Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lafayette
Les Dessous Féminins  (Les Disques Entreprise)  octobre 2016

Ex-membre des One-Two en compagnie de Séverin, Lafayette est parti vers des envolées solo, avec la parution d’Eros Automatique en 2012, premier opus de sa trilogie amoureuse qui sera suivi un an plus tard par Mauvaise Mine et La Glanda. Prenant le temps de vivre sa paternité nouvelle, l’artiste s’est fait discret quant à la poursuite de sa carrière solo, tout en continuant à collaborer dans l’ombre des artistes du label Entreprise. C’est ainsi qu’il a contribué à l’écriture du single de Julia Jean-Baptiste, Confetti, mis en valeur via un mix fédérateur, le morceau de Jérôme Echenoz, Le chrome et le coton et enregistré un duo avec Laura Fishbach. Lafayette nous a rappelé à son bon souvenir au printemps dernier avec la parution du single "La mélancolie française", morceau omni (objet musical…) qui a alimenté tous les fantasmes de la blogosphère et qui augurait la sortie de son premier album Les Dessous Féminins, sorti le 15 octobre.

Lafayette a beaucoup aimé la pop classieuse des années 80, celle des Jacno, Daho, Chamfort et des cultissimes Mikado. Ce son synth-pop est le fil conducteur sonore des onze titres de l’album. Mais Lafayette ne s’inscrit pas dans le simple usage du copier-coller des jeunes gens mödernes, il y apporte sa touche d’élégance et de raffinement. La musique de Lafayette, c’est celle des moments de légèreté, des soirées entre amis qui s’éternisent dans la douceur, des vacances en bord de mer ("Une fille un été", hymne d’été dont nous nous demandons pourquoi il n’est pas sorti à ladite période) où l’on prend en fin de soirée la "Décapotable" pour profiter de la douceur de vivre "La Glanda".

Lafayette tout au long de son album nous fait une révélation, nous avoue son talent d’Achille, le garçon est amoureux. Amoureux des filles, qu’il choisit avec goût si l’on en croit ses choix de partenaires autant en studio que dans les vidéos (prévoir une douche très fraîche après visionnage des "Dessous Féminins"…). Frédéric, loin des clichés machistes et misogynes, montre un visage tantôt homme-enfant, tantôt garçon-fragile ("ça fait un mois que je n’ose pas te le dire, je porte des dessous féminins, c’est agréable quand je passe la main") dont la présence des femmes est faite pour le rassurer ("une vie de chat lové dans tes bras") et cette fragilité en fait un garçon chouchou des filles, automatiquement eros et sexy, notre Anoine Doinel de la pop française, émotionnellement secoué par la grande inconnue des rapports hommes-femmes mais tellement attachant… "Les Dessous Féminins" (titre éponyme qui sort en single en même temps que l’album) est ainsi une jolie promenade, intemporelle, une agréable flânerie où l’on regarde la vie et les jolies filles passer… instants furtifs adorés qui laissent une amertume nostalgique une fois évanouis.

Lafayette pourrait être ainsi avec Les Dessous Féminins le chef de file d’une nouvelle génération d’artistes (Cléa Vincent, Aline, L'Impératrice, Paradis, Laura Fishbach…) qui a décidé d’inscrire notre paysage musical dans la French pop 2.0 en s’inspirant des recettes du passé pour mieux exprimer leurs aspirations d’avenir, ce qui était en filigrane le concept de "La mélancolie française". Ces jeunes gens mödernes années 2010 sont, et il faut les en remercier, une véritable bouffée d’oxygène par ces temps anxiogènes et cette sinistrose ambiante, de l’air enfin !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Suzie White Pills de Lafayette
Lafayette en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (samedi 31 juillet 2010)
L'interview de Lafayette (octobre 2016)

En savoir plus :
Le Bandcamp de Lafayette
Le Soundcloud de Lafayette
Le Facebook de Lafayette


Sébastien Dupressoir         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !
- 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras
- La Mare Aux Grenouilles #10
- 6 septembre 2020 : On danse au bal masqué
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=