Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dans la solitude des champs de coton
Théâtre des Bouffes du Nord  (Paris)  février 2016

Comédie dramatique de Bernard-Marie Koltès, mise en scène par Roland Auzet, avec Anne Alvaro et Audrey Bonnet.

En quelques répliques, ou plus exactement quelques monologues, la cause est entendue : "Dans la solitude des champs de coton" est l'une des œuvres les plus fortes de Bernard-Marie Koltès, celle où fonctionne le mieux son "lyrisme trivial", celle où il se hisse hors de l'anecdote pour atteindre un niveau supérieur, celui d'un vrai tragique contemporain.

Organisée autour du thème du "deal", de l'échange, sans que sa nature soit clairement définie, "Dans la solitude des champs de coton" est aussi un duel à fleuret non moucheté entre le vendeur et l'acheteur.

Dans la version proposée par Roland Auzet, au lieu de concerner deux hommes, voire un homme blanc et un homme noir, le "deal" oppose deux femmes. Cette nouveauté ne gêne en rien le déroulé de la pièce, n'induit aucun contresens. Surtout qu'avec sa voix grave de fumeuse, son pantalon et son blouson, Anne Alvaro compose une "dealeuse" bien masculine face à une Audrey Bonnet, elle aussi, très "mec".

La pièce fonctionne donc à merveille, épurée de tout décor, délestée de toute violence excessive. On est loin de certaines versions "destroy" où les chiens évoqués dans le texte apparaissaient sous la forme de molosses menaçants.

Mais pour briser le beau classicisme de son travail, Roland Auzet a cru utile d'équiper acteurs et spectateurs de "casques audio". On oserait presque écrire de "casques odieux" tant ils constituent une épreuve pour l'amateur de beaux textes dits par de belles voix.

Certes, au début de la représentation, les spectateurs étant massés dans la pénombre au centre de la scène, pendant que les actrices se rencontrent au balcon, le casque pouvait se justifier. Mais, une fois le rendez-vous acté, les deux protagonistes se retrouvent au cœur de la scène et les spectateurs ont repris leurs places normales.

Dès lors, sauf à deux ou trois courts moments, Anne Alvaro et Audrey Bonnet occupent l'espace central de la scène des Bouffes du Nord. Hélas, malgré cela, la quasi-unanimité du public garde sur sa tête ses écouteurs. Quelle hérésie !

On pense au spectateur qui voit un chef-d'oeuvre du cinéma noir et blanc en version colorisée. Ici, il écoute - avec une "musak" de fond composée par Roland Auzet lui-même - des voix FM, modulées par l'appareil... alors que s'il enlève son casque, il entendrait parfaitement les deux actrices.

Quand on pense à l'acoustique des Bouffes du Nord, qui a valorisé des centaines de voix magnifiques, on est triste pour ceux qui préfèrent avoir les oreilles compressées que libres d'entendre les belles voix de ces deux comédiennes d'exception.

Car Anne Alvaro et Audrey Bonnet permettent d'oublier cette irritante - et sans doute très coûteuse - afféterie sonore qui n'apporte absolument rien, sauf peut-être quelques désagréments hygiéniques si les casques ne sont pas régulièrement nettoyés.

Elles portent haut le verbe de Koltès, dans une pièce qui est désormais un classique, résistant au temps et à toutes les lubies des metteurs en scène.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 25 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?

De la musque, du théâtre, de la littérature, de la bonne humeur et du replay au programme cette semaine sur Froggy's Delight que ce soit ici, sur Twitch ou sur Youtube. Comme disent les jeunes, suivez-nous et mettez des pouces bleus ! .

Du côté de la musique:

"Session de rattrapage 3", nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
quoi de neuf du côté de Caesaria, Archi Deep, Chester Remington, Dirty Fonzy
"She Reaches Out to She" de Chelsea Wolfe
"Victoire de la musique" de Cotonete
"Back to the wall" de Grand March
"Please, wait" de Maxwell Farrington & Le SuperHomard
"La reine du secourisme" de Nicolas Jules
"On the spot" de Philippe Soirat
"#puzzled" de Pierre-François Blanchard
"Goodbye black dog" de PURRS
"Print, Secrets for you" de Sylvain Cathala
"Witchorious" de Witchorious
et toujours :
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest

Au théâtre

les nouveautés :

"A qui elle s'abandonne" au Théâtre La Flèche
"Les quatres soeurs March" au Théâtre du Ranelagh
"Mémoire(s)" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"N'importe où hors du monde" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Quand je serai un homme" au Théâtre Essaïon
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" à La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec :

 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 25 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?
- 18 février 2024 : Au soleil ou sous la pluie
- 11 février 2024 : A la saint valentin, offre toi un truc bien
- 4 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=