Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Princess
Arto Halonen  août 2016

Réalisé par Arto Halonen. Finlande. Drame. 1h44 (Sortie le 24 août 2016). Avec Katja Kukkola, Krista Kosonen, Samuli Edelmann, Peter Franzen et Pirkka-Pekka Petelius.

Le scénario de "Princess" d'Arto Halonen est inspiré d'une "histoire vraie". Anna Lappalainen, qui fut danseuse et masseuse après une enfance chaotique, souffre de troubles psychiatriques.

C'est tout naturellement donc que la jeune femme se retrouve à Kellokosi dans un hôpital psychiatrique.

Après avoir longtemps refusé de parler, elle se "réveille" un jour en affirmant qu'elle appartient à la famille d'Angleterre. Dès lors, pendant sa longue vie hors la vie, elle sera "princesse" et se conduira comme telle, empruntant des tenues qui n'auraient pas déparé la reine-mère et sa fille Elisabeth. En quelques années, c'est tout l'hôpital et le village de Kellokosi qui rentre dans son jeu.

On pourrait ainsi croire que "Princess" d'Arto Halonen, énorme succès public en Finlande, est une comédie reconstituant avec de gros moyens cette singulière histoire.

Mais, à l'image de "Vol au-dessus d'un nid de coucou", si l'on s'amusera de la monomanie d'Anna, on sera aussi confronté à la réalité psychiatrique d'après guerre. Une réalité horrible, d'une dureté inimaginable qui procède d'une apparente bonne intention médicale : celle de vouloir guérir la "folie" d'Anna et de ses compagnons d'infortune.

"Princess" est une espèce de parcours du combattant psychiatrique, une description par le détail d'une cinquantaine d'années où les méthodes se suivent et n'aboutissent qu'à des changements de "cruauté" plus qu'à des guérisons.

Quand Anna pénètre à Kellosoki, elle connaît la camisole pure et dure, attachée emmitouflée dans des draps à son lit. Puis viendra, pour elle, le temps des électro-chocs et celui de la lobotomie et puis, celui, apparemment plus doux, de la "camisole chimique" et de l'abrutissement par les médicaments.

Ce qui paraît insensé, c'est que toutes ses recherches tâtonnantes menées par un médecin-chef au nom de la modernité, et qui aboutissent à détruire définitivement beaucoup de patients autour d'Anna, et sans doute Anna elle-même, se cachent derrière ce qui semble la solution : la laisser vivre dans sa "folie douce".

On a alors l'impression que sa vie de "princesse" est un refuge illusoire surtout là pour oublier ce qu'elle subit ou va subir.

La réussite de "Princess" d'Arno Halonen tient principalement dans les personnages décrits et dans l'interprétation qu'en tirent les acteurs, Katja Kuttner en tête. Jamais caricaturale, l'actrice incarne une folie intrigante qu'on pourrait penser feinte comme le médecin-chef Grotenfelt penche à le croire.

Elle, comme les autres acteurs jouant des patients, n'a pas besoin de grimacer pour jouer la folie. Si l'on veut découvrir, ce qui est spécifique au jeu scandinave, et que les acteurs "occidentaux" ne parviennent pas à atteindre quand ils jouent Strindberg ou Ibsen, cette plongée dans des esprits souffrants en fournira l'occasion.

De facture très classique, pouvant même se ranger dans le genre "biopic", "Princess" d'Arno Halonen n'en est pas moins une œuvre passionnante et pleine de leçons de vie.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
 

• Archives :
Yalda, la nuit du pardon - Massoud Bakhshi   
L'Ordre moral - Mario Barroso
Ailleurs - Gints Zilbalodis
Adolescentes - Sébastien Lifshitz
Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait - Emmanuel Mouret
Rocks - Sarah Gravon
Le Jardin des Finzi Contini - Vittorio de Sica
Guendalina - Alberto Lattuada
Quelle joie de vivre - René Clément
Dawson City : le temps suspendu - Bill Morrison
Le Défi du champion - Leonardo D'Agostini
Voir le jour - Marion Laine
Epicentro - Hubert Sauper
Mano de Obra - David Zonana
Effacer l'historique - Benoît Delépine et Gustave Kervern
Une Barque sur l'océan - Arnold de Parscau
Madame - Stéphane Riethauser
Ema - Pablo Larrain
Né à Jérusalem (et toujours vivant) - Yossi Atia et David Ofek
L'Envolée - Eva Riley
Nanar Story ... and the winner is... -  
Focus Cinéma -
Les Films - Mars
Un fils - Mehdi M. Barsaoui
Les Lèvres rouges - Harry Kümel
Le Mystère Von Bulow - Barbet Shroeder
L'Etat sauvage - David Perrault
Le Cas Richard Jewell - Clint Eastwood
Les Films - Février 2020
Sortilège - Ala Eddine Slim
- les derniers articles (2)
- les derniers cineclub (6)
- les derniers concerts (19)
- les derniers expos (1)
- les derniers films (1547)
- les derniers interviews (15)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=