Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Old-Fashioned prostitutes - L’idiot savant
Théâtre Les Déchargeurs  (Paris)  septembre 2014

Comédies dramatiques de Richard Foreman, mise en scène de Bernard Sobel avec Jérôme Cochet, Daniel Léocadie, Clémence Longy, Frédéric Losseroy, Manon Payelleville, Zelda Perez, Noémie Rimbert et Théophile Sclavis.

Né en 1937, Richard Foreman, auteur d'avant-garde étasunien, fondateur en 1968 de "L'Ontological-Hysteric Theater", n'est pas le plus connu des dramaturges new-yorkais.

Ce touche-à-tout, à la fois metteur en scène d'opéras, réalisateur de films, écrivain et librettiste de comédies musicales, a suscité l'intérêt de Bernard Sobel quand il s'occupait du Théâtre de Gennevilliers.

Pour sa Carte Blanche aux Déchargeurs, celui-ci se souvient de sa proximité avec Foreman en présentant, en collaboration avec Michèle Raoul-Davis, deux courtes pièces : "Old Fashioned Prostitutes" (son dernier texte à ce jour) et "L'idiot savant".

Dès que la lumière se fait, l'univers de Foreman, réglé plutôt sur l'incertitude que sur une réalité pérenne, laissera un moment le spectateur dubitatif.

Dans "Old Fashioned Prostitutes", un personnage assis dans un fauteuil, dans un décor d'appartement dévasté par une fête, où les bouteilles voisinent avec les reliefs de repas, s'apprête à parler. Mais, le spectacle à peine commencé, un autre personnage annonce presque aussitôt : "Fin de la pièce"...

Il va falloir s'habituer à une réalité friable, susceptible d'accommodements avec le réel. Est-on dans la tête d'Alfredo assis dans son fauteuil qui monopolise la plupart du temps la parole ou bien sur une vraie scène où les autres entités apparemment humaines agissent pour leur compte propre ?

Sans commencement ni fin, "Old Fashioned Prostitutes" laissera de glace ceux qui n'auront pas accepté, aux premiers indices, qu'il s'agissait d'un délire ludique sur ce que vivre veut dire, un travail sur lui-même d'un homme d'expérience qui, pour mieux cacher la leçon de vie qu'il donne subrepticement, a pris les traits d'un jeune fêtard assez vain.

Plus clairement fantaisiste, "L'idiot savant" commence comme une discussion apparemment sensée entre un homme en simil-saharienne et une femme, Marie, dans une tenue voisine mais avec en plus un casque colonial.

Mais, très vite, l'homme se précipite contre des plaques de métal qui habillent le fond de la scène et cachent partiellement un grand tableau plein d'équations... et apparaît Olga, le pendant "sexy" de Marie. Dès lors, pas de doute : on a l'impression que l'idiot savant pourrait être un avatar de Groucho Marx, coincé entre ses femmes et ses délires verbaux.

L'impression prend tournure quand un grand canard géant vient à son tour pointer son bec. Bernard Sobel n'a sans doute pas oublié que Foreman est aussi un homme de cinéma. Après Groucho Marx, voilà donc une référence à ce que les cinéphiles, avant de se taire définitivement, qualifiaient d'"helzapoppinesque".

Si le spectateur sait laisser sa logique au vestiaire, il s'amusera fort de tout ce bazar incongru qui peuple peu à peu la scène, rira franchement et saluera l'écriture originale de Foreman dans laquelle l'imaginaire est au pouvoir et les acteurs heureux d'être en roue libre.

Un univers à découvrir, un univers qui ne donne pas toutes ses clés mais dont la richesse permet d'oublier ses zones d'ombres opaques.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 24 juillet 2022 : restez au frais

On est avec vous tout l'été pour accompagner vos siestes, vos apéros ou rendre plus douces vos journées au bureau avec des articles et du live et vous suggérer spectacles et expositions ! C'est parti pour le programme de la semaine

Du côté de la musique :

"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo
et toujours :
Rencontre avec Jean Marc Sauvagnargues autour de son album "Ton piano danse toujours (hommage à Michel Berger)"
"We are" de Judith Owen
"Feel this" de Crobot
Festival de Beauregard #14 avec :
Franck Carter & the Rattlesnakes, Vianney, Liam Gallagher, Jungle le vendredi
Cannibale, Goat Girl, Sleaford Mods, Skunk Anansie, Gusgus le samedi
You Said Strange, General Elektrics, PNL, Sum 41 le dimanche
Festival Retro C Trop avec Little Bob, The Undertones, OMD, Madness, Simple minds
"Les choeurs de David Bowie" une émission de Listen In Bed à écouter

Au théâtre :

les comédies de l'été :
"Un cadeau particulier" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montartre
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Dîner de famille" au Café de la Gare
une reprise : "Moi, Dian Fossey" à l'Artistic Théâtre
les autres spectacles à l'affiche parisienne
en direct du Festival Off d'Avignon :
"Martine à la plage" à l'Artéphile
"Un certain penchant pour la cruaité" à la Scala Provence
"Comment Virginie D. m'a sauvé la vie" à l'Arto Théâtre
"Vole Eddie, vole!" au Buffon Théâtre
"Le Chevreuil et Dalida" à l'Artéphile
et les autres spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"Marcel Proust - Du côté de la mère" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
la visite commentée de l'exposition "La Forêt Magique" au Palais des Beaux-Arts de Lille
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"La Belle saison" de Catherine Corsini
"Taxi Téhéran" de Jafar Panahi
"Tout ce qui me reste de la révolution" de Judith Davis
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Vie sauvage" de Cédric Kahn

Lecture avec :

"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal
et toujours :
"Lucia" de Bernard Minier
"Dans les brumes de Capelans" de Olivier Norek

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe
- 18 septembre 2022 : Nouvelle Vague
- 11 septembre 2022 : C'est reparti pour un tour
- 4 septembre 2022 : C'est la rentrée
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=