Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Baie de Naples
Manufacture des Abbesses  (Paris)  janvier 2017
 

Comédie de Joël Dragutin, mise en scène de Patrice Marie, avec Perrine Jacquot, Aïda Agoune, André Collin, Ronan Lucas et François Buisson.

On a tous rêvé de le faire, mais Joël Dragutin, lui, il y a déjà une vingtaine d’années, l’a fait : écrire un repas sans fin qui résumerait tous les autres, où tout ne serait qu’échange de lieux communs, de lieux communs qui n’entraîneraient aucune conséquence dramaturgique, à peine quelques voix qui montent ou qui montrent quelques signes d’énervement.

Pas de thème central donc à part le déroulé presque exhaustif de toutes les phrases attendues et convenues qui permettent d’éviter toutes les questions qui fâchent quand il y a cinq convives qui peuvent à tout moment changer de place, de sexe, de nom et même de fonction.

On restera ainsi souvent à mi-chemin du "Dictionnaire de la bêtise" de Gustave Flaubert et de "La Première gorgée de bière" de Philippe Delerm, entre lapalissades incontestables et petites rosseries plus taquines que méchantes. Alignant les considérations climatiques et routières, les us gastronomiques et les civilités de bon aloi à respecter pour passer une excellente soirée.

Affublée de ce titre parce que, par le plus pur des hasards vacanciers, la conversation revient souvent sur le Sud de l’Italie, "La Baie de Naples" est un pur exercice formel qui fonctionne si son metteur en scène a compris qu’il devait faire office de chef d’orchestre et de chorégraphe.

C’est manifestement le cas de Patrice Marie, dont on avait déjà pu vanter l’excellente adaptation du "Mariage à l’Italienne" d’Eduardo Di Filippo. Il a compris que le texte de Joël Dragutin ne fonctionne que si le repas perpétuel ne s’éternise pas et se déroule au rythme des plats qui s’enchaînent et des verres qu’on vide ou qu’on remplit.

Il a, en François Buisson, Ronan Lucas, Aïda Agoune, Perrine Jaquot et André Collin, cinq instruments de grande qualité qui interprètent cette symphonie sans un couac et en n’hésitant pas à picorer ou à picoler.

On soulignera que la partition de Joël Dragutin ne cherche jamais à briller par des "mots d’auteur" et que c’est l’accumulation de phrases apparemment toutes faites qui s’entrechoquent qui finit par faire jaillir un grand éclat de rire.

Si l’on pense nécessairement à un moment ou à un autre à Luis Bunuel et à Marco Ferreri, c’est que le temps passant, on est saisi par ce monument d’absurde qu’on est en train de voir et d’entendre. "La Baie de Naples" aurait très bien pu s’appeler "Le charme discret de la grande bouffe".

Evidemment, on sera submergé par ce flot, par ce trop plein de mots et de mets. Tant pis si la fin n’est pas à la hauteur du reste du repas. On ne demandera donc pas de café et l’on en restera au fromage constamment désopilant et au dessert à jamais hilarant.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 07 juillet 2024 : La culture, pour toujours

Les grenouilles prennent la route d'Avignon et nous vous livrerons nos chroniques quasiment au jour le jour exceptionnelement ! En attendant, voici le programme de la semaine. Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y serons avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
et toujours :
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=