Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Gelsomina
Studio Hébertot  (Paris)  mai 2016

Monologue dramatique écrit par Pierrette Dupoyet d'après un film de Federico Fellini et interprété par Nina Karacosta dans une mise en scène de Driss Touati.

Dans le film "La Strada" de Federico Fellini, c'était Giuletta Massina qui interprétait le rôle de Gelsomina, femme-enfant-clown qui accompagnait l'Hercule de foire, Zampano, interprété par Anthony Quinn.

"Gelsomina" est adaptée par Pierrette Dupoyer de l'histoire inventée par Federico Fellini, Tullio Pinelli et Ennion Flaiano, mais du point de vue de la jeune clown.

Brutalement arrachée à sa fratrie au bord de la mer, elle se retrouve à errer sur les routes d'Italie, à l'arrière de la moto du bateleur, allant de places de villages en fêtes privées, ignorant les lieux où elle s'arrête.

Sur la route, elle apprendra d'abord la solitude, l'impossibilité de l'échange et aussi l'indicible. Bien que plongée dans un contexte social et réaliste, Gelsomina se rapproche de Vladimir et Estragon, tant par son aspect que par son isolement.

Seule devant un décor de route déserte peint, Nina Karacosta ne porte pas le costume de clown. Elle ne ressemble pas non plus physiquement à Giuletta Massina, avec ses cheveux courts en baguettes de tambour. Nina Karocosta erre sur la scène, va vers le vélo et sa remorque, s'assied, saisit la trompette pour interpréter quelques notes... fausses.

Il en faut, du talent, pour que le public soit suspendu aux lèvres de l'actrice. Pourtant les mots sont simples et l'émotion retenue.

La mise en scène de Driss Touati joue sur la sobriété. La vie de Gelsomina, une fois passée la découverte, se révèle bien répétitive. Le numéro de Zampano toujours le même, les mots de présentations rituels, les pièces lancées par le public à l'issue du numéro.

La vie de cette petite bonne femme est bien morne. Le véritable tour de force, c'est non pas Zampano qui le réalise sur la scène du Studio Hébertot, mais bel et bien Nina Karacosta qui, par son jeu subtil mêlant émotion et tendresse, offre une magnifique performance d'actrice.

 

Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=