Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les époux
Théâtre 71  (Malakoff)  février 2016

Biopic écrit par David Lescot, mis en scène par Anne-Laure Liégeois et interprété par Agnès Pontier et Olivier Dutilloy.

David Lescot a donné un titre anodin quasi assoussien à une partition qui ne l'est guère, "Les époux" retraçant l'irrésistible ascension d'un couple au patronyme de bien sinistre mémoire dans l'Histoire de leur pays comme dans celle des dictatures.

Unis pour le meilleur, pour eux, et pour le pire, pour les autres, Nicolae Ceausescu, le "Conducator" du Pêuple autoproclamé "génie des Carpates", et Elena Ceausescu, la mère de la Nation, que rien ne prédisposait à s'élever en une génération de la miséreuse paysannerie roumaine au sommet de l'Etat, font la paire.

Lui, abruti bègue et inculte, elle bête, méchante et sans scrupule, guère plus intelligente mais possédant la malice et la rouerie des sots, deux "bidochons" à "l'air con et la vue basse" dont personne ne se méfie intègrent le milieu du militantisme ouvrier, mouvement communiste pour lui, syndicat ouvrier pour elle, un des meilleurs moyens de promotion des médiocres, des incapables, des cossards et des incompétents qui profiteront de toute faille du système et de la moindre opportunité résultant de la guerre des chefs.

Pour les Ceauscescu, l'accession au secrétariat du parti communiste, première marche d'un pouvoir absolu habilement négocié, ouvre les vannes du culte de la personnalité, de la mégalomanie et de la folie meurtrière.

Le plus terrifiant tient à l'absence de garde-fou, entendu de manière polysémique, face à la une conjuration des imbéciles et à la complaisance des nations occidentales qui cautionnent cette dictature à deux têtes s'avère particulièrement efficiente en raison d'une répartition des rôles, l'exercice du pouvoir pour lui, la propagande pour elle, qui satisfait chacun des egos.

Ni essai-théâtral ni docu-fiction tout en s'appuyant sur le factuel exhaustif, la partition intelligente et efficace de David Lescot, qui va à l'essentiel avec des dialogues peaufinés sans une réplique superfetatoire, retrace ce délire à deux par la voie du grotesque et de la satire, tout en se gardant de tout psychologisme, ce qui permet de rire de l'insoutenable et, indique-t-il, de dégonfler les baudruches.

A l'origine du projet d'écriture après son très réussi "Macbeth" dans lequel sévit un autre couple infernal, Anne-Laure Liégeois lui emboîte le pas en navigant entre le burlesque pointant le ridicule des protagonistes réels qui sont leur propre caricature et la farce noire.

Dans une boite blanche vide, brièvement animées d'images d'archives, se déroule la "belle histoire" de deux personnages dépourvus de personnalité comme de charisme. Ils se rencontrent en costume traditionnel, tels de naïves poupées folkloriques, puis se marièrent, eurent des enfants et vécurent heureux au prix de la destruction d'un pays et de l'asservissement d'un peuple.

Réalisant une prodigieuse composition de clowns féroces, Agnès Pontier et Olivier Dutilloy sont tout simplement époustouflants.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=