Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Princess
Arto Halonen  août 2016

Réalisé par Arto Halonen. Finlande. Drame. 1h44 (Sortie le 24 août 2016). Avec Katja Kukkola, Krista Kosonen, Samuli Edelmann, Peter Franzen et Pirkka-Pekka Petelius.

Le scénario de "Princess" d'Arto Halonen est inspiré d'une "histoire vraie". Anna Lappalainen, qui fut danseuse et masseuse après une enfance chaotique, souffre de troubles psychiatriques.

C'est tout naturellement donc que la jeune femme se retrouve à Kellokosi dans un hôpital psychiatrique.

Après avoir longtemps refusé de parler, elle se "réveille" un jour en affirmant qu'elle appartient à la famille d'Angleterre. Dès lors, pendant sa longue vie hors la vie, elle sera "princesse" et se conduira comme telle, empruntant des tenues qui n'auraient pas déparé la reine-mère et sa fille Elisabeth. En quelques années, c'est tout l'hôpital et le village de Kellokosi qui rentre dans son jeu.

On pourrait ainsi croire que "Princess" d'Arto Halonen, énorme succès public en Finlande, est une comédie reconstituant avec de gros moyens cette singulière histoire.

Mais, à l'image de "Vol au-dessus d'un nid de coucou", si l'on s'amusera de la monomanie d'Anna, on sera aussi confronté à la réalité psychiatrique d'après guerre. Une réalité horrible, d'une dureté inimaginable qui procède d'une apparente bonne intention médicale : celle de vouloir guérir la "folie" d'Anna et de ses compagnons d'infortune.

"Princess" est une espèce de parcours du combattant psychiatrique, une description par le détail d'une cinquantaine d'années où les méthodes se suivent et n'aboutissent qu'à des changements de "cruauté" plus qu'à des guérisons.

Quand Anna pénètre à Kellosoki, elle connaît la camisole pure et dure, attachée emmitouflée dans des draps à son lit. Puis viendra, pour elle, le temps des électro-chocs et celui de la lobotomie et puis, celui, apparemment plus doux, de la "camisole chimique" et de l'abrutissement par les médicaments.

Ce qui paraît insensé, c'est que toutes ses recherches tâtonnantes menées par un médecin-chef au nom de la modernité, et qui aboutissent à détruire définitivement beaucoup de patients autour d'Anna, et sans doute Anna elle-même, se cachent derrière ce qui semble la solution : la laisser vivre dans sa "folie douce".

On a alors l'impression que sa vie de "princesse" est un refuge illusoire surtout là pour oublier ce qu'elle subit ou va subir.

La réussite de "Princess" d'Arno Halonen tient principalement dans les personnages décrits et dans l'interprétation qu'en tirent les acteurs, Katja Kuttner en tête. Jamais caricaturale, l'actrice incarne une folie intrigante qu'on pourrait penser feinte comme le médecin-chef Grotenfelt penche à le croire.

Elle, comme les autres acteurs jouant des patients, n'a pas besoin de grimacer pour jouer la folie. Si l'on veut découvrir, ce qui est spécifique au jeu scandinave, et que les acteurs "occidentaux" ne parviennent pas à atteindre quand ils jouent Strindberg ou Ibsen, cette plongée dans des esprits souffrants en fournira l'occasion.

De facture très classique, pouvant même se ranger dans le genre "biopic", "Princess" d'Arno Halonen n'en est pas moins une œuvre passionnante et pleine de leçons de vie.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=