Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Gli eredi
La Loge  (Paris)  novembre 2014

Création du Collectif le Foyer.

Pasolini est mort en 1975, mais, avant même que l'on fête le quarantième anniversaire de son assassinat, Pier Paolo est partout.

Bientôt, au cinéma sous les traits de Willem Dafoe pour Abel Ferrara, il occupe l'esprit du Collectif Le Foyer dans sa création "Gli eredi".

Ici, PPP n'est pas représenté. Sa présence-absence remplit un cercueil et ce sont ses mots poétiques qui sont mis en avant, tout comme le récit, clinique, insoutenable, de sa forme finale de cadavre horriblement dégoûtant.

Au passage, ceux qui verront le film d'Abel Ferrara, ne comprendront pas pourquoi le si sulfureux réalisateur de "Bad Lieutenant" a rendu si "soft" le corps mutilé, écrabouillé, supplicié du dernier hérétique italien.

Avec "Gli eredi", la vérité est rétablie et l'on sait gré à ces jeunes gens qui n'étaient pas nés quand Pasolini expirait, de suggérer que l'Italie qui survit à sa mort n'est plus la véritable Italie. C'est dans un terrain vague près d'une plage d'Ostie et non pas dans les strass de la téléréalité berlusconienne qu'est morte l'Italie.

Alors, que faire ? S'empiffrer de spaghettis en se servant du cercueil comme de table  Chanter des ritournelles crétines à la guitare ? Enterrer le drapeau italien dans quelques centimètres de terreau ? Jouer au petit couple petit-bourgeois ?

Tout est dérisoire : Pier Paolo Pasolini est mort. Il ne reste que ses survivants. Les nouveaux venus ne sont que les descendants de ces survivants et les membres du Collectif Le Foyer, entre l'outrance et la performance, l'envie de poésie et la tentation du sketch, l'intellectualisme et la nunucherie, ont le cœur qui balance.

Théâtre de recherche, "Gli eredi" assume l'ère de la déconstruction et se moque de ses propres insuffisances. Il y aura évidemment des hauts et des bas dans cette proposition fragile qu'on ne peut pas accepter comme un bloc. Il y aura également une "petite musique", celle qu'on lit sur l'habituel écran vidéo. "Gli Eredi", c'est avant tout un ton.

Lorsque l'on quitte la salle devenue une chambre mortuaire souillée, reste en soi des éclats puissants d'un spectacle toujours "provisoire". Et c'est ainsi que Pasolini ne meurt jamais...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe
- 18 septembre 2022 : Nouvelle Vague
- 11 septembre 2022 : C'est reparti pour un tour
- 4 septembre 2022 : C'est la rentrée
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=