Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Nègres
Théâtre National de l'Odéon  (Paris)  octobre 2014

Comédie dramatique de Jean Genet, mise en scène de Robert Wilson, avec Armelle Abibou, Astrid Bayiha, Daphné Biiga Nwanak, Bass Dhem, Lamine Diarra, Nicole Dogué, William Edimo, Jean-Christophe Folly, Kayije Kagame, Gaël Kamilindi, Babacar M’Baye Fall, Logan Corea Richardson, Xavier Thiam et Charles Wattara.

Pour parler des "Nègres" de Bob Wilson... il faut d'abord parler des "Nègres" de Jean Genet. Car, hélas, il y a un hiatus entre les deux.

D'abord, il faut aussi dire que la pièce de Jean Genet, qui lui avait été commandé, était, lors de sa création en 1959, une provocation en soi puisqu'elle ne devait être jouée que par des acteurs noirs à l'heure de la décolonisation. Dans sa langue poétique ultra-lyrique, Genet cherchait à vaincre les stéréotypes racistes sur ce qu'un noir était, alors que le livre de Franz Fanon datant de 1953, "Peau noire, masques blancs", était encore mal connu.

Genet se mettait sur les épaules un fardeau très lourd et, d'une certaine façon, "Les Nègres" n'atteint pas le but gigantesque visé. C'est une pièce plutôt faible, qui prétend passer par la "clownerie", alors que la drôlerie n'a jamais été le fort de l'auteur de "Querelle".

Loin d’être au niveau des "Bonnes" ou des "Paravents", "Les Nègres" est une oeuvre trop schématique, comptant avant tout sur l'énergie de ses acteurs. Et si les acteurs noirs de 1959, dont le grand Robert Liensol et les légendaires Toto Bissainthe et Darling Légitimus pouvaient, par leur présence, compenser le manque de chair de la pièce de Genet, on se doute qu'aujourd'hui, cloisonnés dans l'esthétique parkinsonienne, leurs petits-enfants ayant forcément oublié ce contexte ne puissent nourrir leur jeu de leur propre expérience, et habitent sans colère ce beau Barnum.

Chacun des personnages n'est dans cette version colorée, tellement stylisée qu'elle paraît quelque fois plus proche des clips de Mondino-Goude que du travail habituel de Robert Wilson, qu'un pantin décoratif, abstrait à l'image du "missionnaire" déguisé en clown blanc.

Le texte de Genet semble être aussi réduit à la portion congrue et l'on a du mal à suivre une histoire trop élaguée qu'il avait pourtant voulu simple et universel avec Village, l’assassin ou Vertu, la prostituée.

Reste au final une belle machinerie, foisonnante d'effets à laquelle on pourra quand même préférer le minimalisme de "The Old Woman", le précédent spectacle de Bob Wilson pour le Festival d'automne 2013, qui, même s'il abusait des répétitions, n'imposait pas un prologue aussi lent et inutile que celui qui amorce "Les Nègres".

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 17 janvier 2021 : Voir le bon côté des choses

Dans ce couvre-feu avancé à 18h il faut voir le bon côté des choses, vous aurez du temps pour lire, écouter des disques, voir des films et des capataions de spectacles et surtout pour nous rejoindre sur la TV de Froggy's Delight sur laquelle nous vous préparons une nouvelle Mare Aux Grenouilles et une nouvelle série de concerts en direct ! Suivez la chaine, c'est gratuit, pour ne rien manquer !

Du côté de la musique :

"The missing view" de Sol Hess en concert sur la TV de Froggy le 30 janvier
"Théo Charaf" de Théo Charaf
"Welfare jazz" de Viagra Boys
"Adonais" de Bruno Ducol
"Collector" de Chapi Chapo
"Regard 1882" de Duo Neria
"Mozart piano 4 hands" de Duo Pégase
"The fates EP" de Grandma's Ashes
"Folies berbères" de Karimouche
"Wasteland : What ails our people is clear" de Lice
"Another night in" le mix #9 de Listen In Bed
et toujours :
"Vivaldi, Le quattro stagioni" de Alexandra Conunova
"Contrastes" de Duo W
"Beethoven, si tu nous entends" de La Symphonie de Poche & Nicolas Simon
"Ras la trompe" de Lila Tamazit Trio
"La sélection de Julien Bousquet" émission #6 de Listen In Bed
"Fleurs" de Mélody Louledjian & Antoine Palloc
"Monks of nothingness" de Olivier Lasiney & Yantras
"In paradisum" de Schola Cantorum of the Cardinal Vaughan Memorial School

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Le Jeu des ombres" de Valère Novarina
"Nous l"Europe : le banquet des peuples" de Laurent Gaudé
"Les Justes" d'Albert Camus
"Icone" de Gérard Watkins
"Hamlet Kebab" de Rodrigo Garcia
"Comme il vous plaira" de Shakespeare
"Figaro divorce" de Odon von Orvath
"Ebauche d'un portrait" de Jean-Luc Lagarce
"Pichet Klunchun and myself" de Jérôme Bel et Pichet Klunchun

Expositions :

en virtuel :
"Joan Miro Bleu I, Bleu II, Bleu III" au Centre Pompidou
"Turner, peintures et aquarelles - Collections de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Delacroix" au Musée du Louvre
"Berthe Morisot" au Musée d'Orsay
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"Esprit es-tu là ? Les peintres et les voix de l'au-delà" au Musée Maillol
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon

Cinéma :

at home :
"L'Exercice de l'Etat" de Pierre Schoeller
"Caché" de Michael Haneke
"Métisse" de Mathieu Kassovitz
"Sauvage" de Nicolette Krebitz
"Arlington Road" de Mark Pellington
"Jimmy Rivière" de Teddy Lussi-Modeste
"Fin du monde" de Carolina Hellsgard
et un Spécial Georges Méliès
avec "Le mystère Méliès" documentaire de Eric Lange et 13 courts métrages

Lecture avec :

"Belladone" de Hervé Bougel
"Le chant du perroquet" de Charline Malaval
"Les grandes occasions" de Alexandra Matine
"Nos corps étrangers" de Carine Joaquim
et toujours :
"Inside story" de Martin Amis
"Là où nous dansions" de Judith Perrignon
"Le bonheur est au fond du couloir à gauche" de J.M. Erre
"Les douze morts de Napoléon" de David Chanteranne
"Tiger" de Eric Richer
"Un papillon, un scarabée, une rose" de Aimee Bender

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 17 janvier 2021 : Voir le bon côté des choses
- 10 janvier 2021 : En route pour l'aventure
- 3 janvier 2021 : Tous nos voeux de santé et d'année moins pire que l'autre
- 27 décembre 2020 : Pas de vaccin contre la culture !
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=