Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Au-delà des montagnes
Jia Zhang-Ke  décembre 2015

Réalisé par Jia Zhang-Ke. Chine/France/Japon. Drame. 2h06 (Sortie le 26 décembre 2015). Avec Zhao Tao, Sylvia Chang, Dong Zijian, Zhang Yi, Jing Dong et Han Sanming.

C'est paradoxalement avec l'écho martial du tube des "Pet Shop Boys", "Go West", que l'on sort d' "Au-delà des montagnes" de Jia Zhang-Ke. Et pas seulement.

Car, on emporte avec soi la conviction que l'on vient de voir un film qui compte, un film qui est le meilleur de l'année et qu'évidemment les rois de l'effet sauce tomate, les tristounets "Coen Brothers" n'ont pas considéré comme la Palme d'Or 2015. Honte à eux de lui avoir préféré le rance "Dheepan" de Jacques Audiard et sa haine programmée.

Savent-ils, ces frères d'opérette que Jia Zhang-Ke est peut-être le plus grand cinéaste chinois, c'est-à-dire obligatoirement le plus grands cinéaste actuel ? En trois tableaux contant la Chine de 1999, celle d'aujourd'hui et celle de 2020, il le prouve allègrement en traçant le destin tourmenté d'un enfant chinois quittant sa mère et sa province lointaine pour suivre son père à Shanghaï puis en Australie.

On reste saisi par la manière à la fois simple et culottée que le réalisateur chinois a de montrer son pays en train de quitter le communisme pour vendre son âme à l'ultra-libéralisme et en prendre la tête dans un futur proche. Pas de parlotte, pas de théorie, il lui suffit seulement de raconter, face à la méga-histoire macroéconomique, l'éprouvante quête d'une mère pour retrouver son fils perdu, pourri dans l'illusion de l'argent-roi.

Au passage, comment les sybarites cannois n'ont-ils jamais compris que Zhao Tao, l'actrice-fétiche de Jia Zhang-Ke, méritait à chacune de ses prestations dans l'un de ses films le prix d'interprétation ?

Dans "Au-delà des montagnes", elle est au sommet de son art. Qu'elle danse ou qu'elle pleure, qu'elle soit en colère ou en méditation, elle irradie chaque plan par sa présence charismatique. Jouant un personnage qui s'est trompé d'histoire d'amour et d'homme de sa vie, elle sait aller au plus loin de sa souffrance absolue pour parvenir à retrouver une sérénité contingente.

Avec "Au-delà des montagnes" de Jia Zhang-ke, on n'a pas envie d'argumenter, mais d'essayer d'être au niveau du cinéaste qui n'a jamais besoin de démontrer pour prouver. Ce qu'il expose prend illico une dimension mythique et va au plus profond des sentiments humains.

Avec Jia Zhang-Ke, il faut, comme lui, se risquer dans l'affirmation sans chercher jamais à rien démontrer. Que l'enfant arraché à sa mère et à la Chine couche une fois devenu étudiant avec sa professeur chinoise bien plus âgée que lui tient forcément de l'évidence.

Construisant un récit aux relents de tragédie grecque, Jia Zhang-Ke sublime par la grande Histoire du monde ce qui ne pourrait être qu'un mélo. Il inscrit son cinéma dans une narration puissante et ambitieuse. Virtuose qui ne filme pas gratuitement, il est l'avenir du septième art. Tant pis pour les frères Coen et leurs supporteurs, tant mieux pour tous les autres.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2024-07-21 :
Aventurera - Alberto Gout
Karmapolice - Julien Paolini

• Edition du 2024-07-14 :
La récréation de juillet - Pablo Cotten et Joseph Rozé

• Edition du 2024-07-07 :
Saravah - Pierre Barouh
 

• Archives :
El Profesor - Maria Alché et Benjamin Naishtat
Six pieds sur terre - Karim Bensalah
Nouveau monde - Vincent Capello
La Gardav - Thomas et Dimitri Lemoine
Heroico - David Zonana
Roqya - Saïd Belktibia
L'esprit Coubertin - Jérémie Sein
Marilu - Sandrine Dumas
Que notre joie demeure - Cheyenne-Marie Carron
Le déserteur - Dani Rosenberg
L'île - Damien Manivel
Amal - Jawad Rhalib
Le Naméssime - Xavier Bélony Mussel
Yurt - Nehir Tuna
Le squelette de Madame Morales - Rogelio A. Gonzalez
Le Jeu De La Reine - Karim Aïnouz
Laissez-moi - Maxime Rappaz
L'innondation - Igor Miniaev
El Bola - Achero Manas
Blue Giant - Yuzuru Tachikawa
Alice - Jan Svankmajer
Universal Theory - Timm Kroger
Elaha - Milena Aboyan
L'Homme d'argile - Anaïs Tellenne
Means Girls, Lolita malgré moi - Samantha Jayne et Arturo Perez Jr
Sirocco et le royaume des courants d'air - Benoit Chieux
La Venus d'Argent - Helena Klotz
Ricardo et la peinture - Barbet Schroeder
A L'intérieur - Vasilis Katsoupis
Le Gang du Bois du Temple - Rabah Ameur-Zaimeche
- les derniers articles (2)
- les derniers cineclub (6)
- les derniers concerts (20)
- les derniers expos (1)
- les derniers films (1699)
- les derniers interviews (15)
- les derniers spectacles (4)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=