Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce FestivalChansons et Mots d'Amou (édition 2015)
Marie-Christine Barrault - Simon Dalmais - Camille - Legato - Gael Faye - Chloé Lacan Arènes d'Amou (40)  du 7 au 9 août 2015

A l'heure où de nombreux festivals mettent la clé sous la porte, un petit village a décidé de résister. Ce village ne se situe pas en Armorique, mais dans le sud des Landes, entre Pau et Mont-de-Marsan. Il s'agit d'Amou et de son festival "Chansons et Mots d'Amou" dont le programme trouve son équilibre entre les belles lettres et la musique.
Cette année, pour sa quatrième édition, le festival explorait tous les continents, d'une part à travers les artistes invités, et d'autre part autour de lectures sur le voyage et l'aventure. Pour rester dans cette thématique, c'est une québécoise, Geneviève Morissette, qui est allée couvrir le festival pour Froggy's Delight.

 

Amou tire son nom de la langue d'oc, un voyageur qui avait dit que c'était "un amour de village". Il y a quelque chose de particulièrement chaleureux là-bas. Les 1500 habitants et les visiteurs sont friands de découvertes. Sur la place du village, il y a des "stands" où tout le monde mange ensemble. Ça permet que les artistes, les organisateurs et la population se rencontrent et échangent à propos des spectacles. En plus, il y a des cafés musicaux le matin sur la place principale sous les grands marronniers. On a très vite l'impression de se retrouver en famille. Par son ambiance, sa convivialité et sa créativité, "Chansons et Mots d'Amou" m'a fait penser au "Festival en chansons" de Petite-Vallée, au Québec.

Pour les lectures, c'était Marie-Christine Barrault, marraine du festival qui ouvrait "Chansons et Mots d'Amou" avec des textes de Le Clézio et de Blaise Cendrars. Ça a été une belle introduction. Marie-Christine Barrault est une grande actrice, bien connue aussi au Québec puisqu'elle a joué dans "Jésus de Montréal" de Denys Arcand. Je ne la connaissais que comme actrice de cinéma, mais elle a une belle présence sur scène, elle attire la lumière et évolue avec une grande élégance. Son élocution est parfaite. Le public est très attentif. Pour ma part, je m'étonne que cette lecture ai lieu en plein air.

Les deux jours suivants, c'est Stanislas de la Tousche qui a lu des textes de Stevenson et Kerouac, deux auteurs dont l’œuvre m'est plus familière. Il a aussi lu des impressions de voyage d'Alexandre Dumas. Stanislas de la Tousche, c'est un acteur qui a un physique. Il faut le voir sur scène, il emportait vraiment les spectateurs. Il ne se contente pas de lire des récits de voyage, il réussit à emmener le public en voyage. Accompagné d'une "guitare cowboy", sa lecture est sentie et le ton authentique. Il me fait penser à Richard Desjardins dans sa manière de raconter les histoires. Les deux spectacles ont eu lieu en salle, à cause de la pluie. La salle débordait de monde. Ça a été de très beaux moments.

En ce qui concerne la partie musicale du festival, tous les concerts ont eu lieu en plein air dans les arènes de la ville. Même s'il a plu "à sciau" durant la journée de samedi, le temps s'était calmé en soirée.
Arbon est un artiste originaire de la région d'Amou. Il était visiblement content de se produire dans le cadre du festival, même si son concert a été déplacé du samedi à 18h au dimanche midi en raison de la pluie. Les musiciens étaient tous très bons, en particulier le batteur dont les influences donnaient une coloration musique du monde à l'ensemble. Arbon est un chanteur à textes dont les histoires, dans lesquelles pointent une partie certainement autobiographique, dépassent largement le format habituel des chansons pop. Sa vulnérabilité et son enthousiasme presque enfantin ont séduit le public.

Alexandra Hernandez et Jonathan Mathis viennent de Saint-Pierre-et-Miquelon. Leurs deux voix se marient très bien sur des mélodies interprétées à la contrebasse et au ukulele. Ils empruntent au jazz, à la musique expérimentale et à la chanson. Malgré une musique plus cérébrale que viscérale, Alexandra nous emmène vraiment découvrir son île, ce petit morceau de France à l'embouchure du Saint-Laurent, tout près de "che nous".

Gaël Faye, prix Charles Cros des lycéens en 2013, s'est produit en trio avec les deux chanteurs guitaristes Jearian et Samuel Kamanzi. Il slamme en français et dans des langues d'Afrique, comme le swahili et le lingala. Sa musique va chercher autant dans le jazz funky que la rumba congolaise. On trouve aussi une pointe de soul américaine dans la voix de Jearian. Les textes de Gaël Faye parlent de l'exil et de la fraternité. Sa musique est une belle mise en pratique du message qu'il porte dans ses chansons. C'est un conteur plein de poésie et de finesse. Son projet, sous le nom de Legato, doit vraiment être vu sur scène, car les trois musiciens chanteurs communiquent généreusement avec leur public.

Camille et son frère Simon Dalmais donnaient un spectacle en adaptant des textes de leur père, le poète H. Bassam. Accompagnés d'un orchestre, leurs influences s'éloignaient vraiment de ce à quoi Camille ou Simon nous avait habitué, pour se tourner vers les Etats-Unis. Tout le long du concert, je pensais qu'un bon vieux Creedence Clearwater Revival ferait du bien. Essentiellement chanté en anglais par le frère et la sœur, ce projet permet de découvrir l’œuvre de leur père.Très assumée, très libre, Camille est une virtuose, ce qui n'a pas empêché l'émotion. Lors du rappel, elle est même revenue avec son enfant dans les bras pour interpréter le dernier morceau. Le public a quand même regretté que Camille ne chante aucun de ses propres tubes.

Mon coup de cœur est allé à Chloé Lacan, que j'avais déjà rencontrée à Granby. Elle a "tout déchiré", comme vous dites icite. Elle est folle, se permet tout sur scène. Elle joue de l'accordéon, mais n'hésite pas à se mettre à la batterie. Ses musiciens peuvent interpréter un numéro de claquettes, ou, elle, se mettre à pousser des cris stridents. Quand on écoute du Chloé Lacan, on ne peut pas la cantonner à un style, elle fait du Chloé Lacan. Elle parvient à mélanger les genres dans une recette dont elle seule a le secret. Très à l'aise sur scène, ses interventions sont théâtrales et drôles. Le public en redemande. En rappel, elle est descendue dans les arènes au milieu des spectateurs et a chanté en accompagnant le public jusqu'à la sortie des arènes. "Dé-ménage à trois" est un spectacle qui rend heureux, qui "fout la patate", donne envie de croire que tout est possible, et de crier "AMMMOOOUUU !!!".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Before and after de Simon Dalmais
Simon Dalmais en concert au Festival Chansons & Mots d'amou #4 (édition 2015)
Simon Dalmais en concert au Festival Chansons et Mots d'Amou #6 (édition 2017)
La chronique de l'album Love Musik de Camille Bazbaz
La chronique de l'album Mille bouches de Camille Hardouin
La chronique de l'album Après le Soir de Camille Bénâtre
La chronique de l'album Après le soir de Camille Bénâtre
Camille en concert au Festival Art Rock 2005 (Dimanche)
Camille en concert au Festival Solidays 2005 (dimanche)
Camille en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (samedi)
Camille en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Camille en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
Camille en concert au Festival Fiesta des Suds
Camille en concert au Café de la Danse (dimanche 18 décembre 2011)
Camille en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Dimanche
Camille en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition
Camille en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition - Samedi
Camille en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012)
Camille en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012) - Samedi 15 septembre
Camille en concert à Dame de Canton (jeudi 19 février 2015)
Camille en concert à Théâtre de la Verdière (dimanche 17 juillet 2016)
Camille en concert au Festival Les Francofolies de La Rochelle #32 (édition 2016)
Camille en concert à L'étrange petit sirène (mercredi 9 novembre 2016)
Camille en concert au Festival Détours de chant #16 (édition 2017)
Camille en concert au Festival Nancy Jazz Pulsations #44 (édition 2017)
Chloé Lacan en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - samedi 15 septembre
Chloé Lacan en concert à La Pépinière Théâtre (octobre 2012)


En savoir plus :
Le site officiel du Festival Chanson d'Amou

Crédits photos : Mickael Choisi (merci beaucoup !)
Merci à Geneviève Morissette pour le récit


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 14 juin 2020 : Et si on achetait des disques ?

Samedi 20 juin, c'est un Disquaire Day un peu particulier qui sera réparti sur 3 autres dates. L'occasion de soutenir plus que jamais vos disquaires. Pour l'occasion vous pouvez même précommander les disques pour éviter la cohue dans les magasins. En attendant voici le sommaire de la semaine, et en bonus le replay de notre 2eme Mare Aux Grenouilles sur Twitch.

Du côté de la musique :

"Après le soir" de Camille Bénâtre
"Le love & le seum" de Charles-Baptiste
"New age norms 1" de Cold War Kids
Interview de Datcha Mandala autour de leur album "Hara"
"Mutations Les chimères de Clément Janequin" de Ensemble Thélème & Quatuor XASAX
"Le sismographe / Noyé" de Gontard!
"La battue" de Les Marquises
"Two Lovers" 17eme mix de Listen in Bed
"C'est la vie" de Olivier Perrot
"Knot" de The Nits
"To save what is left" de Roseland
"Parisienne" de Sarah Lancman
et toujours :
"Domesticated" de Sébastien Tellier
"Polychrome sounds from the underground" de Song Song
"Hara" de Datcha Mandala
"Oxurya" de Fontiac
"Plus rien" mix #16 de notre émission Listen In Bed
"Raviolo" de Mc Baise
"Acapas" de Olivier Savaresse
"Herencia" de Quinteto Respiro
"Les 1001 nuits du jazz" de Raphael Imbert, Johan Farjot & guest
"Chant de force" de YN

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :
des créations :
"Salle d'attente" Lars Noren
"Meaulnes (et nous l?avons été si peu )" de Nicolas Laurent

"Breaking the news"de Alexandra Badea
"Le Dépeupleur" de Michel Didym
"Dj set (sur) écoute" de Mathieu Bauer
des comédies contemporaines :
"Un amour de jeunesse" de Ivan Calbérac
"Deux hommes tout nus" de Sébastien Thiéry
du Shakespeare revisité :
"Henri VI" par Thomas Jolly
"Comme il vous plaira" par Christophe Rauck
les vaudevilles de Georges feydeau vu par Zabou Breitman :
"La dame de chez Maxim"
"Le Sytème Ribadier Feydeau"
du côté des humoristes :
"Max Bird - L'encyclo-spectacle"
"Chevallier & Laspalès - Bien dégagé autour des oreilles s'il vous plaît"
et Au Théâtre ce soir :
"La Coquine" de André Roussin

"Tout baigne " de Pascal Elbé
"Beaufils et Fils"de Raoul Praxy

Expositions :

voir des expositions en "real life" avec la réouverture progressive des musées :
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly

Cinéma at home avec :

du drame :
"Paranoid Park" de Gus Van Sant
"Le Festin de Babette" de Gabriel Axel
de la romance : "Aime-moi comme je suis" de Stephan Meyer
du conte fantastique : "La fantastique histoire de Blanche-Neige" de Rachel Goldenberg
des comédies avec :
"Signé Furax" de Marc Simenon
"Le Débutant" de Daniel Jeanneau
au Ciné-Club des films des années 30 :
"Les Rois du sport" de Pierre Colombier
"Forfaiture" de Marcel Lherbier
"Les chasses du Comte Zaroff" de Ernest B. Schoedsack
et un court-métrage expérimental "Les extraordinaires mésaventures de la jeune fille de pierre" de Gabriel Abrantès
une rareté : "Une homme qui dort" de Bernard Queysanne et Georges Perec
et la version ciném d'un documentaire incontournable "Human" de Yann Arthus-Bertrand

Lecture avec :

"Et les vivants autour" de Barbara Abel
"L'iguane de Mona" de Michael Uras
"Mothercloud" de Rob Hart
"Trahison" de Lilja Sigurdardottir
et toujours :
"De Wagner à Hitler" de Fanny Chassain-Pichon
Entrevue avec Fanny Chassain-Pichon
"L'enfer commence avec elle" de John O'Hara
et toujours :
"BeatleStones" de Yves Demas & Charles Gancel
"L'obscur" de Phlippe Testa
"La géographie, reine des batailles" de Philippe Boulanger
"Trouver l'enfant / La fille aux papillons" de René Denfeld

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 2 août 2020 : Une petite pause s'impose
- La Mare Aux Grenouilles #08
- 26 juillet 2020 : Que le spectacle (re)commence
- 19 juillet 2020 : Un air de vacances
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=