Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tangerine
Sean Baker  décembre 2015

Réalisé par Sean Baker. Etats-Unis. Comédie dramatique. 1h26 (Sortie le 30 décembre 2015). Avec Kitana Kiki Rodriguez, Mya Taylor, Karren Karagulian, Mickey O'Hagan, James Ransone, Arsen Grigoryan, Clu Gulager et Luiza Nersisyan.

Bien sûr, il faut d'emblée louer et évacuer le fait technique consistant, pour Sean Baker, à avoir réalisé son film avec un I-Phone 5S muni d'adaptateurs anamorphiques, lui permettant de filmer en grand angle et d'obtenir sans flous l'effet du scope.

Car, même s'il y a prouesse, elle ne doit pas cacher que l'on est avant toutes choses sur un film intrinsèquement hors norme, une fantaisie réjouissante et colorée comme 2015 et sa cohorte d'images sombres n'a pas eu beaucoup l'occasion d'en donner à voir.

"Tangerine" de Sean Baker n'est pas non plus uniquement un film LGBT offrant des beaux rôles à des transsexuels, peut-être d'ailleurs les plus beaux rôles jamais donnés à des transsexuels. Et quels transsexuels ! Personne n'oubliera Kitana Kiki Rodriguez en Sin Dee (Rella) à la langue bien pendue. Sin Dee qui n'est pas Sue, qui n'est pas perdue dans Manhattan, et qui est une bien belle Cendrillon à la recherche d'un maquereau charmant.

Si l'on veut commencer à définir "Tangerine", le mieux serait de dire qu'il s'agit du premier film indépendant new new-yorkais tourné à Los Angeles. On pourrait rajouter que c'est la rencontre improbable de Jim Jarmusch et de Quentin Tarantino, de "Stranger than Paradise" et de "Pulp Fiction".

Ici, comme là-bas, il y a des chauffeurs de taxi pas nets, et des communautés travailleuses qui découvrent pourquoi on a comparé Hollywood à Babylone la grande dépravée. Il y a aussi des chansons touchantes et des donuts à se partager dans la dèche. Ici aussi les Chinois sont les juges de paix et les cinéphiles les rois.

Dans le taxi arménien qui sent le vomi, on pourra ainsi reconnaître Clu Gulaguer, légende des soap western des années 1960-1970 et compagnon de Lee Marvin pour assassiner John Cassavetes dans "Les Tueurs" de Don Siegel. Sean Baker lui donne à lire un beau texte, qui n'aurait pas déplu au réalisateur de "Meurtre d'un bookmaker chinois" cité plus haut, et plus encore au Quentin de "Reservoir Dogs" qui, on le suppose fortement, a dû beaucoup aimé "Tangerine".

Si l'on essaie de remettre maintenant de l'ordre dans ce panégyrique d'un film divinement bordélique, "Tangerine" de Sean Baker est un vrai moment de plaisir qui rameute beaucoup d'éléments bien connus des films indépendants tout en installant les siens propres.

C'est ainsi que l'on suivra en parallèle les déambulations rectilignes, valise à roulette en mains et propos dus à un Michel Audiard yankee en bouche, d'une grande "fille" noire dans un L.A riche à la fois en ombre et en lumière, et les balades nocturnes d'un taxi, brave père de famille, s'adonnant à l'art de la fellation sur les instruments des dites "filles";

Tout ça pourrait, voire devrait, être glauque. Ce qui n'est absolument pas le cas. Avec un humour cru, qui n'aurait pas déplu à Reiser ou à Choron, Sean Baker sait viser la ligne jaune à ne pas dépasser.

Avec "Tangerine" de Sean Baker, on terminera l'année 2015 sur une note gaie, tout en espérant que son petit parfum de transgression saura longtemps imprégner 2016.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe
- 18 septembre 2022 : Nouvelle Vague
- 11 septembre 2022 : C'est reparti pour un tour
- 4 septembre 2022 : C'est la rentrée
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=