Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tangerine
Sean Baker  décembre 2015

Réalisé par Sean Baker. Etats-Unis. Comédie dramatique. 1h26 (Sortie le 30 décembre 2015). Avec Kitana Kiki Rodriguez, Mya Taylor, Karren Karagulian, Mickey O'Hagan, James Ransone, Arsen Grigoryan, Clu Gulager et Luiza Nersisyan.

Bien sûr, il faut d'emblée louer et évacuer le fait technique consistant, pour Sean Baker, à avoir réalisé son film avec un I-Phone 5S muni d'adaptateurs anamorphiques, lui permettant de filmer en grand angle et d'obtenir sans flous l'effet du scope.

Car, même s'il y a prouesse, elle ne doit pas cacher que l'on est avant toutes choses sur un film intrinsèquement hors norme, une fantaisie réjouissante et colorée comme 2015 et sa cohorte d'images sombres n'a pas eu beaucoup l'occasion d'en donner à voir.

"Tangerine" de Sean Baker n'est pas non plus uniquement un film LGBT offrant des beaux rôles à des transsexuels, peut-être d'ailleurs les plus beaux rôles jamais donnés à des transsexuels. Et quels transsexuels ! Personne n'oubliera Kitana Kiki Rodriguez en Sin Dee (Rella) à la langue bien pendue. Sin Dee qui n'est pas Sue, qui n'est pas perdue dans Manhattan, et qui est une bien belle Cendrillon à la recherche d'un maquereau charmant.

Si l'on veut commencer à définir "Tangerine", le mieux serait de dire qu'il s'agit du premier film indépendant new new-yorkais tourné à Los Angeles. On pourrait rajouter que c'est la rencontre improbable de Jim Jarmusch et de Quentin Tarantino, de "Stranger than Paradise" et de "Pulp Fiction".

Ici, comme là-bas, il y a des chauffeurs de taxi pas nets, et des communautés travailleuses qui découvrent pourquoi on a comparé Hollywood à Babylone la grande dépravée. Il y a aussi des chansons touchantes et des donuts à se partager dans la dèche. Ici aussi les Chinois sont les juges de paix et les cinéphiles les rois.

Dans le taxi arménien qui sent le vomi, on pourra ainsi reconnaître Clu Gulaguer, légende des soap western des années 1960-1970 et compagnon de Lee Marvin pour assassiner John Cassavetes dans "Les Tueurs" de Don Siegel. Sean Baker lui donne à lire un beau texte, qui n'aurait pas déplu au réalisateur de "Meurtre d'un bookmaker chinois" cité plus haut, et plus encore au Quentin de "Reservoir Dogs" qui, on le suppose fortement, a dû beaucoup aimé "Tangerine".

Si l'on essaie de remettre maintenant de l'ordre dans ce panégyrique d'un film divinement bordélique, "Tangerine" de Sean Baker est un vrai moment de plaisir qui rameute beaucoup d'éléments bien connus des films indépendants tout en installant les siens propres.

C'est ainsi que l'on suivra en parallèle les déambulations rectilignes, valise à roulette en mains et propos dus à un Michel Audiard yankee en bouche, d'une grande "fille" noire dans un L.A riche à la fois en ombre et en lumière, et les balades nocturnes d'un taxi, brave père de famille, s'adonnant à l'art de la fellation sur les instruments des dites "filles";

Tout ça pourrait, voire devrait, être glauque. Ce qui n'est absolument pas le cas. Avec un humour cru, qui n'aurait pas déplu à Reiser ou à Choron, Sean Baker sait viser la ligne jaune à ne pas dépasser.

Avec "Tangerine" de Sean Baker, on terminera l'année 2015 sur une note gaie, tout en espérant que son petit parfum de transgression saura longtemps imprégner 2016.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2022-10-02 :
Les Mystères de Barcelone - Lluis Danès

• Edition du 2022-09-25 :
L'Ombre de Goya - José Luis Lopez-Linares

• Edition du 2022-09-18 :
Coup de Théâtre - Tom George
 

• Archives :
107 mothers - Peter Kerekes   
Plan 75 - Chie Hayakawa
Rodéo - Lola Quivoron
My Name is Gulpilil - Molly Reynolds   
Costa Brava, Lebanon - Mounia Aki  
Des filles pour l'armée - Valerio Zurlini  
Occhiali neri - Dario Argento   
Peter von Kant - François Ozon   
The Sadness - Rob Jabbaz  
L'Esprit sacré - Chema García Ibarra
Todos os Mortos - Caetano Gotardo et Marco Dutra
Jungle rouge - Juan José Lozano et Zoltan Horvath   
Swing - Tony Gatlif    
All eyes off me - Hadas Ben Aroya  
Les Femmes des autres - Damiano Damiani   
Maître Contout - Mémoire de la Guyane - Xavier Gayan   
Années20 - Elisabeth Vogler   
Et je l'aime à la fureur - André Bonzel   
Un vrai crime d'amour - Luigi Comencini   
Employé-Patron - Manuel Nieto Zas   
The Batman - Matt Reeves
Azuro - Matthieu Rozé  
La vie de famille - Jacques doillon
Deux sous d'espoir - Renato Castellani  
Crush - Luis Prieto   
Tropique de la violence - Manuel Schapira    
L'Empire du silence - Thierry Michel   
Ma nuit - Antoinette Boulat   
Rien à foutre - Emmanuel Marre et Julie Lecoustre    
Ali & Ava - Clio Barnard   
- les derniers articles (2)
- les derniers cineclub (6)
- les derniers concerts (19)
- les derniers expos (1)
- les derniers films (1637)
- les derniers interviews (15)
- les derniers spectacles (3)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=