Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Crazy Week !!! #5 (édition 2014) - jeudi
Ninety's Story - Cats On Trees - Morcheeba  (Théâtre de Verdure, Nice)  du mercredi 16 au dimanche 20 juillet 2014

Nouveau rendez-vous cette année avec l'édition 2014 du Crazy Week sur Nice au théatre des Verdures, avec pas moins de quatre soirées programmées malgré une soirée annulée le vendredi. Ce soir, nous aurons le privilège d'assister à une trilogie de concerts sous le signe de la découverte électro pop avec Ninety's Story, de la douceur pop avec Cats On Trees et enfin de l'envoûtement suave avec Morcheeba.

La soirée démarre avec une formation de la région, Ninety's Story, fraîchement débarquée et dans l'air du temps. Composé de Florian (guitare / chant), Guillaume (synthé / samples) et David (batterie / basse), ces trois jeunes pleins de fougue offrent une prestation très académique et édulcorée, mais néanmoins mouvementée, ce qui n'était pas sans déplaire au quelques premiers fans arrivés avant l'heure.

Aux sonorités électro-pop, parfois lancinantes, avec des passages mélodiques et rythmes percutants aussi simples qu'efficaces. Les diverses influences déversées sur scène resteront, malgré l'énergie, parfois trop démonstratives au détriment d'un sens naturel plus authentique. Toutefois, l'expérience et la maturité ne manqueront certainement pas, au cours des prochaines années, de rectifier ce sentiment qui n'entachera pas la volonté et la bonne humeur de ce jeune groupe à un avenir, nous le souhaitons, prometteur.

A l'heure de la découverte pour certains, arrivent sur scène le phénomène pop hexagonal du moment Cats On Trees. Ce duo aujourd'hui non méconnu du grand public n'aura pas pu vous échapper dont les titres sont diffusés en boucle depuis l'année dernière avec cet air si bien maîtrisé qui reste dans toutes les têtes. L'intro est plutôt prometteuse, satinée et harmonieuse, la mélodie prend progressivement place pour peu à peu s'installer.

On les connaît quelque peu maladroit, mais de cette maladresse touchante, et on l'aperçoit rapidement sur scène, une petite anecdote partagée avec le public nous conforte dans l'idée de toute la tendresse qui en émane. Encore dans le trio des morceaux d'entrée, l'appel des sirènes retentit, "Sirens Call" tant attendu comme ce qui serait LA chanson de ce concert (rejouée même une seconde fois en fin de rappel), à la fois mélancolique et envoûtante, réussit divinement à nous séduire.

Les morceaux défilent à la suite, autant rythmiques avec la percutante batterie de Yohan Hennequin, que mélodiques avec la voix et le piano de Nina Goern. C'est avec une énergie encore contenue que rapidement on s'aperçoit de minutie du détail qui n'échappera pas aux oreilles averties.

Au fil des morceaux survient la touchante reprise de "Mad World" de Tears For Fears (version Gary Jules) (ré)interprétée en référence à la BO du film Donnie Darko, suivie d'autres titres, certains plus réfrénés comme "Who You Are", d'autres très pop "Tikiboy", voire plus rythmés "Burn".

Teinté d'harmonieuses mélodies, Cats On Trees a dévoilé ce soir tout son charme délicat qui aura su faire l'unanimité dans le public.

Vient l'heure de Morcheeba, grand rendez-vous pour les fans avec les frères Godfrey et la chanteuse Skye de retour depuis quatre ans. D'emblée, la formation sur scène impressionne par son charisme, chaque membre du groupe semble investir sa place en imposant sa valeur tout en sobriété.

Le set démarre très fort avec le morceau "Make Believer", à la rythmique marquante et entraînante aux accents de dub et trip-hop d'outre-Manche.

L'envoûtement est certain, la voix feutrée de Skye impressionne de par sa puissance à l'image du morceau "Crimson" dont le chant trouble davantage qu'en enregistrement, la partie instrumentale n'en est pas de reste avec des solos de guitares transcendants.

La magie opère sur le choix de la setlist proposant un recueil d'anciens titres : "Blindfold", "The Sea" ou encore "Trigger Hippie", âgé tout de même de 18 ans et tout récemment remis en route sur scène, et de nouveaux titres très réussis en version scénique comme "Face Of Danger" qui clôture le show. Surprise de la soirée : la reprise "Let's Dance" de David Bowie, en une version Morcheeba bien aboutite et faisant trémousser les gambettes du public.

Skye, au regard ensorcelant et arborant une belle robe toute de plumes vêtue, gratifie l'auditoire de nombreux sourires et de généreux partages entre chaque titre, signe d'une communion évidente avec le public. La prestation de Morcheeba a fait ce soir l'unanimité auprès du public venu en nombre pour une soirée des plus réussie.

Crazy night pour cette soirée du Crazy Week.


 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Cats On Trees parmi une sélection de singles (février 2011 )
La chronique de l'album eponyme de Cats on trees
Cats On Trees en concert au Festival Art Rock 2014 - samedi 7 juin
Cats On Trees en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - vendredi
Cats On Trees en concert à Oeno Music Festival #2 (édition 2015)
La chronique de l'album Dive deep de Morcheeba
Morcheeba en concert au Festival des Vieilles Charrues 2008
Morcheeba en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - samedi
Morcheeba en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Samedi

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Crazy Week !!!
Le Facebook du Festival Crazy Week !!!

Crédits photos : Sébastien Trivellin (retrouvez toute la série sur son Flickr)


Cherub & Séb.T         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-07-12 :
La Mare Aux Grenouilles #06 - Talk Show Culturel
L'éclair - Noshtta EP
Toybloïd - Modern Love

• Edition du 2020-07-05 :
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange

• Edition du 2020-06-28 :
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
 

• Archives :
Cie Guillaume Lopez - Anda-Lutz
François Club - Cobra
Yadam - Safeplace EP
Hailey Tuck - Coquette EP
Austyn - Désordres EP
Volo - Avec son frère
Daniel Jea - A l'instinct A l'instant
Epilexique - Cérébro Dancing
Fugu - As Found
Magic Malik - Fanfare XP, volume 2
Listen in Bed - Springtime With No Harm (Mix #18)
Listen in Bed - Two Lovers (Mix #17)
Cold War Kids - New Age Norms 1
The Nits - Knot
Ensemble Thélème & Quatuor XASAX - Mutations Les chimères de Clément Janequin
Les Marquises - La battue
Sarah Lancman - Parisienne
Charles-Baptiste - Le Love & le Seum
Gontard! - Le Sismographe / Noyé 45 tours
Olivier Perrot - C'est la vie
Camille Bénâtre - Après le soir
Roseland - To save what is left
Dätcha Mandala - Interview
Listen in Bed - Plus Rien (Mix #16)
Mcbaise - Raviolo EP
Fontiac - Oxurya EP
YN - Chants de force EP
Söng Söng - Polychrome sounds from the underground
Olivier Savaresse - Acapas
Dätcha Mandala - Hara
- les derniers albums (6108)
- les derniers articles (156)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=