partie 2"
et toujours :
"Time whispers" de Back and Forth
"Distances" de Bertille
"Ce que la nuit" de Kloé Lang
"Première nuit" de Lucas Lombard
"Big Sigh" de Marika Hackman
"Credo" de Pierre de Bethmann
"Relapse" de Venus Worship

Au théâtre

les nouveautés de la semaine :

"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
et toujours :
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche
une reprise avec :
"Merteuil" au Théâtre Le Lucernaire
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec "Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont
Festival International de la BD d'Angoulême #51 :
- Exposition "Au-delà des genres", les Shojo de Moto Hagio
- Exposition "Chambre avevc vue" autour de l'oeuvre de Nine Antico
- "Le scénario est le bricolage" sur le scénariste Thierry Smoideren
- Le Top 10 subectif d'Anaïs
"Le sang des innoncents" de S. A. Cosby
"Les derniers américains" de Brandon Taylor
"Rock me Amin" de Jean-Yves Labal de Rossi
"Une si moderne sollitude" de Léni Pontgelard
et toujours :
"Birnam wood" de Eleanor Catton
"Il était une fois en Amérique" de Harry Grey
"Qui après nous vivrez" de Hervé le Corre
"Qui vive" de Valérie Zenatti

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 21 avril 2024 : Des beaux disques, des beaux spectacles, une belle semaine
- 14 avril 2024 : En avril, de la culture tu suivras le fil
- 07 avril 2024 :Un marathon de nouveautés !
- 01 avril 2024 : Mieux vaut en rire !
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=