Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Françoise par Sagan
Théâtre du Marais  (Paris)  octobre 2016

Monologue dramatique écrit et interprété par Caroline Loeb dans une mise en scène de Axel Lutz.

Le texte de "Françoise par Sagan" est composé d'extraits de "Je ne renie rien", un recueil d'entretiens que Françoise Sagan a accordés à la presse entre 1954, après la parution de son premier roman "Bonjour tristesse" et 1992.

Sur scène, les entretiens sont identifiés comme autant de saynètes qui se clôturent par quelques notes de musique et un fondu au noir.

Françoise Sagan raconte donc, dans un premier temps, comment elle a déposé son premier manuscrit chez Plon et chez Julliard, la hâte de René Julliard de l'éditer, puis le début de la renommée. Il y a d'abord la critique qui s'emballe et l'intérêt des journaux, Le Figaro, Paris Match ou encore Elle, pour la jeune romancière. Sagan, qui n'est pas encore majeure, devient le premier auteur people. Elle doit faire face aux sollicitations venues de toute part.

Dans le même temps, elle dépense des fortunes au cours de sorties durant lesquelles elle s'enivre de whisky. Dans la France de 1954 où une femme, même mariée, ne peut disposer de son propre argent, elle paye tout en liquide. Elle achète une jaguar, et envoie des billets de banque à des inconnus en réponse à des courriers. "Le petit monstre" a le débit rapide, fume cigarette sur cigarette, aime roule vite et faire la fête.

Ensuite, tout en évoquant l'écriture, ses exigences, ses difficultés et ses enjeux, Sagan revient sur cette image qu'on a bien voulu lui faire porter, qui s'est transformée en un masque qu'elle a essayé de façonner au plus proche de son propre mode de vie et qu'elle a porté durant de nombreuses années. Françoise Sagan, authentique derrière le masque évoque aussi l'argent, sa passion du jeu et sa vision de l'amour.

Caroline Loeb campe une Sagan qu'on reconnaît par sa coupe de cheveux, ses postures nerveuses et sa manière saccadée de parler. Cependant elle ralentit le débit des paroles de la romancière, laissant ainsi le texte occuper l'espace du plateau souvent plongé dans un clair-obscur propice à la confession.

Le texte, élaboré à partir d'interviews, est vivant, proche du registre de la conversation. Plus que le style, c'est la pertinence de Françoise Sagan sur les différents sujets, ses mots d'esprit et ses fulgurances qu'on retient. Caroline Loeb fait preuve d'une présence scénique forte, dirigée avec précision par Alex Lutz, chaque geste vient souligner les paroles de l'écrivain. Les lumières d'Anne Coudret aident aussi à créer cette atmosphère de proximité qui donne de l'importance à chacun des mots.

Après George Sand dans "George Sand, ma vie, son oeuvre", Caroline Loeb nous fait découvrir par le biais de l'intime un autre visage de la littérature au féminin, mais aussi du féminisme, au travers des mots de Françoise Sagan, une femme qui s'est affranchie des codes de l'époque.

 

Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 12 mai 2019 : Une liste de plus

A l'approche des élections européennes et ses innombrables listes qui ne présagent pas d'un bel avenir, on rajoute la nôtre, celle de la sélection culturelle de la semaine histoire de se changer les idées et se donner tout le plaisir que l'on mérite bien avec de la musique, des spectacles, des films, des livres et même des zombies à dégommer.

Du côté de la musique :

"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'un premier titre live, "Chasse Spleen"
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara
et toujours :
"Foreign lines" de Erevan Tusk
"Seeing other people" de Foxygen
"2029" de Gontard!
"Chopin concertos for piano & string" de David Lively, Quatuor Cambini Paris et Thomas de Pierrefeu
"La poison" de La Poison
"Wasalala" de Madalitso Band
"Children of the slump" de Marble Arch
"Cesar Franck : Piano works quintet" de Michel Dalberto & Novus Quartet
"High strung" de Pamplemousse
"Live bullet song" de Tchewsky & Wood

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Un ennemi du peuple" au Théâtre national de l'Odéon
"Vues Lumière" au Théâtre de la Colline
"Fauves" au Théâtre de la Colline
"La Victoire en chantant" au Théâtre 13/Jardin
"Délivrés de famille" au Théâtre Le Funambule
"Deux femmes pour un fantôme" à l'Aktéon Théâtre
"Mon coeur pour un sonnet" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Cabaret de Poussière fait le Zèbre" au Zèbre
Festival des Enfants de Molière à Dieppe
les reprises :
"Tout semblait immobile" au Théâtre de la Bastille
"Providence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aux Délices" au Lavoir Moderne Parisien
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma avec :

"Versus" de François Valla
Oldies but Goodies avec :
la version restaurée de "Les Lois de l'hospitalité" de Buster Keaton et Jack Blysrone
"Drôles de cigognes !" de Hermina Tyrlova
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors
et toujours :
"La bombe humaine" de Olivier Barruel
"La nuit ne dure pas" de Jules Gassot
"Le cri des corbeaux" de Matthieu Parcaroli
"Le jour de ma mort" de Jacques Expert
"Les feux" de Shohei Ooka
"Ombres sur la Tamise" de Michael Ondaatje
"Vraie folie" de Linwood Barclay

Froggeek's Delight :

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=