Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Enorme !
Théâtre de Paris  (Paris)  septembre 2015

Comédie de Neil Labute, mise en scène de Marie Pascale Osterrieth, avec Charlotte Gaccio, Julie De Bona, Bertrand Usclat et Thomas Lempire.

Cinéaste et dramaturge américain, Neil LaBute construit une œuvre abondante qui n'a rien à envier à celle de Woody Allen.

Avec "Fat Pig", pièce datant de 2005, il explore comme dans son film "En compagnie des hommes" le milieu conformiste des jeunes cadres dynamiques où tout est normé, où tous doivent se ressembler. Alors, quand l'un d'entre eux tombe amoureux d'une jeune femme aux formes opulentes, il est rattrapé par la pression moralisante du groupe.

En transformant "Fat Pig" en "Enorme !", Marie Pascale Osterrieth et Charlotte Gaccio ont gardé toute la force du texte original, avec peut-être un peu moins de méchanceté et un peu plus d'émotion. Elles ont su parfaitement transformer cette pièce américaine en une jolie comédie française.

Sans temps mort, toujours drôle avec une belle capacité d'auto-dérision de Charlotte Gaccio, "Enorme !" ne met pas longtemps à conquérir son public. Dès la première scène au fast-food entre Hélène la bibliothécaire toute en chair et Thomas le parfait jeune cadre qui enrobe ses a priori dans un humour de bien poli, le ton est donné.

On va s'amuser gentiment du poids de la demoiselle, mais on va vite déboucher sur autre chose de plus grave, de plus émouvant. Sans user de trop de grands mots, c'est un hymne à la tolérance qui fait rire que proposent Neil LaBute et ses adaptatrices.

En saynètes rapides, est posé un regard inspiré sur le fameux "regard des autres" et tout ce qu'il contient de détestable. "Énorme !" apprend à le contourner et veut croire que l'amour est plus fort que les apparences et les kilos superflus. Mais tout n'est ni simple ni gagné d'avance.

Thomas, qui a joué avec la belle et sexy Julie, au point de la rendre hystérique quand elle apprend qu'il la délaisse pour tout son contraire physique, appartient à une caste dont les sentiments évoluent fortement au gré des contingences. Il suffit d'étudier son ami Quentin, cynique à souhait, et qui cache lui aussi un lourd secret maternel...

Comme pour "Partie en Grèce", Marie Pascale Osterrieth a refusé les effets et les effusions pour sa mise en scène. Elle sait jouer du décor minimaliste de Pierre-François Limbosch dans lequel un bureau se transforme en quelques manipulations des acteurs en chambre à coucher. Elle peut avant tout compter sur une distribution formidable.

Chaque membre du quatuor joue parfaitement sa partition. Charlotte Gaccio ne s'épanche pas sur son sort tout en esquissant subtilement les fêlures. Bertrand Usclat est irrésistible dans cet amour trop large pour lui. Julie De Bona qui possède le tempérament décoiffant qui fait les stars du boulevard et Thomas Lempire fait vivre le rôle toujours délicat du faux bon copain.

Avec "Enorme !", tout est réuni pour un succès qui ne souffrira pas beaucoup de critiques.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 09 juin 2024 :Les nouveautés débarquent

Entre 2 tours de scrutin, il reste du temps pour découvrir notre sélection culturelle hebdomadaire. Cette semaine, c'est aussi le retour des sessions Froggy et ça fait plaisir !
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaînes YouTube et Twitch.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Baptiste Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agrémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
We Hate You Please Die, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols
et toujours :

"Nos courses folles" de Les Fouteurs de Joie
quelques clips avec Lux, Tramhaus, Coeur Joie, Mélys, Resto Basket
"Ravage club" de Ravage Club
"A life of suitcase" de The Rapports
"The giant rooster" de Trigger King
"Homecoming" c'est le 31ème épisode du Morceau Caché

Au théâtre :

les nouveautés :

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon

"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon
et toujours :
"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses

Cinéma avec :

"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine

"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=