Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sandrine Kiberlain
Manquait plus qu'ca  (Virgin)  mars 2005

Manquait plus qu'ca : le titre est provocateur comme pour remettre dès le début les mauvaises langues à leur place. Ces mauvaises langues qui se demanderont ce que vient faire une actrice de plus dans le joli monde de la chanson sans savoir qu'elle y était pourtant déjà depuis longtemps.

Alors Manquait plus qu'ca, certes, mais à vrai dire c'est plutôt réjouissant.

Car même si pour le grand public elle n'est qu'une des plus grandes actrices de sa génération, Sandrine Kiberlain n'est pas une inconnue dans la chanson française : après avoir participé et chanté (plutôt bien) dans plusieurs spectacles des Enfoirés, elle a tout de même écrit l'excellente "Au bord des routes" pour Johnny. Rien de moins.

C'était donc assez naturel de la voir débarquer avec son propre album, épaulée par la famille Souchon et par le surprenant Camille Bazbaz pour mettre de la musique autour de sa voix et ses textes.

Dès la première chanson, "La Godiche", on rentre dans l'univers acidulé de Sandrine Kiberlain et ses textes à la fois tendres et ironiques. La voix est simple, douce et ne cherche à rivaliser ni avec les divas modernes ni avec les nouvelles stars de la chanson française. C'est une fille qui chante, qui raconte de petites histoires, parle beaucoup d'elle ("M'envoyer des fleurs"), et pousse même dans un registre plus grave avec "Vos condoléances" ou "Le chagrin d'une fille".

Sandrine parle de ce qu'elle aime, enchaîne sur une chanson éponyme aux accents orientaux et aux paroles bien trouvées ("Elle fait sa Carla / Elle fait sa Vanessa / Manquait plus qu'ca...") et termine avec une reprise des Beatles dans un charmant anglais qui n'est pas sans rappeler sa première prestation sur "She" de Marianne Faithfull dans le film "En avoir ou pas".

Pour un coup d'essai c'est donc une belle réussite. S'il peut faire très "variété française" à la première écoute ("Y'a du monde" par exemple), l'album reste dans la tête et donne une agréable envie de le refaire tourner sur la platine.

Désormais, pour la plus séduisante de nos actrices-chanteuses, manque plus que la scène ! C'est certainement un nouveau défi qu'elle ne manquera pas de relever.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Coupés net et bien carré de Sandrine Kiberlain


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=